2024-133. Quatre versions de l’hymne de Saint Jean-Baptiste « Ut queant laxis » composées à la renaissance ou à l’âge baroque.

24 juin,
Nativité de Saint Jean-Baptiste.

anonyme italien vers 1600 - détail - blogue

Saint Jean-Baptiste enfant
[anonyme, Italie vers 1600 - collection privée]

       Je n’irai pas par quatre chemins, chers Amis, et je vous dirai donc tout de go que – à de rares exceptions près – je trouve que l’hymne des vêpres de Saint Jean-Baptiste, le justement fameux « Ut queant laxis », dont on sait quel fut le rôle dans l’histoire de la notation musicale (mais ce n’est point là mon propos de ce jour), est généralement très mal chanté dans l’action liturgique : et ça se traîne, et c’est poussif, et c’est ennuyeux, et c’est interminable…

   Vraiment, c’est bien le cas de dire qu’on exécute l’hymne des vêpres de cette « Noël de l’été ».
Et pour une exécution, c’est une exécution : du genre de celles auxquelles on procède contre un mur au petit matin et auxquelles on ne survit pas !

   Pourtant il ne s’agit pas d’un hymne pour accompagner un convoi funèbre mais de l’exultation pour une naissance annonciatrice de celle du Sauveur, dans six mois.

   Dans les enregistrements que j’ai entendus de l’hymne grégorien dans sa version traditionnelle, il en est un qui trouve grâce à mes yeux, en raison de son caractère allant, empreint de joie spirituelle, c’est celui réalisé par les séminaristes de l’Institut du Bon Pasteur, que l’on peut trouver ici >>>

[faire un clic droit sur l'avatar ci-dessous, puis "ouvrir dans un nouvel onglet"]

Image de prévisualisation YouTube

   Et puis, il y a quelques compositions « modernes » (souvenez-vous que l’âge moderne va de 1492 à 1789), que j’aime bien, comme celle de Roland de Lassus (1532-1594) :

[faire un clic droit sur l'avatar ci-dessous, puis "ouvrir dans un nouvel onglet"]

Image de prévisualisation YouTube

   Ou encore cette version de Claudio Monteverdi (1567-1643) pour deux soprani, deux violons et basse continue, qu’on trouve dans le recueil « Selva morale et spirituale » :

[faire un clic droit sur l'avatar ci-dessous, puis "ouvrir dans un nouvel onglet"]

Image de prévisualisation YouTube

   J’aime beaucoup également cette version d’un compositeur anonyme révélée par cet enregistrement :

[faire un clic droit sur l'avatar ci-dessous, puis "ouvrir dans un nouvel onglet"]

Image de prévisualisation YouTube

   Mais entre toutes la version que je préfère est celle de Juan de Araujo (1646-1712), que je trouve sublime dans son exultation et me transporte d’allégresse :

[faire un clic droit sur l'avatar ci-dessous, puis "ouvrir dans un nouvel onglet"]

Image de prévisualisation YouTube

   Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter une sainte allégresse en chantant de toute la force de votre âme pour célébrer la naissance du Baptiste !

Tolbiac                  

angelot trompettiste - vignette

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

A tempo di Blog |
Cehl Meeah |
le monde selon Darwicha |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | mythologie
| jamaa
| iletaitunefoi