Archive pour la catégorie 'Bandes dessinées'

2015-32. Reportage infernal (4ème & dernière partie).

Lundi 23 février 2015,
Lundi de la première semaine de Carême,
Fête de Saint Pierre Damien.

Chers Amis du Refuge Notre-Dame de Compassion,

Eh bien voilà ! Le Carême est commencé ; nous sommes en route…

Les trois premières parties de notre « Reportage infernal » (ici > www et suivants), nous avaient permis de révéler les efforts que l’enfer déploie avant le Carême pour en ruiner les effets.
Ce dernier chapitre de notre enquête va vous montrer ce que les démons tentent pour le neutraliser pendant son cours.

A bon entendeur, salut !
Vous avez maintenant toutes les cartes en main pour déjouer les ruses diaboliques : à vous de jouer, si j’ose dire, car il s’agit ici de toute autre chose qu’un jeu.

Lully.

chauve souris gif

BD - Reportage infernal 4ème partie

chauve souris gif

Toutes les bandes dessinées publiées dans ce blogue sont accessibles ici > BD

Publié dans:Bandes dessinées |on 23 février, 2015 |4 Commentaires »

2015-28. Reportage infernal (3ème partie).

Mercredi de la Sexagésime 11 février 2015 ;
Fête de Notre-Dame de Lourdes,
Journée mondiale de prières à l’intention des malades.

l'apparition de ND de Lourdes

Chers Amis du Refuge Notre-Dame de Compassion,

Sans trop tarder, parce que nous sommes très exactement à une semaine du Mercredi des Cendres, voici la troisième partie de notre « Reportage infernal ».

Vous l’allez voir, les démons sont capables d’exploiter la Sainte Ecriture elle-même, ainsi que les maximes des saints, au service de leurs manigances, afin de semer la confusion et pousser les hommes vers le mal.
Dit comme cela, cela peut paraître surprenant ; mais, en définitive, il n’y a pas à s’en étonner, puisque chaque année, à la lecture de l’Evangile du premier dimanche de Carême, il nous est rappelé que Satan s’est servi de cette « formule » pour mettre Notre-Seigneur à l’épreuve lors de la Sainte Quarantaine. Les disciples pourraient-ils donc se trouver à l’abri des stratagèmes dont le tentateur a voulu se servir contre leur Maître ?

chauve souris gif

BD - Reportage infernal - 3e partie

à suivre > ici.

Nous nous trouvons ici en face d’une tactique diabolique particulièrement perverse : en effet, le démon n’utilise pas toujours de « bons gros » mensonges, et n’a pas uniquement recours à des tentations portant sur de mauvaises choses pour amener les hommes au péché.
N’oublions jamais que l’un de ses noms est : « le Malin » ! Même déchu, il a conservé l’intelligence de sa nature angélique, c’est-à-dire une intelligence d’une indiscutable supériorité et d’une remarquable subtilité en comparaison de l’intelligence humaine.
La « tentation sous couvert de bien » est donc une réalité bien connue de tous les maîtres de la vie spirituelle : pour faire tomber une âme dans ses rets – souvent une âme religieuse qui cherche sincèrement à progresser – , le démon va jouer sur ses aspirations à la perfection, lui faire miroiter un bien spirituel supérieur (voire une vertu) et, au nom de ce bien spirituel, l’égarer tout doucement en dehors des voies de la prudence, de la tempérance, de l’obéissance… etc.

C’est ainsi que Satan est capable de se servir avec habileté des Saintes Ecritures elles-mêmes – qu’il connaît très bien – , ou encore des plus sublimes citations des saints, pour incliner – presque insensiblement – une âme vers l’erreur.
C’est ainsi encore que Satan est capable d’envelopper une presque imperceptible insinuation maléfique dans 99 % de vérités claironnées avec force !

Voilà pourquoi il importe aujourd’hui, après avoir dévoilé les principes généraux de son action, que nous nous attardions sur les habiles suggestions dont il se sert ici pour ce qui touche au Carême, et que nous prenions du temps pour en démonter la pernicieuse argumentation.
Notons aussi au passage que les modernistes, qui ruinent l’Eglise de l’intérieur, utilisent le même type de raisonnement ou d’arguments…

chauve souris gif

Il est bien vrai que Notre-Seigneur a fustigé le comportement de certains pharisiens (pas tous en effet) qui se montraient rigoureux et impeccables pour accomplir les prescriptions de la loi, mais ce n’est pas parce qu’ils observaient parfaitement la loi que Notre-Seigneur les a critiqués.
Il dit même : « Les scribes et les pharisiens siègent dans la chaire de Moïse ; ainsi, tout ce qu’ils vous disent, observez-le et mettez-le en pratique… » (Matth. XXIII, 2-3 a).
Là où ils encourrent les reproches de Notre-Seigneur, c’est en raison des dispostions intérieures avec lesquelles ils accomplissent ces prescriptions qui ne sont pas accordées à la démarche religieuse dont elles sont normalement l’expression :
« Ils disent et ne font pas » (Matth. XXIII, 3 c) ; « Ils font toutes leurs oeuvres pour être vus des hommes » (Matth. XXIII, 5 a) ; ils tirent orgueil et vanité de leur pratique religieuse scrupuleuse ; ils prennent prétexte de la rigueur avec laquelle ils sont fidèles aux préceptes pour juger et mépriser les autres… etc.

En réalité, ce qui convient, c’est accomplir les préceptes divins et d’être fidèles aux observances religieuses dans un esprit d’humilité et de charité.

Insistons encore : Jésus n’enseigne pas à faire fi des préceptes religieux sous prétexte que certains de ceux qui les accomplissent sont des hypocrites ; Jésus ne dit pas qu’il faut s’affranchir des observances rituelles qui nous sont enseignées par ceux qui ont autorité pour le faire en Son Nom ; Jésus n’apprend pas à Ses disciples à mépriser les pratiques de la loi ecclésiastique.
Notre-Seigneur, bien au contraire, exige que nous en soyons des observateurs attentifs, en y apportant toutes les dispositions intérieures de l’authentique vertu, en ne se recherchant pas soi-même mais avec d’humbles sentiments, et en faisant de notre zèle à les pratiquer des moyens de mieux entrer dans ces dispositions de miséricorde et de charité dont Son Coeur est l’exemple !

Bien sûr, comme l’écrit Saint Paul, « la lettre tue mais l’esprit vivifie » (2 Cor. III, 6).
Toutefois cela ne signifie pas que l’esprit et la lettre soient deux réalités absolument inconciliables, qui ne pourraient pas co-exister harmonieusement dans un même acte.
C’est bien là justement que réside toute la ruse diabolique : suggérer que si l’on pratique « la lettre », c’est alors nécessairement aux dépens de « l’esprit » ; amener à penser que « l’esprit » n’est vivifiant qu’en dehors de l’observance de « la lettre » et en opposition radicale avec elle ; 
persuader que ceux qui pratiquent avec zèle et rigueur les observances religieuses sont obligatoirement des pharisiens hypocrites ; amener à croire que ceux qui ne les pratiquent pas et vont jusqu’à la négligence ou au mépris des lois ecclésiastiques sont forcément des personnes animées par « l’esprit qui vivifie » ; convaincre que la charité et la miséricorde sont nécessairement absentes de l’observation des règles et des préceptes imposées par l’Eglise … etc.

Toute la perversité de l’action diabolique est là, et son levier s’appuie – bien évidemment – sur les faiblesses de la nature humaine : blessée par le péché originel et fragilisée par toutes les conséquences des péchés personnels de chacun, elle répugne à obéir aux préceptes divins, rechigne devant ce qui lui coûte, est prête à tout pour échapper à l’effort spirituel, et cherche toujours à justifier sa paresse, son manque de ferveur et son peu de générosité, par de beaux – et même par de pieux – arguments !
Or, comme Notre-Seigneur, Saint Paul n’appelle pas à mépriser la pratique « à la lettre » des préceptes religieux et des observances ecclésiastiques, mais veut encourager les fidèles à pratiquer en même temps et « la lettre » et « l’esprit ».

« Aime et fais ce que tu veux : dilige et quod vis fac ! ».
La célèbre citation de notre glorieux Père Saint Augustin est très souvent mal comprise, et récupérée pour justifier le laxisme ou la « morale de situation ».
Or, Saint Augustin ne parle pas ici de n’importe quelle affection ou inclination terrestre pour n’importe quel objet ; Saint Augustin ne veut absolument pas signifier que, du moment qu’on prétendrait aimer on serait affranchi de toute règle ou de l’obéissance à tout précepte.
L’amour dont parle le Docteur d’Hippone est l’amour envers Dieu : il ne s’agit pas d’un sentiment, mais d’un acte de la volonté – une volonté ferme et résolue – inspiré par la foi surnaturelle.

Or, comment prouve-t-on à Dieu qu’on L’aime ? En accomplissant ce qu’Il nous prescrit, à travers les Saintes Ecritures et l’enseignement que l’Eglise dispense en Son Nom : « Car l’amour de Dieu, c’est que nous gardions Ses commandements ; et Ses commandements ne sont pas pénibles » (1 Jean V, 3).
C’est comme cela que celui qui aime Dieu fait bien en vérité tout ce qu’il veut : non pas parce qu’il accomplit sa volonté propre, mais parce que l’amour a pour effet de conformer la volonté de celui qui aime à la volonté de Dieu qu’il aime, parce que la volonté de l’homme qui aime Dieu en vérité devient une avec la sainte volonté de Dieu, parce que l’homme qui aime vraiment Dieu ne peut pas vouloir autre chose que ce que Dieu veut et prescrit !

Vous voici armés maintenant, chers Amis du Refuge Notre-Dame de Compassion, pour résister à ces sophismes diaboliques, et, je l’espère de tout coeur, à une semaine du grand et saint Carême, pleins de zèle et de ferveur pour répondre aux appels à la pénitence généreuse et à l’expiation volontaire que Notre-Seigneur et Sa Sainte Eglise nous lancent, auxquels aussi Notre-Dame de Lourdes a fait écho en nous disant : « Pénitence ! Pénitence ! Pénitence ! »

Lully.

Petit catéchisme sur le Carême et la pénitence > ici
Les observances originelles du carême > ici

Ronces

Publié dans:Bandes dessinées, Textes spirituels |on 11 février, 2015 |2 Commentaires »

2015-27. Reportage infernal (2ème partie).

Samedi 7 février 2015,
Fête des Bienheureux Martyrs d’Aubenas (cf. > www) ;
Fête du Bienheureux Pie IX (cf. > www).

Chers Amis du Refuge Notre-Dame de Compassion,

Il est bien temps de vous livrer la deuxième partie de notre « Reportage infernal », qui vous dévoile de quelle manière Satan et ses démons agissent pour faire obstacle – dès avant son commencement – aux fruits spirituels du Carême…

BD - Reportage infernal 2ème partie - détail 1

BD - Reportage infernal 2ème partie

voir la première partie de ce reportage > ici

chauve souris gif

Cette fois-ci encore, étant dûment prévenus, il ne vous reste plus qu’à prendre dès maintenant le contre-pied de l’action diabolique, et donc à travailler de manière intelligente, lucide et efficace, sur vos résolutions spirituelles de carême !

Lully.

à suivre, ici > www

BD - Reportage infernal 2ème partie - détail 2

Pour approfondir, on peut lire, relire et méditer les sermons de Saint Augustin :
- Sur l’obligation de faire pénitence > www
- Sur la pénitence nécessaire à tous > www
- Sur le jeûne > www
- Sur le jeûne et la pratique de la charité > www

On peut aussi relire les bandes dessinées suivantes :
– « Bas les masques ! » > www
– « Ne brisez pas le miroir » > www

chauve souris gif

Publié dans:Bandes dessinées, Textes spirituels |on 7 février, 2015 |2 Commentaires »

2015-24. Reportage infernal (1ère partie).

Dimanche de la Septuagésime.

Chers Amis du Refuge Notre-Dame de Compassion,

Me croirez-vous, si je vous dis que j’ai réussi à envoyer une équipe de reporters incognitos qui ont espionné Satan et ses acolytes infernaux, et qui ont pu surprendre leurs conciliabules ?
C’est tout ce qu’il y a de plus vrai, je vous assure !

Avec ce que mes enquêteurs m’ont rapporté, j’ai matière à plusieurs publications : en effet, il ne faut pas que toutes ces choses soient celées, mais tout au contraire vous devez en être avertis, de manière à pouvoir déjouer les pièges du malin et agir efficacement pour contrer ses manigances…

Sans plus tarder donc, voici la première partie de ce reportage infernal !

chauve souris gif

BD - Reportage infernal 1ère partie

chauve souris gif

Vous voici donc prévenus : et comme vous êtes intelligents, vous savez maintenant ce qu’il vous reste à faire – sans délai – afin d’éviter la première de ces embûches diaboliques… C’est à vous !

Lully.

A suivre > ici.

Chat gif en marche

Toutes les bandes dessinées de Fr.Mx.M. publiées sur ce blogue > www

Publié dans:Bandes dessinées, Textes spirituels |on 31 janvier, 2015 |5 Commentaires »

2015-21. « Valeurs de la république » ???

Samedi soir 24 janvier 2015,
fête de Saint Timothée, évêque et martyr.

« Viendra un temps où les hommes ne supporteront plus la saine doctrine ;
mais au gré de leurs passions et l’oreille leur démangeant,
ils se donneront des maîtres à foison et détourneront leur ouïe de la vérité
pour se tourner vers des fables… »
(2 Tim. IV, 3-4)

Les chats ont-ils droit à la « liberté d’expression », ou bien – comme tant d’autres – cette formule n’est-elle qu’un leurre pour ne permettre qu’aux ennemis de la Vérité et du Bien de vomir leurs insanités ?
Depuis des jours et des jours, j’entends des êtres malfaisants ou inconsistants, avec des trémolos attendrissants dans la voix, surfer sur la vague de l’émotion et de l’indignation des peuples pour chanter sur tous les tons les « valeurs de la république ».

Lao-Tseu disait que « lorsque le sage désigne la lune, l’idiot regarde le doigt ».
Eh bien, pour ce qui me concerne, je dois être bien plus qu’un idiot parce que non seulement je regarde le doigt qui veut me faire regarder la lune, mais j’ai également tendance à observer à qui appartient le doigt de celui qui veut me faire regarder la lune, à me demander quelles peuvent bien être les raisons pour lesquelles il tient tant à ce que je regarde la lune, et enfin – ce faisant – de quelle autre chose il voudrait que je détourne mon regard pendant que je regarderai la lune… etc.

En vérité, en vérité, je vous le dis, je suis incontestablement bien pis qu’un idiot !
Alors, comme aux faibles d’esprit on condescend à laisser dire ce que l’on ne permettrait pas à des personnes sensées, je vous invite à regarder le doigt avec moi… 

Patte de chat Lully.        

BD - Valeur de la république détail 2

Valeurs de la république - BD

lys 2

BD - Valeur de la république détail 1

Voir aussi :
- Lucifer, ange tutélaire de la république maçonnique > www
- 21 septembre 1792 : rappel de quelques vérités > www

2014-107. Libérer le vol de l’âme…

24 novembre, fête de Saint Jean de la Croix.

Chers Amis du Refuge Notre-Dame de Compassion,

La fête que nous célébrons aujourd’hui, celle de Saint Jean de la Croix – le « docteur mystique » – , entre parfaitement dans la thématique générale de la dernière semaine de l’année liturgique : Saint Jean de la Croix, en effet, presque à chaque page, nous ramène à l’essentiel, nous ramène au sens de notre vie sur la terre qui est d’accomplir la sainte volonté de Dieu, de L’aimer et de Le servir de notre mieux ici-bas, afin de sauver notre âme.

Tandis que notre société contemporaine cherche avant tout la réussite et le confort terrestres, et ne voit dans la religion qu’une chose facultative, presque superflue, qui ne doit surtout pas gêner ce qu’un point de vue strictement « horizontal » considère comme le bonheur et les bonnes relations entre les hommes, la « verticalité » radicale de Saint Jean de la Croix paraît excessive et met mal à l’aise jusqu’à certains catholiques.

Pourtant Saint Jean de la Croix ne se lit, ne se comprend, ne s’assimile et ne se met en pratique que dans et par l’amour.
Saint Jean de la Croix n’est pas un stoïcien ; Saint Jean de la Croix n’est pas le théoricien de performances ascétiques recherchées pour elles-mêmes ; Saint Jean de la Croix n’est qu’un amant passionnément épris de Celui qui est l’Amour, et il est un entraîneur dans les voies de la connaissance et de la pratique de l’amour de l’Amour !
Un amour total, un amour sans concession, un amour ennemi des compromissions et des faux-semblants, un amour qui débusque impitoyablement les égoïsmes secrets cachés sous les apparences de vertu, un amour qui décape les vernis craquelés des caricatures d’amour pour libérer pleinement le vol amoureux de l’âme vers son Dieu-Amour !

Nous nous croyons si facilement libres alors que nous sommes ligotés par une multitude de liens ténus auxquels nous ne prenons pas garde ou que nous considérons avec trop de légéreté comme des choses sans importance, vénielles…

                                                    Lully.

Libérer le vol de l'âme - détail 1

Libérer le vol de l'âme - BD 1

Libérer le vol de l'âme - BD 2

Sur Saint Jean de la Croix voir aussi > www

Libérer le vol de l'âme - détail 2

& Toutes les B.D. publiées sur ce blogue > ici.

2014-96. « Arrête ! Le Coeur de Jésus est là ! »

17 octobre 2014 au soir,
fête de Sainte Marguerite-Marie.

Chers Amis du Refuge Notre-Dame de Compassion,

Vous savez tous en quelle vénération nous tenons Sainte Marguerite-Marie (cf. > www), en notre Mesnil-Marie.
Après l’avoir fêtée aujourd’hui, après en avoir profité pour relire quelques textes la concernant et concernant la dévotion au Sacré-Coeur de Jésus à laquelle Notre-Seigneur Lui-même l’a éduquée pour qu’elle la transmette à toute l’Eglise, j’ai demandé à Frère Maximilien-Marie une petite bande dessinée que je puisse vous adresser. 
Voilà qui est fait : il ne me reste plus qu’à vous saluer et à vous souhaiter de vivre toujours plus intensément de cette dévotion au Coeur adorable de Notre-Seigneur, qui est si féconde en grâces et en fruits de sanctification.

Lully.

Scapulaire Sacré-Coeur

Le Coeur de Jésus est là - BD

Scapulaire Sacré-Coeur

Voir aussi :
- « Je veux que tu me serves d’instrument… » - BD > www
- Les Promesses du Sacré-Coeur > www
- Salutations au Sacré-Coeur composées par Ste Marguerite-Marie > www

Publié dans:Bandes dessinées, Nos amis les Saints |on 17 octobre, 2014 |2 Commentaires »

2014-88. De la « sainte ceinture de Notre-Dame de Consolation ».

4 septembre, octave de notre glorieux Père Saint Augustin :
Fête de Notre-Dame de Consolation.

Chez les Augustiniens, nous avons au calendrier liturgique une fête particulière de la Très Sainte Vierge Marie qui est célébrée au jour octave de la fête de notre glorieux Père Saint Augustin et qui honore la Mère de Dieu sous le vocable de Notre-Dame de Consolation.

Je m’interrogeais sur l’origine de cette fête et sur le sens de ce titre donné à la Madone : j’ai fait une recherche sur Internet et n’y ai rien trouvé de satisfaisant, si ce n’est qu’il existe un certain nombre de chapelles et d’églises placées sous le vocable de Notre-Dame de Consolation, et que, souvent, ces églises ou chapelles, avaient été celles de couvents de moines de Saint Augustin ou de confréries liées à l’Ordre Augustinien.
Mes interrogations s’amplifièrent encore lorsque je lus que, sur certains tableaux encore présents dans ces églises ou chapelles, la Vierge était parfois appelée « Vierge de la Ceinture » ou encore « Notre-Dame de la Ceinture et de la Consolation »

Je suis donc allé interroger Frère Maximilien-Marie qui, au lieu de me donner une explication orale, m’a alors remis cette feuille, qui a répondu à toutes mes questions et que je m’empresse donc aussi de vous communiquer…

Lully.

ceinture gif

Ceinture de ND de Consolation B.D. - Copie

Blason de l'Ordre de Saint Augustin

Toutes les bandes dessinées de Frère Maximilien-Marie > www

2014-63. Ce n’est pas parce qu’il y a de faux billets en circulation que vous renoncez à l’usage de tous les billets…

Ce n’est pas parce qu’il y a des chrétiens tièdes et mous que tous les chrétiens sont sans ferveur…
Ce n’est pas parce qu’il y a de mauvais chrétiens que tous les chrétiens sont mauvais…
Ce n’est pas parce qu’il y a de personnes qui se disent chrétiennes mais dont la vie et les exemples sont un contre-témoignage que les valeurs chrétiennes ne sont pas authentiques…
Ce n’est pas parce que certains baptisés trahissent les engagements de leur baptême que l’on peut se permettre de dire que l’Eglise fabrique des monstres…
Ce n’est pas parce qu’il y a des hypocrites parmi les gens qui vont à l’église que l’on a le droit de dire que tous les pratiquants sont des hypocrites…
… etc.

Parce que

… vous ne vous abstenez pas d’aller acheter votre pain sous prétexte qu’il y a de mauvaises personnes qui vont acheter leur pain dans la même boulangerie que vous !
… vous n’affirmez pas que la lutte contre le cancer est une mauvaise cause sous prétexte que des escrocs se sont enrichis en volant l’argent donné pour financer la recherche contre le cancer !
… vous ne dites pas que tous les sportifs sont des tricheurs sous prétexte qu’il y a quelques sportifs qui ont utilisé des substances illicites pour se doper !
… vous ne jetez pas au compost toute la corbeille de fruit sous prétexte qu’il y a au milieu une seule pomme qui commence à pourir !
… vous n’arrêtez pas totalement d’utiliser les billets de banque sous prétexte qu’il y a aussi des faux billets en circulation !
… etc.

Alors, pourquoi donc ces arguments qui n’en sont pas sont-ils sans cesse rabâchés par ceux qui veulent justifier ce qui pourrait bien n’être que de la paresse spirituelle ?
Un peu de vraie logique et de cohérence, s’il vous plaît !
Il n’y a de contrefaçons que de choses vraies ; et si l’on constate qu’il y a parfois des « ratées » cela prouve par le fait même qu’il y a aussi des réussites !

Chat gif

Nota bene : cette bande dessinée a été réalisée par Frère Maximilien-Marie en 2001, époque où c’était le franc qui avait court, mais la leçon reste la même avec les euros ;-) !!!

frise

Trop d'hypocrites BD

Chat gif

Pour retrouver toutes les BD de frère Maximilien-Marie
déjà publiées sur ce blogue cliquer ici > B.D.

Publié dans:Bandes dessinées |on 26 juin, 2014 |1 Commentaire »
12345

A tempo di Blog |
Cehl Meeah |
le monde selon Darwicha |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mythologie
| jamaa
| iletaitunefoi