2023-169. Pourquoi Saint Ambroise est-il le céleste protecteur des abeilles et des apiculteurs ?

7 décembre,
Fête de Saint Ambroise de Milan, évêque, confesseur et docteur de l’Eglise (cf. > ici) ;
Vigile de la Conception immaculée de Notre-Dame (cf. > ici & > ici).

Saint Ambroise

       Connaissez-vous, chers Amis du Refuge Notre-Dame de Compassion, la raison pour laquelle Saint Ambroise, le grand archevêque de Milan dont la prédication paracheva la conversion de notre Bienheureux Père Saint Augustin, puis qui lui administra le saint baptême, est le saint patron des abeilles et des apiculteurs ?

   Cela se rapporte au fait que, alors qu’il était encore un nourrisson, ses parents et la domesticité de la maison furent témoins d’un événement qui leur sembla tout-à-fait extraordinaire, au point qu’il leur parut prophétique.

   Voici le récit qu’en fait Monseigneur Paul Guérin dans les « Petits Bollandistes » :

   « Pendant qu’il était au berceau, un jour qu’il dormait la bouche ouverte dans la cour du palais, un essaim d’abeilles vint voltiger autour de lui et environner son visage. Elles entraient dans sa bouche et en sortaient les unes après les autres, comme si elles eussent voulu y travailler leur miel.
Une servante, chargée de sa nourriture voulut les chasser de peur qu’elles ne lui fissent du mal ; mais son père, qui regardait cet événement comme un signe mystérieux, l’empêcha de le faire. Enfin ces abeilles s’envolèrent et s’élevèrent si haut qu’on les perdit de vue ; ce qui fit dire à son père que cet enfant serait un jour quelque chose de grand, si Dieu lui conservait la vie »
(in « Les Petits Bollandistes », tome XIV p. 96).

   Certains commentateurs n’ont pas manqué de développer cette prophétie portée intuitivement par son père, et d’expliquer que ce prodige était le présage de la douceur des paroles qui sortiront de la bouche de ce très grand orateur lorsqu’il occupera la chaire épiscopale de Milan.

Saint Ambroise enfant et les abeilles

   En outre, puisque le psaume CXVIII nous fait psalmodier : « Que Vos paroles sont douces à mon palais, plus douces que le miel à ma bouche : Quam dulcia faucibus meis eloquia tua ! Super mel ori meo !«  (verset 103), certains auteurs ont comparé Saint Ambroise lui-même à une abeille, puisqu’il excella dans l’art de distiller aux fidèles les enseignements de la Sainte Ecriture qu’il avait butinée avec délice par une étude assidue, dont il avait extrait le suc du sens mystique par la méditation, et qu’il pouvait, par sa prédication, la restituer à ses auditeurs comme un met spirituel tout à la fois onctueux et roboratif.

   C’est la raison pour laquelle la prédication de Saint Ambroise est souvent associée à l’adjectif melliflue dont le sens est « d’où coule le miel » et « qui a la suavité du miel ».

   Nos sœurs les abeilles ont donc bien mérité d’être placées sous la protection de ce grand Docteur de l’Eglise, et vous remarquerez au passage que c’est parce qu’il est d’abord le céleste protecteur des abeilles qu’en conséquence Saint Ambroise est également le saint patron des apiculteurs !
La Sainte Eglise chante aussi leurs louanges et leur voue une gratitude profonde parce que, en sus du miel, ce sont elles qui produisent la cire avec laquelle on fabrique les cierges qui éclairent l’autel du Saint Sacrifice et illuminent les cérémonies liturgiques.

   Pour moi, jeune chat monastique, c’est un grand motif d’action de grâces de voir que la Sainte Eglise n’hésite pas à donner le céleste patronage de saints – et même de très grands saints – aux animaux eux-mêmes, dont le divin Sauveur S’est servi tant de fois pour donner de salutaires leçons aux hommes (qu’on se souvienne de l’ânesse de Balaam, ou bien du gros poisson qui avala Jonas), ou encore pour leur transmettre des grâces de choix (comme le cerf de la conversion de Saint Hubert, pour ne citer qu’un unique exemple).

Bonne et belle fête à nos sœurs les abeilles : que le grand Saint Ambroise les protège !
Et, bien sûr, bonne et belle fête à tous les apiculteurs !

pattes de chatTolbiac.

Saint Ambroise melliflue

Vous pouvez laisser une réponse.

1 Commentaire Commenter.

  1. le 8 décembre 2023 à 22 h 02 min Goës écrit:

    Que Saint Ambroise protège les abeilles .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

A tempo di Blog |
Cehl Meeah |
le monde selon Darwicha |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | mythologie
| jamaa
| iletaitunefoi