Archive pour la catégorie 'Annonces & Nouvelles'

2020-8. Rappel à Dieu de Monsieur le Duc de Bauffremont.

frise lys deuil

Ce jeudi 9 janvier 2020 au matin, à Versailles, Monsieur le Duc Jacques de Bauffremont Courtenay (note en bas de page), président émérite de l’Institut de la Maison de Bourbon, a été rappelé à Dieu dans sa 98ème année.

Né le 6 février 1922, Monsieur le Duc avait été contacté en 1946 par « Don Jaime », de jure Sa Majesté le Roi Henri VI de France, grand-père de notre Souverain légitime actuel, afin de relancer en France le mouvement légitimiste : c’est donc une figure historique de la Légitimité qui disparaît avec lui.
Président de l’Institut de la Maison de Bourbon de 1976 à 2009, il fut également Président du Mémorial de France à Saint-Denys, où il a procédé au dépôt du coeur de Louis XVII dans la crypte des Bourbons en 2004. Il a également été promoteur de la cause de béatification de Sa Majesté le Roi Louis XVI.

Les funérailles de Monsieur le Duc seront célébrées en l’église Saint-Roch, à Paris, ce vendredi 17 janvier à 10 h.

Miséricordieux Jésus, donnez-lui le repos éternel !

Duc de Bauffremont avec la duchesse de Ségovie et Louis XX

Monsieur le Duc de Bauffremont aux côtés de Sa Majesté le Roi Louis XX
et de feue Madame la Duchesse de Ségovie à l’occasion d’une cérémonie commémorative

A l’annonce de la mort de Monsieur le Duc, Monseigneur le Prince Louis de Bourbon, de jure Sa Majesté le Roi Louis XX, a publié le message suivant : 

Avec beaucoup d’émotion et une grande tristesse j’ai appris ce matin la mort de mon cousin, Monsieur le duc de Bauffremont.

Appelé à son service par mon grand-père puis mon père, il a toujours assuré notre famille de son plus profond et fidèle dévouement. Nous le garderons dans notre souvenir.

La Princesse et moi-même nous assurons ses enfants de notre communion de prières en leur apportant le soutien de nos sentiments les plus affectueux.

Louis de Bourbon,
Duc d’Anjou

frise lys deuil

Note : La titulature complète de Monsieur le Duc était la suivante :
Jacques Yblet Napoléon Marie Laurent Alexandre de Bauffremont Courtenay, huitième duc de Bauffremont, dixième prince de Marnay, prince du Saint Empire romain germanique, prince de Listenois, prince de Courtenay, prince de Carency, duc et comte de Pont-de-Vaux, duc de Randan, duc d’Atrisco, marquis d’Arc-en-Barrois, marquis de Meximeux, marquis de Marnay, marquis de Sennecey, marquis de Mirebeau, marquis de Leganes, marquis de Morata de la Vega, comte de l’Empire, comte de Charny, comte de Cruzille, vicomte de Marigny, vicomte de Salins, baron et seigneur de Bauffremont, baron de Sombernon, baron de Scey-sur-Saône, seigneur de Jonvelle, seigneur de Clairvaux, seigneur de Valangin, seigneur de Bulgnéville, seigneur de Ruppes, seigneur de Montfort, pair de France, cousin de l’Empereur, cousin du Roi, deux fois grand d’Espagne de première classe, grand chambellan héréditaire de l’archevêque de Besançon.

2020-5. Réédition de deux livrets de Frère Maximilien-Marie.

Mardi 7 janvier 2020,
2ème jour dans l’octave de l’Epiphanie.

Chers Amis du Refuge Notre-Dame de Compassion,

A plusieurs reprises, ces derniers temps, nous avons reçu des messages nous demandant si les bandes dessinées (cf. > ici) de Frère Maximilien-Marie étaient disponibles en version imprimée.
Nous avons le plaisir de vous annoncer que c’est désormais le cas… du moins pour quelques unes.

A la vérité, en avril 2004, une association amie, nommée Théotime - qui n’existe plus aujourd’hui -, avait édité sous forme d’un livret de 36 pages, au format A5, un recueil proposant 15 de ces bandes dessinées sous le titre « Invités à la joie de Dieu » (certaines de ces BD ont été publiées dans ce blogue, mais pas toutes).

Invités à la joie de Dieu

Puis en février 2005, cette même association avait édité un livret de 28 pages intitulé « La Nouvelle Arche », qui n’est pas à proprement parler une bande dessinée, car il y a seulement un ou parfois deux dessins par page, toujours dans le même style : il s’agit d’une « méditation dessinée » sur la place et le rôle de la Très Sainte Mère de Dieu dans l’histoire du salut ; quelques prières mariales terminent ce livret.

La Nouvelle Arche

Pratiquement, depuis la cessation d’activité de l’association Théotime, ces deux livrets étaient quasi introuvables. Les nombreuses demandes reçues nous ont finalement décidés à chercher un imprimeur qui acceptât de « démonter » les deux seuls livrets qui nous restaient afin d’en réaliser des scans pour préparer un retirage, à l’identique quant à la pagination et au contenu, mais de meilleure qualité pour ce qui concerne l’impression.

Le mardi 24 décembre dernier au matin, en la Vigile de Noël, nous avons pu aller à l’imprimerie pour y chercher les cartons contenant les rééditions de ces deux livrets.
Ils sont disponibles au tarif de 4 € l’exemplaire au Mesnil-Marie, et peuvent également être commandés pour être reçus par voie postale.

Les personnes qui désirent nous en commander trouveront toutes les informations pour cela sur ce bon de commande téléchargeable, que l’on peut imprimer et compléter pour nous le renvoyer accompagné du règlement correspondant > fichier pdf Bon de commande 

Felix le Chat enthousiaste

En guise de prologue à ce blogue…

Le Maître-Chat Lully

Son Altesse Sérénissime Monseigneur le Maître-Chat Lully (10 juillet 2006 – 23 mai 2019)

fleur de lys gif2

« Mon blogue – ce blogue – est né le 10 septembre 2007…
Né d’une boutade de mon « papa-moine », ainsi que j’ai eu l’occasion de l’expliquer en détail > ici lorsque j’en ai donné l’historique alors qu’il allait approcher de son septième anniversaire, ce qui n’était au départ qu’un modeste moyen de garder contact avec un petit groupe d’amis proches du Refuge Notre-Dame de Compassion, a, tout au long des années, largement dépassé ce cadre restreint pour atteindre de très nombreuses personnes bien au-delà de nos simples relations habituelles, et bien au-delà des frontières de notre beau Royaume de France.

Bien sûr, il y a eu très souvent des personnes très « raisonnables » et très « sérieuses » qui se sont scandalisées qu’un chat écrivît sur des sujets religieux, rédigeât des chroniques et publiât des réflexions sur la société, ses maux et les remèdes que l’authentique tradition politique de notre monarchie légitime leur pourrait apporter…
Il y a bien encore quelques uns de ces petits esprits étriqués et chagrins pour répandre le venin et le fiel de leurs critiques, mais je n’en ai jamais eu cure : si pour eux il est inconcevable qu’un texte puisse prétendre au moindre sérieux du seul fait qu’il est l’œuvre d’un chat – fut-il chat monastique -, il est  par ailleurs irréfragable que le phénomène, en définitive peu courant, d’un Maître-Chat s’exprimant sur le « ouèbe » sans égard pour la langue de bois ou de buis, mais avec tout la divine liberté donnée par le Créateur aux félins, a valu à ce blogue de fidèles et solides amitiés, qui pèsent bien davantage que toute les aigreurs d’estomac de tous les « coincés », de tous les « cinglés », de tous les « modernichons », et de tous les « tordus » politiques et religieux réunis !

Vous le savez, mon divin Créateur a rappelé à Lui mon âme le 23 mai de cette année 2019 qui s’achève aujourd’hui (cf. > ici).
Je sais que mon départ de cette terre a laissé un grand vide dans le cœur de nombre de mes lecteurs, tout comme dans celui de mon « papa-moine ». Cependant, ainsi qu’il vous l’a écrit (cf. > ici), mon blogue continue et continuera : invisible, mais toujours présent, j’inspire et j’inspirerai encore mon moine de compagnie, car je lui ai laissé quelque chose de mon esprit comme le fit jadis le saint prophète Elie pour son disciple Elisée, lorsqu’il fut enlevé sous ses yeux par un char de feu.

Le prologue d’origine de ce blogue (cf. > ici) n’était toutefois plus exactement adapté désormais, et c’est la raison pour laquelle je suis aujourd’hui « revenu » vers vous pour inspirer ces lignes à mon fidèle secrétaire et vous assurer, mes bien chers et fidèles amis, que je suis toujours là, veillant à ce que ce blogue continue l’œuvre amorcée dès sa première chronique (cf. > Genèse) – semper fidelis – toujours fidèle à l’esprit que Dieu a voulu pour le Refuge Notre-Dame de Compassion : fidélité intégrale au dépôt de la foi reçue des Apôtres, et fidélité intégrale au dessein de Dieu scellé dans les fonts baptismaux de Reims où s’unirent la foi catholique et la royauté franque pour faire naître la France, avec en corollaire la défense sans concession de tout ce que cela représente et contient !

Vive Dieu ! Vive le Roi !

pattes de chatLully.

Mardi 31 décembre 2019,
Fête de Saint Sylvestre 1er, pape et confesseur, baptiste de l’empereur Saint Constantin 1er le Grand ;
Septième jour dans l’octave de la Nativité de Notre-Seigneur Jésus-Christ.

Lully le chroniqueur

2019-101. La Crèche du Mesnil-Marie – Noël 2019.

Lundi 30 décembre 2019.

Crèche 2019 2

La Crèche du Mesnil-Marie – vue générale.

etoile019.gif

Chers Amis du Refuge Notre-Dame de Compassion,

L’octave de la Nativité s’écoule dans la contemplation de l’inépuisable mystère de Noël dans toute sa profondeur de grâce.  Près de la Crèche, nous sommes invités à méditer sur les anéantissements sublimes du Verbe de Dieu fait chair et à nous répandre en ferventes actions de grâces à Dieu qui a « inventé » un tel moyen pour nous racheter : « qui propter nos homines et propter nostram salutem descendit de cœlis«  !

A la fin novembre (cf. > ici), j’avais proposé à ceux qui le désiraient de nous aider à acquérir de nouveaux santons pour la Crèche de notre oratoire. Je veux avec chaleur remercier publiquement ceux qui nous ont généreusement adressé des dons pour cela ; les dons reçus n’ont pas seulement permis de commander les six santons que j’avais présentés, mais d’en ajouter 3 autres : une femme allant remplir ses cruches à la fontaine, ainsi qu’un éléphant et un dromadaire pour le cortège des saints rois mages.  Merci ! Merci !

En particulier pour nos amis qui sont très loin, à défaut de venir physiquement visiter notre Crèche et vous recueillir devant elle, je vous invite à en regarder quelques clichés.

Voici d’abord les soldats romains proclamant l’édit d’Auguste ordonnant le recensement (avec sur la droite la femme aux cruches acquise cette année grâce à vos dons) :

Crèche 2019 3

Et l’arrivée de la Très Sainte Vierge et de Saint Joseph à Bethléem :

Crèche 2019 4

Scènes de la vie villageoise :

Crèche 2019 5

Animaux de nos Boutières :

Crèche 2019 6

L’auberge… qui n’est rien moins que la représentation du Mesnil-Marie (avec son campanile sur le pignon et sa statue de la Mère de Dieu à l’entrée de la terrasse !!!) :

Crèche 2019 7

L’apparition des anges aux bergers qui veillent la nuit :

Crèche 2019 8

L’un de nos nouveaux bergers, en situation :

Crèche 2019 10

Les bergers autour de la Crèche :

Crèche 2019 9

La caravane des saints rois mages s’avançant vers la Crèche à travers le massif du Mézenc :

Crèche 2019 11

Conformément à la prophétie d’Isaïe les chameaux (mais aussi dromadaires, chevaux et éléphants) sont nombreux dans la caravane des saints rois :

Crèche 2019 12

Vue dans l’intérieur de l’étable (en fond de laquelle on aperçoit le Mont Gerbier de Jonc) :

Crèche 2019 13

L’absence du Maître-Chat Lully s’est fait cruellement sentir lors de la préparation de la Crèche : Son Altesse félinissime en effet y prenait toujours une part active ! A défaut de sa présence physique, je maintiens sa représentation toujours tout proche de Notre-Dame et tourné vers le Saint Enfant Jésus…
Comme lui, en ces dernières heures de l’année civile, demeurons indéfectiblement tournés vers Notre-Seigneur qui, dans son humble berceau de fortune, nous ouvre les bras et nous invite à L’aimer toujours davantage :
« Pro nobis egenum et fœno cubantem, piis foveamus amplexibus ; sic nos amantem quis non redamaret ? Venite, adoremus Dominum !  » (*)

« A l’an que vèn » (cf. > ici), mes bien chers Amis ! « A l’an que vèn… » 

Frère Maximilien-Marie du Sacré-Cœur

(*) Traduction : Embrassons pieusement ce Dieu devenu pauvre pour nous et gisant sur la paille : Celui qui nous aime ainsi qui ne L’aimerait pas en retour ? Venez, adorons le Seigneur ! (Hymne « Adeste fideles » - XVIIe siècle). 

Crèche 2019 1

Nota bene :
1) Pour lire l’article paru dans « L’Hebdo de l’Ardèche » fichier pdf Hebdo de l’Ardèche 26 décembre 2019
2) On peut visiter la Crèche du Mesnil-Marie tous les dimanches de janvier (sauf le 12 janvier) de 15 h à 18 h. Pour une visite en semaine, prendre rendez-vous.

2019-91. Pour compléter la Crèche du Mesnil-Marie…

Jeudi 28 novembre 2019,
Octave de la Présentation de Notre-Dame,
Mémoire de Sainte Catherine Labouré (cf. > ici).

Chers Amis du Refuge Notre-Dame de Compassion,

Nous sommes à quelques jours de l’entrée dans la nouvelle année liturgique, l’entrée dans l’Avent, temps magnifique de la préparation aux célébrations de la Nativité de notre divin Rédempteur.

Vous vous souvenez sans doute de quelle manière mon cher et regretté Maître-Chat Lully s’intéressait aux préparatifs de la Crèche, et comment, certaines années, il vous avait invité à en visiter le chantier (par exemple > ici).

déballage des santons

Le Maître-Chat Lully fasciné par les santons…

Comme certains d’entre vous nous ont adressé quelques messages plein de sollicitude nous proposant quelque participation pécuniaire si nous voulions acheter de nouveaux santons cette année, je réponds ici d’une manière générale que nous aimerions, en effet, acquérir quelques nouveaux personnages produits par le santonnier italien Fontanini – duquel sont toutes nos figurines de Crèche -, et que, si nous en avons la possibilité, nous envisageons de commander les santons dont voici les photographies :

Une famille se rendant à la Crèche

santons 2019 1

Un vieux paysan présentant son panier d’œufs

santons 2019 2

Un jeune joueur de musette (♫♪ Jouez, hautbois ! Résonnez, musettes ! ♪♫)

santons 2019 3

Un berger avec trois brebis

santons 2019 4

Le berger aux champs préparant la soupe 

santons 2019 5

Le cordonnier

santons 2019 6

Si donc vous souhaitez contribuer à leur achat, vous pouvez le faire par une offrande, même de quelques euros seulement, > ici
Nous vous remercions par avance pour votre générosité !

Frère Maximilien-Marie. 

Et pour lire ou relire l’histoire de la dévotion à la Crèche, voir > ici

Etoiles

2019-89. Récollection à Paris, dimanche 24 novembre 2019.

Dimanche 24 novembre 2019

Récollection du dernier dimanche de l’année liturgique
avec la Confrérie Royale :

« Souviens-toi de tes fins dernières,
et tu ne pécheras jamais » 
(Eccli. VII, 40)

Tympan du Jugement dernier - Notre-Dame de Paris

Cathédrale Notre-Dame de Paris : tympan du jugement dernier.

La Confrérie Royale invite ses membres et sympathisants de Paris et d’Ile de France à une journée de récollection en accord avec les thèmes que la divine liturgie propose à notre approfondissement et à notre méditation pendant les derniers jours de l’année liturgique : les fins dernières.
Cette récollection aura lieu le dimanche 24 novembre 2019, dans les locaux de la paroisse Saint-Roch, à Paris [296, rue Saint-Honoré, 1er arrondissement. Métro : Pyramides (ligne 7) ou Tuileries (ligne 1) - Bus : 21, 27, 68 ou 95].

Attention : Inscription nécessaire ! (nombre de places limité)

Programme :

- 9 h 30 : Messe solennelle du 24ème et dernier dimanche après la Pentecôte (église Saint-Roch).
- 10 h 45, 14 h et 15 h 30 : conférences (avec des temps de pause !) assurées par Monsieur le Chanoine Frédéric Goupil et Frère Maximilien-Marie du Sacré-Cœur.
- 12 h : Angélus et repas tiré du sac.
- 17 h 45 : Vêpres grégoriennes.

Renseignements et inscriptions : confrerie.royale@yahoo.fr

lys.gif

2019-87. Amis Vivarois (ou proches du Vivarais), réservez dès à présent cette date…

affiche conférence CICP 8 novembre 2019

Publié dans:Annonces & Nouvelles, Chronique de Lully |on 29 octobre, 2019 |Commentaires fermés

2019-84. Un poignant et très juste appel à la prière pour l’Eglise, à l’heure où « la plus grande persécution de l’Église ne vient pas de ses ennemis extérieurs »…

Lundi 9 septembre 2019,
Fête de Notre-Dame de Pellevoisin ;
Mémoire de Saint Gorgon ;
Mémoire du 2e jour dans l’octave de la Nativité de Notre-Dame.

« Dans l’Eglise, il n’y a pas ce calme que je désire…
Qu’ils prient et qu’ils aient confiance en moi. »

Paroles de la Très Sainte Vierge Marie à Pellevoisin le 15 septembre 1876.

C’est grâce au toujours excellent site « Benoît et moi » (cf. > ici), toujours remarquablement bien informé sur des faits et publications qu’il est sinon très difficile de trouver en langue française, que nous avons pris connaissance d’un appel qui a été lancé en Italie pour un rassemblement de prière qui aura lieu à Rome, tout près de la basilique Saint-Pierre au Vatican, le samedi 5 octobre prochain.
Je sais bien que la plupart de mes lecteurs ne pourront pas s’y trouver. Toutefois, rien n’empêche de s’y associer par le cœur, l’intention et la prière, puisque cette dernière ne connaît pas les limites imposées par les distances et les frontières !
Le texte d’invitation à ce rassemblement de prière est tout-à-fait juste et pertinent, et l’on peut dire qu’il dépasse largement le cadre de ce seul rassemblement : tout ce qu’il exprime et décrit – sans concession mais sans agressivité – est parfaitement exact.
Voilà pourquoi il nous semble parfaitement judicieux de le répercuter le plus largement possible : la liste des intentions qu’il dresse en 10 points n’est pas à proprement parler exhaustive, mais elle donne bien la mesure des urgences auxquelles il importe, avec la grâce de Dieu, d’œuvrer, pour la guérison de tout le corps de la Sainte Eglise, de la tête aux pieds.

11 février 2013 - foudre sur la basilique Saint-Pierre

Le très symbolique foudroiement du dôme de la basilique Saint-Pierre au Vatican
le 11 février 2013

Prions pour l’Église!
Rome, le 5 octobre 2019

Largo Giovanni XXIII, h. 14:30

C’était le Vendredi Saint 2005. Le Cardinal Joseph Ratzinger, qui allait bientôt devenir Pape, prononça des paroles sans équivoque : « Que d’immondices on trouve dans l’Église, même chez ceux qui, par le sacerdoce, devraient lui appartenir complètement !...».
 
Et lorsque, devenu le Pape Benoît XVI, à Fatima, le 11 mai 2010, répondant à des journalistes qui l’interrogeaient sur le message de la Vierge, il déclara : « Les souffrances de l’Église lui viennent de l’intérieur, de ce péché qui se trouve dans l’Église-même. On l’a toujours su, mais aujourd’hui nous le constatons d’une manière vraiment terrifiante : la plus grande persécution de l’Église ne vient pas de ses ennemis extérieurs, elle vient du péché qui est dans l’Église…».
 
Comme Cardinal et comme Pape, Benoît XVI a voulu ainsi rappeler qu’il y a dans l’Église des hommes qui ne sont pas « de l’Église », qui ne lui appartiennent pas vraiment et qui, plus que quiconque, travaillent à sa destruction ; «les méchants et les hypocrites qui sont dans l’Église», disait saint Augustin dans le De Civitate Dei, formeront un jour la majorité de ses membres, selon la prophétie de saint Paul dans la seconde épître aux Thessaloniciens.

Nous, un groupe d’amis catholiques, tant laïcs que consacrés, voulons donc prier – avec tous ceux qui veulent se joindre à nous – aussi près que possible de la Tombe de saint Pierre, où les papes, à quelques exceptions près, ont toujours voulu résider, en demandant à Dieu qu’il fasse par sa grâce :

1) Que cessent les scandales sexuels et économiques qui défigurent le visage de l’Église et que les clercs impliqués dans ces scandales ne soient pas promus à des postes de commandement mais, au contraire, qu’ils soient écartés et invités à faire pénitence ;

2) Que le depositum fidei, dont personne dans l’Église de Christ, pas même le Pontife suprême n’est le maître, ne soit adultéré ;

3) Que les familles religieuses, les évêques, les prêtres fidèles au Christ et à l’Église ne soient plus inquiétés par des commissaires, persécutés, écartés sans motifs d’accusation concrets et vérifiés, pour la seule raison de leur attachement à la « foi de toujours » ;

4) Que la hiérarchie ecclésiastique, cessant de chercher les applaudissements du monde, soit courageuse et audacieuse dans la prédication de l’Évangile, aussi difficile que cela puisse être, et que soient donnés comme exemple aux fidèles les saints de l’Eglise, et non ceux qui l’ont divisée et déchirée jadis (comme le moine Martin Luther), ou qui ceux qui combattent aujourd’hui la Vie, en soutenant l’avortement, la libéralisation de la drogue, l’euthanasie (…comme le fait Emma Bonino) ;

5) Que la priorité de ceux qui dirigent l’Église soit de proclamer la foi en Jésus-Christ Sauveur, laissant à « César ce qui est à César » et évitant de s’improviser sociologues, politologues, climatologues, … et «logues» en toutes choses ;

6) Que les hommes d’Eglise ne cessent de proclamer les « principes non négociables », en particulier la défense de la vie et de la famille, sans s’abaisser à des compromis – sinon en paroles du moins dans les faits – avec la culture de mort et l’idéologie du genre ;

7) Que l’amour pour la Création ne soit plus confondu avec l’écologie païenne et panthéiste, ni la « miséricorde » de Dieu avec le relativisme moral et l’indifférentisme religieux ;

8) Que soit entendu le cri de l’Église d’Afrique (Cardinal John O. Onaiyekan, Cardinal Robert Sarah, Cardinal Francis Arinze.) : « Que l’Occident ne trompe pas nos jeunes avec de faux mythes », et celui des Eglises d’Europe de l’Est, répétant avec Jean-Paul II, dans Mémoire et identité, que « la patrie est une mère pour chacun, d’une manière tout à fait réelle », et que la « défense de sa propre identité » n’a rien à voir avec le nationalisme ou autres aberrations ;

9) Que les catholiques chinois, comme l’a dénoncé à plusieurs reprises le cardinal Zen Ze-kiun, ne soient pas sacrifiés à la dictature communiste au nom d’impossibles et injustes accords ;

10) Et qu’enfin les chrétiens persécutés dans le monde, qui affrontent la torture et la mort pour le Christ, n’aient plus à entendre leurs pasteurs dire qu’Allah et Jésus-Christ sont un « même Dieu ».

(Source > Aldo Maria Valli )

Ronces

2019-82. Dimanche 6 octobre, récollection légitimiste à Paris avec le Prieur de la Confrérie Royale.

Ainsi que cela avait été annoncé il y a quelques jours par le Prieur de la Confrérie Royale dans sa circulaire de rentrée (cf. > ici), une journée de récollection spirituelle est organisée à Paris le dimanche 6 octobre 2019.

Son thème :

Vie intérieure et combat spirituel
des Légitimistes

Mobilisé pour la France - illustration récollection 6 octobre 2019

Cette récollection aura lieu dans le 7ème arrondissement (métro : Saint-Sulpice, Sèvres-Babylone ou Rue du Bac) et commencera à 8 h 30 très précisément par la célébration de la Sainte Messe - dans le rite latin traditionnel évidemment -, qui sera celle de la solennité du Très Saint Rosaire (1er dimanche d’octobre). Elle s’achèvera vers 16 h 30.
Vers 17 h, pour ceux qui le souhaitent, un petit pèlerinage sera proposé dans l’un des sanctuaires proches.

Monogramme Marie 2

Informations pratiques :

1 – Outre la Sainte Messe dominicale, cette récollection comportera trois conférences spirituelles, assurées par le Prieur de la Confrérie Royale (une en matinée, deux dans l’après-midi) : l’adresse exacte et le titre des conférences seront communiqués aux inscrits.
2 – Pour le déjeuner : repas tiré du sac.
3 – Libre participation aux frais.
4 – Attention ! nombre de places limité (pas plus de 35 personnes !) : si vous souhaitez participer, ne tardez pas à vous inscrire ; la priorité est donnée aux premiers inscrits.
5 – S’il y a des personnes qui, à cette occasion, souhaitent faire leur entrée dans la Confrérie Royale, qu’elles nous le fassent savoir sans délai (et au plus tard le 20 septembre).

Renseignements et inscriptions : confrerie.royale@yahoo.fr

Trois lys blancs

12345...14

A tempo di Blog |
Cehl Meeah |
le monde selon Darwicha |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mythologie
| jamaa
| iletaitunefoi