Archive pour la catégorie 'Bandes dessinées'

2017-75. Du dixième anniversaire du blogue du Maître-Chat Lully.

2007 – 10 septembre – 2017

Bon anniversaire gif

Dimanche 10 septembre 2017
XIVème dimanche après la Pentecôte, « dimanche de la divine Providence » ;
Mémoire de Saint Nicolas de Tolentino, grand thaumaturge de l’Ordre de Saint Augustin. 

Chers Amis du Refuge Notre-Dame de Compassion,

C’est aujourd’hui même le 10ème anniversaire de ce blogue - auquel vous me faites l’honneur de porter quelque attention – , puisque j’ai publié mon premier article (celui-ci > Prologue) le 10 septembre 2007.
J’étais alors un tout jeune chat, et j’ai déjà eu l’occasion de vous raconter comment ce blogue est né d’une boutade de mon papa-moine (voir > ici).

Aujourd’hui, nos compteurs de statistiques ont enregistré pour ces dix années écoulées quelque 2.098.000 visiteurs et près de 3.330.000 pages consultées.
Le nombre de visites quotidiennes n’est jamais inférieur à 600, et il n’est pas rare qu’il dépasse le millier.
Mes lecteurs sont essentiellement Français, mais je suis aussi lu dans plusieurs pays d’Europe, dans les deux Amériques et au Proche Orient.

Il est de plus en plus fréquent que mon papa-moine, à l’occasion de déplacements, soit abordé en ces termes : « C’est vous le Chat Lully ? » Question à laquelle il répond en toute honnêteté et vérité : « Oh non ! Je ne suis que son humble secrétaire… »

Destiné au départ aux amis des débuts de notre humble Refuge Notre-Dame de Compassion, je dois dire aujourd’hui que mes publications m’ont valu la joie de faire la connaissance de très nombreuses personnes qui, nonobstant les distances géographiques, me sont devenues proches par l’esprit, par le partage des convictions spirituelles et légitimistes, par l’amitié et par la prière.

Je sais aussi qu’il n’y a pas que des amis qui me lisent mais que des opposants à nos idéaux viennent chercher dans ces pages les arguments sur lesquels ils veulent assoir leurs critiques et avec lesquels ils alimentent leur réquisitoire. « C’est de bonne guerre ! » (car nous sommes en guerre).
J’en ai parfaitement conscience. Je sais que ce peut même être apprécié comme une façon de « donner des verges pour se faire battre ». Ce n’est pourtant pas cela qui me fera taire : si je me tais, un jour les pierres crieront.
Avec la souveraine liberté et l’indépendance qui caractérisent les chats, je peux vous certifier que les oppositions et contradictions ne servent qu’à renforcer ma détermination et à me donner davantage de « gnaque ».

En me souhaitant un bon anniversaire de blogue, mon papa-moine m’a demandé de tenir encore cette place pendant de très nombreuses années.
Je lui ai bien sûr répondu que cela dépend uniquement des dispositions de la divine Providence, auxquelles je m’abandonne en toute confiance ainsi que nous le recommande tout particulièrement la péricope évangélique de ce quatorzième dimanche après la Pentecôte (cf. > ici).
Je lui ai demandé de réaliser une toute petite bande dessinée pour marquer cet anniversaire, en lui indiquant de manière très précise ce que j’y voulais voir figurer. Vous la trouverez ci-dessous.

Pour terminer, je veux remercier chat-leureusement tous mes lecteurs : ceux de la première heure et ceux qui, au fil des ans, sont venus en grossir le nombre.

Que le Bon Dieu vous bénisse et vous garde, mes chers Amis !

Patte de chat Lully.

Chat gif

BD 10 ans du Blogue du Maître-Chat Lully

Fleur de Lys

Lully à l'ordinateur !!!

2017-31. Où le Maître-Chat vous démontre par les faits que l’on ne peut pas avoir toutes les vocations en même temps…

Jeudi soir 30 mars 2017,
Fête de Saint Jean Climaque, abbé et confesseur ;
Mémoire du jeudi de la 4e semaine de Carême.

Lully observateur

Lully, l’observateur

Chers Amis du Refuge Notre-Dame de Compassion,

Ce soir, je ne viens pas vous entretenir de thèmes spirituels, ni de Légitimité, ni de quelque autre sujet connexe à la crise de l’Eglise, je viens juste vous donner quelques nouvelles de la vie au Mesnil-Marie et vous démontrer de manière incontestable que Frère Maximilien-Marie n’a pas, mais alors pas du tout, absolument pas du tout la vocation… de cascadeur.
Jugez-en plutôt par vous-mêmes…

pattes de chatLully.

grenouille gif

Mon moine n'a pas la vocation de cascadeur - BD

grenouille gif

2017-23. Où le Maître-Chat Lully retrouve ses lecteurs après 5 jours de coupure d’électricité et d’Internet.

Samedi des Quatre-Temps de printemps 11 mars 2017.

Pylône endommagé par la tempête et provisoirement réparé

Pylône électrique endommagé par la tempête à moins de 2 km du Mesnil-Marie :
le béton fissuré par le contre-coup des chocs dus aux chutes d’arbre sur la ligne, n’a pas résisté ;
la tête du pylône s’est inclinée, entraînant la coupure des cables…
Il a fait l’objet d’une réparation provisoire : un ancien poteau de bois lui sert d’attelle de fortune…

Chers Amis du Refuge Notre-Dame de Compassion,

J’en connais qui, malgré le Carême, auront envie de chanter « Alléluia » !
Pourquoi ?
Parce que, si l’on en croit les innombrables messages reçus depuis lundi 6 mars jusqu’à ce samedi 11 mars (et auxquels nous n’avons pu avoir accès qu’aujourd’hui), il y a beaucoup de personnes qui étaient dans l’inquiétude ou qui se posaient des questions sur ce que devenaient le Mesnil-Marie et ses habitants.

C’étaient d’un côté les abonnés aux envois quotidiens du Carême qui se demandaient pourquoi ils ne recevaient plus leur texte journalier de réflexion et de méditation ; c’étaient par ailleurs les « fans » de nos pages Facebook qui s’étonnaient de ne plus y trouver l’éphéméride habituel, ni les mises à jour des publications liées à la liturgie, à la spiritualité, à l’actualité de l’Eglise ou du monde, et à la Légitimité ; c’étaient aussi les personnes qui nous envoyaient des courriels et qui – ne recevant pas de réponses – en renvoyaient pour nous demander si nous avions reçu (ou pas) les précédents ; c’étaient encore ceux qui cherchaient à nous joindre par téléphone et qui laissaient des messages sur le répondeur mais n’étaient pas rappelés (puisque il ne nous était pas possible de consulter ledit répondeur)… etc.
Cela dit, je tiens à souligner que nul n’a songé à nous joindre par télégraphe optique, par signaux de fumée, ou bien en organisant une chaîne de mesages au tam-tam à travers tout le Royaume de France !

Que tous soient désormais pleinement rassurés (l’un des messages que nous avons reçus ne commençait-il pas par « Cher Frère, j’espère que vous êtes toujours en vie » !) : le Maître-Chat et son moine de compagnie se portent parfaitement bien.

Alors, allez-vous me me demander, que s’est-il donc passé que nous ne puissions vous joindre en aucune manière pendant cinq jours ?

- En résumé : nous avons eu une coupure d’électricité depuis le lundi 6 mars vers 17 h 30 jusqu’au mercredi 8 mars vers 12 h 30, soit pendant 43 h.
Mais une fois que l’électricité a été rétablie, Internet lui ne fonctionnait toujours pas et cela a duré jusqu’à ce samedi 11 mars en milieu de journée.

- De façon plus détaillée : la tempête « Zeus » qui a balayé la France les lundi 6 et mardi 7 mars a occasionné dans nos contrées des chutes d’arbres sur les lignes électriques et téléphoniques.
L’un de ces accidents s’est produit à moins de 2 km du Mesnil-Marie : les cables d’une ligne de 20.000 volts ont été sectionnés en conséquence de ces susdites chutes d’arbres, qui se sont produites dans des zones extrêmement difficiles d’accès ; pour cette raison, les techniciens d’ERDF ont dû, afin de pouvoir travailler, faire intervenir auparavant des entreprises d’élagage qui leur frayaient la voie et libéraient l’espace dans lequel les pylônes tombés à terre devaient être rétablis.
Pas d’électricité, cela signifie non seulement qu’il n’y a plus de courant dans les prises ou les lampes, mais également qu’il n’y a plus de réception des téléphones portables (les relais n’étant plus alimentés), qu’il n’y a bien sûr plus d’Internet – ni évidemment de téléphonie par internet ni d’accès au répondeur téléphonique – , et pour nous, qui pouvons avoir accès à la radio uniquement par Internet, cela voulait aussi dire aucune information, aucune prévision météorologique… Rien ! Une totale coupure du reste du monde.
Ajoutez encore que cela peut aussi entraîner pour nous, à brève échéance – si nous ne prenons pas les mesures d’économie qui s’imposent – , le manque d’eau, puisque les pompes de notre système d’approvisionnement fonctionnent grâce à l’électricité.

En revanche, pour ce qui concerne le chauffage, la cuisine et l’éclairage, nous n’étions pas du tout à plaindre, puisque nous n’avons justement pas voulu d’un « tout électrique ».

J’ai demandé à Frère Maximilien-Marie de dessiner à votre intention une petite BD illustrant la vie au Mesnil-Marie pendant cette coupure d’électricité, et je vous la livre maintenant…

pattes de chatLully.

BD Mais que se passe-t-il au Mesnil-Marie - détail 1

BD Mais que se passe-t-il au Mesnil-Marie ?

chat internaute

Publié dans:Bandes dessinées, Chronique de Lully |on 11 mars, 2017 |9 Commentaires »

2016-88. « Je protégerai, dans l’arche de mon Coeur immaculé, ceux qui lui seront consacrés ».

7 décembre,
Fête de Saint Ambroise ;
Vigile de la Conception immaculée de la Bse Vierge Marie.

L'Immaculée Conception - Monastère de la Visitation rue de Vaugirard à Paris

L’Immaculée Conception
(tableau du Monastère de la Visitation de la rue de Vaugirard, Paris)

Trois lys blancs

Chers Amis du Refuge Notre-Dame de Compassion,

En guise d’ultime préparation à la très grande et si belle fête de la Conception sans tache de la Très Sainte Mère de Dieu, je vous propose, ci-dessous, une autre des petites bandes dessinées de Frère Maximilien-Marie.
En réalité, elle était originellement la suite de celle qui s’intitule « la Nouvelle Arche » et que j’avais publiée à l’occasion de la fête de Notre-Dame de Pontmain, en 2014 (cf. > ici).
Je vous souhaite d’entrer saintement dans cette fête si chère à la piété catholique et d’honorer avec ferveur notre Mère céleste dans le mystère de sa conception immaculée.
Et si vous le pouvez, ne négligez pas d’illuminer vos fenêtres au soir du 8 décembre (explications > ici).

Patte de chat Lully.

Dans l'arche du Coeur immaculé recto

Dans l'arche du Coeur immaculé verso

Trois lys blancs

Autres publications en rapport avec le 8 décembre :
- Tota pulchra es > ici
- Origines de Notre-Dame selon la Légende Dorée > ici
- Le 8 décembre illuminons nos fenêtres > ici

Et retrouvez toutes les bandes dessinées de Frère Maximilien-Marie publiées dans ce blogue en cliquant > ici

2015-94. De l’octave de la Toussaint, de la sainteté en laquelle consiste la vocation du chrétien, et des leçons spirituelles d’une chenille transformiste…

5 Novembre
Fête des Saintes Reliques (voir > ici).

Camille chenille détail

Chers Amis du Refuge Notre-Dame de Compassion,

Quelle est belle cette octave de la Toussaint !
Après la grave – mais non point triste – célébration de la commémoraison solennelle des défunts, nous y enchaînons de très belles fêtes qui nous permettent d’intensifier notre désir du Ciel et de rendre plus ardentes et plus concrètes nos résolutions de sainteté : le 3 novembre, ici, nous avons en effet la fête de tous les saints du diocèse de Viviers ; le 4 novembre, la fête de Saint Charles Borromée vient nous rappeler l’extraordinaire fécondité spirituelle du saint concile de Trente ; ce 5 novembre, la fête des Saintes Reliques, qui nous permet d’honorer les restes mortels de ceux qui ont été d’une manière très spéciale les temples du Saint-Esprit ; et le 6 novembre, la fête de la dédicace des églises consacrées (hormis la cathédrale), fête qui nous fait voir dans nos églises consacrées d’ici-bas la figure de la Jérusalem Céleste qui est notre vraie patrie, depuis laquelle les Saints nous appellent à les rejoindre, depuis laquelle les Saints – qui intercèdent pour nous – nous assistent aussi dans la vie d’ici-bas…

Il y en a qui ont le monstrueux culot de prétendre qu’il a fallu attendre le second concile du Vatican pour que l’Eglise adresse à tous les fidèles un solennel appel à la sainteté.
Frère Maximilien-Marie se souvient d’avoir entendu des prêtres et évêques pérorer avec toute la bêtise de leur suffissante ignorance, pour affirmer que « avant le concile, la sainteté était présentée comme uniquement une affaire de moines et de religieuses, mais qu’enfin « le » concile avait ouvert la voie de la sainteté à tous les fidèles… ».
C’est à se demander si ces prêtres et évêques ont jamais lu les Evangiles et les épîtres des Saints Apôtres ! Sans parler – bien sûr – des écrits des Pères et Docteurs de l’Eglise, des textes des anciens conciles, de plusieurs centaines de mandements épiscopaux ou encycliques pontificales antérieurs au concile vaticandeux ; et sans citer non plus l’insistance continue des textes et oraisons du missel et du bréviaire… etc.

Bref ! l’octave de la Toussaint (mais il est vrai que les pseudo réformes liturgiques du milieu du XX ème siècle ont supprimé l’octave de la Toussaint !!!), en célébrant pendant huit jours la foule immense de tous les saints – cette « foule immense que nul ne pouvait dénombrer, de toutes tribus, peuples et langues » (épître de la Toussaint) – vient justement insister pour nous stimuler à travailler toujours mieux à devenir des saints, ce en quoi se résume la vocation chrétienne, ce que l’Eglise a toujours répété inlassablement depuis ses origines et à travers tous les siècles.

Cela, une des petites bandes dessinées de notre Frère Maximilien-Marie l’a aussi illustré : c’est en décembre 1989 qu’il l’avait réalisée, à la suite d’une conférence de Claude Tresmontant au cours de laquelle ce fameux philosophe, métaphysicien et exégète avait utilisé la métaphore de la chenille et du papillon qui est ici reprise.

Allez, bien chers Amis, je vous laisse à l’école d’une chenille transformiste !

pattes de chatLully.

papillons en guirlande gif

Camille chenille recto

Camille chenille verso

papillons en guirlande gif

Toutes les B.D. de Frère Maximilien-Marie publiées sur ce blogue en cliquant > ici.

Publié dans:Bandes dessinées, De liturgia |on 5 novembre, 2015 |2 Commentaires »

2015-32. Reportage infernal (4ème & dernière partie).

Lundi 23 février 2015,
Lundi de la première semaine de Carême,
Fête de Saint Pierre Damien.

Chers Amis du Refuge Notre-Dame de Compassion,

Eh bien voilà ! Le Carême est commencé ; nous sommes en route…

Les trois premières parties de notre « Reportage infernal » (voir > ici et suivants), nous avaient permis de révéler les efforts que l’enfer déploie avant le Carême pour en ruiner les effets.
Ce dernier chapitre de notre enquête va vous montrer ce que les démons tentent pour le neutraliser pendant son cours.

A bon entendeur, salut !
Vous avez maintenant toutes les cartes en main pour déjouer les ruses diaboliques : à vous de jouer, si j’ose dire, car il s’agit ici de toute autre chose qu’un jeu.

Lully.

chauve souris gif

BD - Reportage infernal 4ème partie

chauve souris gif

Toutes les bandes dessinées publiées dans ce blogue sont accessibles ici > BD

Publié dans:Bandes dessinées |on 23 février, 2015 |4 Commentaires »

2015-28. Reportage infernal (3ème partie).

Mercredi de la Sexagésime 11 février 2015 ;
Fête de Notre-Dame de Lourdes,
Journée mondiale de prières à l’intention des malades.

l'apparition de ND de Lourdes

Chers Amis du Refuge Notre-Dame de Compassion,

Sans trop tarder, parce que nous sommes très exactement à une semaine du Mercredi des Cendres, voici la troisième partie de notre « Reportage infernal ».

Vous l’allez voir, les démons sont capables d’exploiter la Sainte Ecriture elle-même, ainsi que les maximes des saints, au service de leurs manigances, afin de semer la confusion et pousser les hommes vers le mal.
Dit comme cela, cela peut paraître surprenant ; mais, en définitive, il n’y a pas à s’en étonner, puisque chaque année, à la lecture de l’Evangile du premier dimanche de Carême, il nous est rappelé que Satan s’est servi de cette « formule » pour mettre Notre-Seigneur à l’épreuve lors de la Sainte Quarantaine. Les disciples pourraient-ils donc se trouver à l’abri des stratagèmes dont le tentateur a voulu se servir contre leur Maître ?

chauve souris gif

BD - Reportage infernal - 3e partie

à suivre > ici.

Nous nous trouvons ici en face d’une tactique diabolique particulièrement perverse : en effet, le démon n’utilise pas toujours de « bons gros » mensonges, et n’a pas uniquement recours à des tentations portant sur de mauvaises choses pour amener les hommes au péché.
N’oublions jamais que l’un de ses noms est : « le Malin » ! Même déchu, il a conservé l’intelligence de sa nature angélique, c’est-à-dire une intelligence d’une indiscutable supériorité et d’une remarquable subtilité en comparaison de l’intelligence humaine.
La « tentation sous couvert de bien » est donc une réalité bien connue de tous les maîtres de la vie spirituelle : pour faire tomber une âme dans ses rets – souvent une âme religieuse qui cherche sincèrement à progresser – , le démon va jouer sur ses aspirations à la perfection, lui faire miroiter un bien spirituel supérieur (voire une vertu) et, au nom de ce bien spirituel, l’égarer tout doucement en dehors des voies de la prudence, de la tempérance, de l’obéissance… etc.

C’est ainsi que Satan est capable de se servir avec habileté des Saintes Ecritures elles-mêmes – qu’il connaît très bien – , ou encore des plus sublimes citations des saints, pour incliner – presque insensiblement – une âme vers l’erreur.
C’est ainsi encore que Satan est capable d’envelopper une presque imperceptible insinuation maléfique dans 99 % de vérités claironnées avec force !

Voilà pourquoi il importe aujourd’hui, après avoir dévoilé les principes généraux de son action, que nous nous attardions sur les habiles suggestions dont il se sert ici pour ce qui touche au Carême, et que nous prenions du temps pour en démonter la pernicieuse argumentation.
Notons aussi au passage que les modernistes, qui ruinent l’Eglise de l’intérieur, utilisent le même type de raisonnement ou d’arguments…

chauve souris gif

Il est bien vrai que Notre-Seigneur a fustigé le comportement de certains pharisiens (pas tous en effet) qui se montraient rigoureux et impeccables pour accomplir les prescriptions de la loi, mais ce n’est pas parce qu’ils observaient parfaitement la loi que Notre-Seigneur les a critiqués.
Il dit même : « Les scribes et les pharisiens siègent dans la chaire de Moïse ; ainsi, tout ce qu’ils vous disent, observez-le et mettez-le en pratique… » (Matth. XXIII, 2-3 a).
Là où ils encourrent les reproches de Notre-Seigneur, c’est en raison des dispostions intérieures avec lesquelles ils accomplissent ces prescriptions qui ne sont pas accordées à la démarche religieuse dont elles sont normalement l’expression :
« Ils disent et ne font pas » (Matth. XXIII, 3 c) ; « Ils font toutes leurs oeuvres pour être vus des hommes » (Matth. XXIII, 5 a) ; ils tirent orgueil et vanité de leur pratique religieuse scrupuleuse ; ils prennent prétexte de la rigueur avec laquelle ils sont fidèles aux préceptes pour juger et mépriser les autres… etc.

En réalité, ce qui convient, c’est accomplir les préceptes divins et d’être fidèles aux observances religieuses dans un esprit d’humilité et de charité.

Insistons encore : Jésus n’enseigne pas à faire fi des préceptes religieux sous prétexte que certains de ceux qui les accomplissent sont des hypocrites ; Jésus ne dit pas qu’il faut s’affranchir des observances rituelles qui nous sont enseignées par ceux qui ont autorité pour le faire en Son Nom ; Jésus n’apprend pas à Ses disciples à mépriser les pratiques de la loi ecclésiastique.
Notre-Seigneur, bien au contraire, exige que nous en soyons des observateurs attentifs, en y apportant toutes les dispositions intérieures de l’authentique vertu, en ne se recherchant pas soi-même mais avec d’humbles sentiments, et en faisant de notre zèle à les pratiquer des moyens de mieux entrer dans ces dispositions de miséricorde et de charité dont Son Coeur est l’exemple !

Bien sûr, comme l’écrit Saint Paul, « la lettre tue mais l’esprit vivifie » (2 Cor. III, 6).
Toutefois cela ne signifie pas que l’esprit et la lettre soient deux réalités absolument inconciliables, qui ne pourraient pas co-exister harmonieusement dans un même acte.
C’est bien là justement que réside toute la ruse diabolique : suggérer que si l’on pratique « la lettre », c’est alors nécessairement aux dépens de « l’esprit » ; amener à penser que « l’esprit » n’est vivifiant qu’en dehors de l’observance de « la lettre » et en opposition radicale avec elle ; 
persuader que ceux qui pratiquent avec zèle et rigueur les observances religieuses sont obligatoirement des pharisiens hypocrites ; amener à croire que ceux qui ne les pratiquent pas et vont jusqu’à la négligence ou au mépris des lois ecclésiastiques sont forcément des personnes animées par « l’esprit qui vivifie » ; convaincre que la charité et la miséricorde sont nécessairement absentes de l’observation des règles et des préceptes imposées par l’Eglise … etc.

Toute la perversité de l’action diabolique est là, et son levier s’appuie – bien évidemment – sur les faiblesses de la nature humaine : blessée par le péché originel et fragilisée par toutes les conséquences des péchés personnels de chacun, elle répugne à obéir aux préceptes divins, rechigne devant ce qui lui coûte, est prête à tout pour échapper à l’effort spirituel, et cherche toujours à justifier sa paresse, son manque de ferveur et son peu de générosité, par de beaux – et même par de pieux – arguments !
Or, comme Notre-Seigneur, Saint Paul n’appelle pas à mépriser la pratique « à la lettre » des préceptes religieux et des observances ecclésiastiques, mais veut encourager les fidèles à pratiquer en même temps et « la lettre » et « l’esprit ».

« Aime et fais ce que tu veux : dilige et quod vis fac ! ».
La célèbre citation de notre glorieux Père Saint Augustin est très souvent mal comprise, et récupérée pour justifier le laxisme ou la « morale de situation ».
Or, Saint Augustin ne parle pas ici de n’importe quelle affection ou inclination terrestre pour n’importe quel objet ; Saint Augustin ne veut absolument pas signifier que, du moment qu’on prétendrait aimer on serait affranchi de toute règle ou de l’obéissance à tout précepte.
L’amour dont parle le Docteur d’Hippone est l’amour envers Dieu : il ne s’agit pas d’un sentiment, mais d’un acte de la volonté – une volonté ferme et résolue – inspiré par la foi surnaturelle.

Or, comment prouve-t-on à Dieu qu’on L’aime ? En accomplissant ce qu’Il nous prescrit, à travers les Saintes Ecritures et l’enseignement que l’Eglise dispense en Son Nom : « Car l’amour de Dieu, c’est que nous gardions Ses commandements ; et Ses commandements ne sont pas pénibles » (1 Jean V, 3).
C’est comme cela que celui qui aime Dieu fait bien en vérité tout ce qu’il veut : non pas parce qu’il accomplit sa volonté propre, mais parce que l’amour a pour effet de conformer la volonté de celui qui aime à la volonté de Dieu qu’il aime, parce que la volonté de l’homme qui aime Dieu en vérité devient une avec la sainte volonté de Dieu, parce que l’homme qui aime vraiment Dieu ne peut pas vouloir autre chose que ce que Dieu veut et prescrit !

Vous voici armés maintenant, chers Amis du Refuge Notre-Dame de Compassion, pour résister à ces sophismes diaboliques, et, je l’espère de tout coeur, à une semaine du grand et saint Carême, pleins de zèle et de ferveur pour répondre aux appels à la pénitence généreuse et à l’expiation volontaire que Notre-Seigneur et Sa Sainte Eglise nous lancent, auxquels aussi Notre-Dame de Lourdes a fait écho en nous disant : « Pénitence ! Pénitence ! Pénitence ! »

Lully.

Petit catéchisme sur le Carême et la pénitence > ici
Les observances originelles du carême > ici

Ronces

Publié dans:Bandes dessinées, Textes spirituels |on 11 février, 2015 |2 Commentaires »

2015-27. Reportage infernal (2ème partie).

Samedi 7 février 2015,
Fête des Bienheureux Martyrs d’Aubenas (cf. > ici) ;
Fête du Bienheureux Pie IX (cf. > ici).

Chers Amis du Refuge Notre-Dame de Compassion,

Il est bien temps de vous livrer la deuxième partie de notre « Reportage infernal », qui vous dévoile de quelle manière Satan et ses démons agissent pour faire obstacle – dès avant son commencement – aux fruits spirituels du Carême…

BD - Reportage infernal 2ème partie - détail 1

BD - Reportage infernal 2ème partie

voir la première partie de ce reportage > ici

chauve souris gif

Cette fois-ci encore, étant dûment prévenus, il ne vous reste plus qu’à prendre dès maintenant le contre-pied de l’action diabolique, et donc à travailler de manière intelligente, lucide et efficace, sur vos résolutions spirituelles de carême !

Lully.

à suivre > ici

BD - Reportage infernal 2ème partie - détail 2

Pour approfondir, on peut lire, relire et méditer les sermons de Saint Augustin :
- Sur l’obligation de faire pénitence > ici
- Sur la pénitence nécessaire à tous > ici
- Sur le jeûne > ici
- Sur le jeûne et la pratique de la charité > ici

On peut aussi relire les bandes dessinées suivantes :
– « Bas les masques ! » > ici
– « Ne brisez pas le miroir » > ici

chauve souris gif

Publié dans:Bandes dessinées, Textes spirituels |on 7 février, 2015 |2 Commentaires »

2015-24. Reportage infernal (1ère partie).

Dimanche de la Septuagésime.

Chers Amis du Refuge Notre-Dame de Compassion,

Me croirez-vous, si je vous dis que j’ai réussi à envoyer une équipe de reporters incognitos qui ont espionné Satan et ses acolytes infernaux, et qui ont pu surprendre leurs conciliabules ?
C’est tout ce qu’il y a de plus vrai, je vous assure !

Avec ce que mes enquêteurs m’ont rapporté, j’ai matière à plusieurs publications : en effet, il ne faut pas que toutes ces choses soient celées, mais tout au contraire vous devez en être avertis, de manière à pouvoir déjouer les pièges du malin et agir efficacement pour contrer ses manigances…

Sans plus tarder donc, voici la première partie de ce reportage infernal !

chauve souris gif

BD - Reportage infernal 1ère partie

chauve souris gif

Vous voici donc prévenus : et comme vous êtes intelligents, vous savez maintenant ce qu’il vous reste à faire – sans délai – afin d’éviter la première de ces embûches diaboliques… C’est à vous !

Lully.

A suivre > ici.

Chat gif en marche

Toutes les bandes dessinées de Fr.Mx.M. publiées sur ce blogue > ici

Publié dans:Bandes dessinées, Textes spirituels |on 31 janvier, 2015 |6 Commentaires »
12345

A tempo di Blog |
Cehl Meeah |
le monde selon Darwicha |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mythologie
| jamaa
| iletaitunefoi