Archive pour la catégorie 'Bandes dessinées'

2013-71. Mon fils, donne-moi ton coeur !

(Prov. XXIII, 26)

XVIIIe dimanche après la Pentecôte.

2013-71. Mon fils, donne-moi ton coeur ! dans Bandes dessinées guerison-du-paralytique

L’Évangile que nous entendons au dix-huitième dimanche après la Pentecôte (Matth. IX, 1-8) nous fait en quelque sorte assister à la guérison du paralytique de Capharnaüm.
Notre-Seigneur Jésus-Christ commence par lui dire : « Confiance, mon fils ! Tes péchés te sont remis ».
Et comme les scribes sont scandalisés de ce qu’Il puisse dire une telle chose – puisque seul Dieu peut pardonner les péchés – , Jésus leur pose cette question : « Quel est le plus facile ? de dire : tes péchés te sont remis ; ou de dire : lève-toi et marche ? Mais afin que vous sachiez que le Fils de l’homme a sur la terre le pouvoir de remettre les péchés… – alors dit-il au paralytique – lève-toi, prends ta civière et va dans ta maison ! »

Ce qui importe dans cet épisode est donc de bien comprendre que la puissance du Seigneur Jésus est tout à la fois de pardon et de guérison. On peut dire que Notre-Seigneur démontre en actes que la guérison et le pardon ne doivent pas être séparés.
La première parole de Jésus n’est pas : « Sois guéri », mais : « Tes péchés te sont remis ».
Dans la « Chaîne d’or » (Catena aurea), Saint Thomas d’Aquin a choisi ce commentaire de Saint Jérôme : « Ici, il nous est donné à comprendre que presque toutes les maladies sont le résultat des péchés, et c’est probablement pour que la santé arrive après la disparition des causes de la maladie qu’Il lui remet d’abord ses péchés ».
Voilà pourquoi, dans nos maux physiques, avant même d’implorer le soulagement corporel, nous devons supplier pour notre purification intérieure, pour le pardon de nos fautes.
L’Aquinate cite ensuite cette phrase de Saint Jérôme : «… le miracle sur le corps fut une image de celui opéré dans l’âme, et c’est ce qui est exprimé ainsi : « Afin cependant que vous sachiez que le Fils de l’homme a sur la terre le pouvoir de remettre les péchés ». 

Puis Jésus ordonne au paralytique guéri de porter lui-même sa civière pour rentrer à la maison : « Afin, dit encore la Chaîne d’or, que ce qui avait été la preuve de sa maladie servît de témoignage à sa guérison » (Joan. episcop.).

Après avoir lu les commentaires des Pères de l’Eglise, j’ai demandé à Frère Maximilien-Marie d’illustrer lui aussi ce thème de la guérison physique associée à la guérison intérieure ; je vous laisse donc maintenant à votre tour avec la petite bande dessinée qu’il m’a donnée…

Lully.

il-me-faut-la-montre-bd

sacre-coeur bande dessinée dans Prier avec nous

Prière à Jésus médecin de l’âme et du corps, composée par Bossuet :

Sauveur Jésus, Vous êtes le libérateur que je cherche. Vrai médecin charitable, qui, sans être appelé de personne, avez voulu descendre du ciel en la terre, et avez entrepris un si grand voyage pour venir visiter Vos malades ; je me mets entre Vos mains.
Faites-moi prendre aujourd’hui une bonne résolution d’avoir toute ma confiance en Vous seul, d’implorer Votre secours avec zèle, de souffrir patiemment vos remèdes.
Si Vous ne me guérissez, ô Sauveur, ma santé est désespérée : Sana me, Domine, et sanabor – Guérissez-moi, Seigneur, et je serai guéri (Jérem. XVIII, 14).
Tous les autres, à qui je m’adresse, ne font que couvrir le mal pour un temps ; Vous seul en coupez la racine, Vous seul me donnez une guérison éternelle.
Vous êtes mon salut et ma vie, Vous êtes ma consolation et ma gloire, Vous êtes mon espérance en ce monde, et Vous serez ma couronne en l’autre.

Ainsi soit-il !

sacre-coeur Donne-Moi ton coeur

Toutes les autres BD publiées sur ce blogue > www

Publié dans:Bandes dessinées, De liturgia, Prier avec nous |on 21 septembre, 2013 |2 Commentaires »

2013-38. Du vain désir d’avoir une liturgie « dans le vent »…

Samedi 13 avril 2013.

Voici une autre des petites « bandes dessinées » de Frère Maximilien-Marie. Elle a déjà douze ans, et elle n’en demeure pas moins très actuelle… malheureusement!
Après l’avoir lue, je vous invite à aller ensuite relire les citations du second concile du Vatican que j’avais publiées à l’occasion de la fête de Notre-Dame de La Salette, en septembre dernier (cf. > www), à propos de l’usage du latin et du chant grégorien dans la liturgie romaine.

2013-38. Du vain désir d'avoir une liturgie

misselromainavantvatican7copie

Vous trouverez toutes les autres bandes dessinées publiées sur ce blogue
en cliquant ici > www

Publié dans:Bandes dessinées, De liturgia |on 13 avril, 2013 |4 Commentaires »

2013-26. Ite ad Ioseph!

Allez à Joseph!
(Genèse XLI, 55)

2013-26. Ite ad Ioseph! dans Bandes dessinées saintjoseph05copie

« Ite ad Joseph : Allez à Joseph! », disait Pharaon à ceux de ses sujets qui commençaient à sentir les attaques de la famine et de la misère (Gen. XLI, 55).
« Allez à Joseph! » Ces mêmes paroles de l’Ancien Testament, la tradition spirituelle de la Sainte Eglise les reprend pour désigner à notre attention celui qui est le Patriarche du Nouveau Testament : Saint Joseph, époux virginal de la Très Sainte Mère de Dieu et père adoptif du Verbe Incarné.

« Allez à Joseph! », vous que la faim des biens spirituels tenaille, car il tient en main les clefs d’abondantes réserves de nourriture pour vos âmes!
« Allez à Joseph! », vous qui éprouvez la sécheresse, et parfois même du dégoût, pour la prière, car il est un maître d’oraison et de contemplation, lui qui a vécu silencieux et recueilli dans l’intimité de Jésus et de Marie!
« Allez à Joseph! », vous qui ressentez dans votre corps la rébellion de la chair et l’aiguillon de la concupiscence, car celui qui fut le très chaste gardien de la virginité de Notre-Dame et le protecteur de l’Agneau sans tache, vous obtiendra des forces pour lutter contre les passions honteuses!
« Allez à Joseph! », vous qui êtes écartelés entre votre attrait pour Dieu et les sollicitations du monde, car il a le pouvoir d’affermir vos bonnes résolutions et de dissiper les illusions des biens qui passent!
« Allez à Joseph! », vous qui êtes aux prises avec les insistantes suggestions de l’orgueil, de l’égoïsme, de l’avoir, de la jalousie, de la vanité, du mensonge… etc., car il est la terreur des démons et il vous aidera à repousser la tentation!
« Allez à Joseph! », vous que le découragement assaille, vous faisant soupirer « à quoi bon? », car il fortifiera votre âme pour le combat, lui communiquant courage, persévérance et patience!
« Allez à Joseph! », vous que les soucis matériels rongent et plongent parfois dans l’angoisse, car il fut celui auquel le Dieu Très-Haut confia la mission de subvenir au logement et à la nourriture quotidienne de ceux qui Lui étaient les plus chers ici-bas!
« Allez à Joseph! », vous qui êtes accablés par la maladie ou qui peinez sous le poids des ans, il saura bien vous apporter quelque consolation ou soulagement, lui qui vécut ses dernières années, ses derniers instants, soutenu par Jésus et Marie!

En tous vos besoins, dans tous les orages : « Allez  à Joseph! Recourrez à Joseph! Et tout ce qu’il vous dira, faites-le! » (Gen. XLI, 55).
Vous trouverez toujours en lui un intercesseur puissant, un protecteur attentionné, un dispensateur généreux des grâces qui lui furent confiées : « Constituit eum dominum domus suae, et principem omnis possessionis suae : le Roi du Ciel l’a établit maître de sa maison et prince sur tous ses biens! » (Ps. CIV, 21).
Par dessus tout, « Allez à Joseph! » pour trouver en lui un modèle entraînant de l’amour fort, solide, tout à la fois tendre et spirituel, dans lequel s’accomplit la plénitude de la loi, dans lequel est portée à sa perfection la substance même du christianisme!

Frère Maximilien-Marie du Sacré-Coeur.

logoac01 Allez à Joseph dans De liturgia

allez-a-joseph-1 mois de mars dans Nos amis les Saints

allez-a-joseph-2 Saint Joseph

logoac01

Prières et dévotion à Saint Joseph dans les pages de ce blogue :
-  Prières pour le mois de mars > www
- « Nous recourrons à vous dans notre tribulation, ô Bienheureux Joseph » > www
- Neuvaine du 10 au 18 mars pour préparer la fête de Saint Joseph > www
- Saint Joseph et le Carême (B.D.) > www
- Salutations à Saint Joseph (de St Jean Eudes) > www

2013-18. Bas les masques!

2013-18. Bas les masques! dans Bandes dessinées bas-les-masques-bd

Sermon 65 de Saint Augustin sur la pénitence > ici
Petit catéchisme sur le carême et la pénitence > ici

lully-lecteur-de-st-augustin carême dans De liturgia

Publié dans:Bandes dessinées, De liturgia |on 5 février, 2013 |4 Commentaires »

2012-91. Sic nos amantem quis non redamaret?

Sic nos amantem quis non redamaret?

Celui qui nous a aimés ainsi, qui ne l’aimerait pas en retour?

(Hymne « Adeste, fideles », dont les paroles sont traditionnellement attribuées à Saint Bonaventure)

2012-91. Sic nos amantem quis non redamaret? dans Bandes dessinées bd-pourquoi-p1

bd-pourquoi-p2 bande dessinée dans De liturgia

Chat étoile déco Noël.gif

Prières simples devant la crèche > www
« Le Mystère de Noël », texte de Ste Thérèse-Bénédicte de la Croix > www
Chemin de Bethléem, école d’oraison > www
Histoire de la dévotion à la Crèche > www
« La dernière visiteuse » (conte de Noël) > www
La statue-relique du Saint Enfant Jésus au Mesnil-Marie > www

Publié dans:Bandes dessinées, De liturgia |on 27 décembre, 2012 |3 Commentaires »

2012-86. Tendus vers Son Avènement…

Premier dimanche de l’Avent.
Premier jour de la neuvaine préparatoire
à la fête de l’Immaculée Conception
(cf. > www).

*
*       * 

Avec les premières vêpres du premier dimanche de l’Avent, nous commençons une nouvelle année liturgique
Le premier dimanche de l’Avent est le premier jour de l’an pour les fidèles, plus que le premier janvier qui n’a qu’une valeur civile, administrative…
Je vous souhaite donc une très bonne, très belle et surtout très fervente nouvelle année : année de croissance spirituelle et de sanctification, en vivant toujours plus intensément des mystères que la Sainte Eglise nous donne de célébrer dans sa liturgie, en grandissant en sagesse et en grâce autant qu’en âge, en étant – toujours davantage et avec une plénitude toujours plus grande – configurés à Notre-Seigneur Jésus-Christ.

Et pour cela, commençons tous par vivre un saint Avent!

Avent, en latin « Adventus », signifie avènement.
Le temps de l’Avent est le temps de la préparation à la célébration de la Nativité du Sauveur et à son second avènement : « et iterum venturus est cum gloria : et à nouveau Il reviendra avec gloire », ainsi que nous le chantons dans le Credo.

L’attente du second avènement prédomine dans la liturgie de l’Avent jusqu’au mercredi des Quatre-Temps d’hiver, beaucoup trop de fidèles l’oublient (la plupart du temps absorbés qu’ils sont par la préparation de Noël – vu de manière très réductrice comme l’anniversaire de la naissance de Jésus – et principalement préoccupés par leurs cadeaux et leurs menus!).

En fait, l’attente du second avènement est plus importante pour notre vie chrétienne, pour notre vie spirituelle : la célébration du premier avènement n’est en quelque sorte que le fondement, l’appui, le levier, le tremplin de notre espérance. 
Le premier avènement n’est pas à recommencer, le premier avènement n’est plus à attendre : le chrétien est tendu vers le second avènement de Celui qui, né jadis dans l’humilité à Bethléem, crucifié dans l’opprobre sous Ponce Pilate, a accompli le Salut et reviendra triomphalement dans la plénitude de Sa gloire.
Nous ne sommes pas tournés vers le passé, nous ne ressassons pas indéfiniment des évènements révolus, mais nous les célébrons. Et leur célébration est une actualisation qui nous donne la force pour marcher d’un pas assuré et confiant vers la fin des temps : la fin des temps n’est pas pour les vrais fidèles une période à redouter, elle est le point dans lequel se concentre toute leur espérance!

Bonne et sainte année, chers Amis!
Bon et saint Avent!

*
*       * 

2012-86. Tendus vers Son Avènement... dans Bandes dessinées tendus-vers-son-avenement-bd-copie

couronnechat avènement dans De liturgia

La couronne de l’Avent > www
La spiritualité de l’Avent > www
Sept conseils de St François de Sales
pour bien commencer la nouvelle année liturgique > www

2012-81. « Je voudrais Vous aimer mille fois plus encore! »

16 novembre,
fête de Sainte Gertrude d’Helfta.

J’ai déjà eu l’occasion de vous parler de Sainte Gertrude « la Grande » (voir ici > www - et qu’il ne faut pas confondre avec Sainte Gertrude de Nivelles, céleste protectrice des chats, dont j’avais parlé ici > www) dont nous célébrons la fête ce 16 novembre.

J’en profite donc pour publier une prière extraire des oeuvres de Sainte Gertrude : une prière pour demander la grâce de mieux aimer soi-même Notre-Seigneur et pour qu’Il soit mieux aimé sur toute la terre.

Mais en guise d’introduction à cette prière et à la réponse que le divin Sauveur Lui-même adressa à Sainte Gertrude en retour, permettez-moi de vous faire connaître cette modeste bande dessinée :

2012-81.

propos-dun-chat-a-une-souris-2 amour divin dans Nos amis les Saints

coeurdejsuscopie bande dessinée dans Prier avec nous

Prière  pour demander le Saint Amour de Dieu
extraite des oeuvres de Sainte Gertrude :

Dieu de mon cœur, je Vous aime de tout mon cœur, et je voudrais Vous aimer mille fois plus encore.
Oh! que ne puis-je, que ne puis-je mille fois, mieux que toute autre créature, Vous louer, Vous aimer, Vous remercier, souffrir avec Vous, et exercer toutes les vertus dans le degré le plus parfait! Avec quelle ardeur, avec quelle joie je le ferais, pour plaire souverainement à Votre divin Cœur !

Ô mon doux Amour, si je pouvais réunir devant Vous, mon Seigneur et mon Dieu, tous les hommes, avec lesquels Vous faites vos délices d’habiter, je voudrais de tout mon cœur, pour y réussir, parcourir, nu-pieds, tout l’univers jusqu’au dernier jugement, et après avoir trouvé un de ceux dont le cœur est pour Vous, ô mon Amour, un séjour agréable, le porter sur mes épaules et venir Vous le présenter, afin de pouvoir ainsi satisfaire, au moins en quelque chose, les désirs infini de Votre très doux, de votre divin Amour.
De plus, s’il était possible, je voudrais diviser mon cœur en autant de parties qu’il y a d’hommes sur la terre, pour pouvoir leur communiquer à tous la sainte volonté de Vous servir et réjouir ainsi souverainement votre divin Cœur.

(Ste Gertrude, L. IV, ch. 21)

Et voici la réponse que Notre-Seigneur fit à sainte Gertrude après qu’elle eut fait cette prière :

« Si de votre côté vous trouvez dans votre cœur, que vous voudriez en agir ainsi, soyez bien assurée que de Mon côté Je ne resterai pas en arrière, et que Ma générosité l’emportera d’autant plus sur la vôtre, que Je vous suis supérieur en tendresse et en amour » (L. IV, ch. 26).

coeurdejsuscopie chat

2012-66. « Je veux que tu me serves d’instrument pour attirer des coeurs à Mon Amour ».

17 octobre,
Fête de Sainte Marguerite-Marie.

Dès les commencements de ce modeste blogue, j’avais eu l’occasion d’évoquer la figure de Sainte Marguerite-Marie et de dire quelques mots sur l’importance qu’a pour nous cette très grande mystique ainsi que le Message dont elle dut se faire l’ambassadrice pour toute la Sainte Eglise (cf. > www).

Dans l’une de ces petites b.d. sans prétention qu’avait jadis réalisée Frère Maximilien-Marie, il avait résumé ce Message en quelques dessins et phrases brèves.
Je la publie aujourd’hui parce que – en sus d’être au jour de la fête de Sainte Marguerite-Marie - cette b.d. me paraît, en outre, particulièrement correspondre au thème de la « nouvelle évangélisation » dont on parle tant dans l’actualité ecclésiastique : évangéliser, n’est-ce pas amener les hommes à la connaissance de l’unique Rédempteur, Notre-Seigneur Jésus-Christ, « qui a tant aimé les hommes, qu’il n’a rien épargné jusqu’à s’épuiser et se consumer pour leur témoigner son amour … »?

Pour nous, la « nouvelle évangélisation » n’est rien d’autre que de faire connaître et aimer le divin Coeur de Jésus par ceux qui l’ignorent ou le méconnaissent, et de les amener autant que possible à répondre à Ses appels à l’Amour : ce n’est pas l’annonce de quelque chose de nouveau, c’est le Message traditionnel qu’il est urgent d’annoncer à nouveau, c’est un renouveau de ferveur missionnaire qu’il faut insuffler dans l’Eglise, c’est un renouveau de zèle pour le salut et la sanctification des âmes qu’il est nécessaire et urgent de ressusciter…

Lully.                       

2012-66.

je-veux-que-tu-me-serves-dinstrument-page-2 17 octobre dans De liturgia

sacrec15 amour divin dans Nos amis les Saints

Voir aussi :
- les Promesses du Sacré-Coeur en faveur de ceux qui pratiqueront cette dévotion > www.
- les Salutations au Sacré-Coeur composées par Sainte Marguerite-Marie > www.

2012-52. Connaissez-vous l’argyronète?

Connaissez-vous l’argyronète?
En ce qui me concerne, j’ai appris aujourd’hui de quoi il s’agit.
Je l’ai appris en furetant dans les recueils de dessins de Frère Maximilien-Marie, et cela parce que l’un d’entre vous, amis lecteurs, m’a écrit en me demandant si je n’avais pas encore quelque petite bande dessinée à publier sur mon blogue.
Dans le classeur où notre Frère range ses b.d., mon attention a été attirée par ce nom bizarre et inconnu qui se trouvait dans le titre de celle-ci.
Connaissez-vous l’argyronète?
Si vous ne savez pas de quoi il s’agit, cela ne va pas durer : il vous suffit de lire ci-dessous… et puis – tout comme moi – vous n’aurez qu’à profiter des leçons spirituelles que l’on peut tirer de l’exemple de l’ argyroneta aquatica.

Lully.

* * * * * * *

2012-52. Connaissez-vous l'argyronète? dans Bandes dessinées Connaissez-vous-largyronète-1

Connaissez-vous-largyronète-2 argyronète dans Bandes dessinées

araignée-gif santé de l'âme

Autres b.d. de Frère Maximilien-Marie publiées sur ce blogue > www.

Publié dans:Bandes dessinées |on 20 septembre, 2012 |4 Commentaires »
12345

A tempo di Blog |
Cehl Meeah |
le monde selon Darwicha |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mythologie
| jamaa
| iletaitunefoi