2022-30. Messe propre de la fête de la Sainte Lance et des Saints Clous de Notre-Seigneur Jésus-Christ.

Vendredi après le 1er dimanche de Carême,
Fête de la Sainte Lance et des Saints Clous de NSJC.

Au vendredi de la première semaine de carême, vendredi des Quatre-Temps de printemps, la piété traditionnelle a placé la fête de la Sainte Lance et des Saints Clous de Notre-Seigneur Jésus-Christ, avec un formulaire de Messe particulier que l’on trouve dans les suppléments des missels d’autel pour plusieurs diocèses ou congrégations.
Vous trouverez donc ci-dessous les textes propres de cette Messe, célébrée sous le rit double majeur.

église Saint Pierre de Dreux - Jésus cloué sur la Croix

Jésus est cloué sur la Croix
(détail d’un vitrail de l’église Saint-Pierre, à Dreux)

nika

Feria VI post Dom. I Quadragesimae
in festo
Lanceae et Clavorum
Domini Nostri Jesu Christi

Introitus (Psalm.XXI) :
Foderunt manus meas et pedes meos : dinumeraverunt omnia ossa mea : et sicut aqua effusus sum.
V./ Factum est cor meum tamquam cera liquescens in medio ventris mei. Gloria Patri. Foderunt.

Ils ont percé mes mains et mes pieds : ils ont compté tous mes os : et comme l’eau je me suis épanché.
Mon cœur est devenu comme de la cire qui se fond au milieu de mes entrailles. Gloire au Père. Ils ont percé…

Collecta :
Deus, qui in assumptae carnis infirmitate Clavis affligi, et Lancea vulnerari pro mundi salute voluisti : concede propitius ; ut qui eorumdem Clavorum et Lanceae solemnia veneramur in terris, de glorioso victoriae tuae triumpho gratulemur in cœlis. Qui vivis…

O Dieu qui, dans l’infirmité de la chair que Vous avez prise, avez voulu être terrassé par des Clous et blessé par la Lance pour le salut du monde : accordez avec bienveillance que vénérant sur la terre la solennité de ces Clous et Lance, nous soyons au Ciel dans l’action de grâces du glorieux triomphe de Votre victoire. O Vous qui vivez…

Lectio Zachariae Prophetae :
Haec dicit Dominus : Efundam super Domum David, et super habitatores Jerusalem spiritum gratiae, et precum : et aspicient ad me, quem confixerunt : et plangent eum planctu quasi super unigenitum, et dolebunt super eum, ut doleri solet in morte primogeniti. In die illa magnus erit planctus in Jerusalem, et dicetur ei : Quid sunt plagae istae in medio manuum tuarum ? Et dicet : His plagatus sum in domo eorum, qui diligebant me.  Framea suscitare super pastorem meum, et super virum cohaerentem mihi, dicit Dominus exercituum : percute pastorem, et dispergentur oves ; ait Dominus omnipotens.

Voici ce que déclare le Seigneur : Je répandrai sur la Maison de David et sur les habitants de Jérusalem l’esprit de grâce et de prières ; et ils regarderont vers Moi, qu’ils ont transpercé ; et ils Le pleureront amèrement comme sur un fils unique, et ils seront dans la douleur à cause de Lui comme on a coutume de s’affliger sur la mort d’un premier-né. En ce jour-là il y aura une grande lamentation dans Jérusalem, et on Lui dira : Que sont ces plaies au milieu de Tes mains ? Et Il dira : J’ai été percé de ces plaies que J’ai reçues dans la maison de ceux qui M’aimaient. O épée à double tranchant, réveille-toi contre Mon pasteur, et contre l’homme qui se tient attaché à Moi, dit le Seigneur des armées : frappe le pasteur, et les brebis seront dispersées, dit le Seigneur tout puissant.

Graduale (Psalm. LXVIII) :
Improperium exspectavit cor meum, et miseriam : et sustinui, qui simul mecum contristaretur, et non fuit : consolantem me quaesivi, et non inveni.
V./ Dederunt in escam meam fel, et in siti mea potaverunt me aceto.

Mon cœur a attendu l’opprobre et la misère : et j’ai attendu avec constance quelqu’un qui prît part à ma tristesse, et nul ne l’a fait ; et quelqu’un qui me consolât, et je n’ai trouvé personne. V./ Pour nourriture ils m’ont donné du fiel, et dans ma soif ils m’ont abreuvé de vinaigre.

Tractus (Is. LIII) :
Vere languores nostros ipse tulit, et dolores nostros ipse portavit.
V./ Et nos putavimus eum quasi leprosum, et percussum a Deo, et humiliatum.
V./ Ipse autem vulneratus est propter iniquatates nostras, attritus est propter scelera nostra.
V./ Disciplina pacis nostrae super eum, et livore ejus sanati sumus.

Vraiment lui-même a porté nos langueurs, et lui-même a porté nos douleurs. V./ Et nous pensions qu’il était comme un lépreux, et frappé par Dieu, et humilié. V./ Or lui-même a été blessé à cause de nos iniquités, il a été écorché en raison de nos souillures. V./ Le châtiment qui nous rend la paix est sur lui, et c’est par ses blessures que nous sommes guéris.

+ Sequentia Sancti Evangelii secundum Ioannem (Joan. XIX) :
In illo tempore : Sciens Jesus, quia omnia consummata sunt, ut consummaretur Scriptura, dixit : Sitio. Vas ergo erat positum aceto plenum. Illi autem spongiam plenam aceto, hyssopo circumponentes, obtulerunt ori ejus. Cum ergo accepisset Jesus acetum, dixit : Consummatum est. Et inclinato capite tradidit spiritum. Judaei ergo (quoniam Parasceve erat) ut non remanerent in cruce corpora sabbato, (erat enim magnus dies ille sabbati) rogaverunt Pilatum, ut frangerentur eorum crura, et tollerentur. Venerunt ergo milites ; et primi quidem fregerunt crura, et alterius qui crucifixus est cum eo. Ad Jesum autem cum venissent, ut viderunt eum jam mortuum, non fregerunt ejus crura, sed unus militum Lancea latus ejus aperuit, et continuo exivit sanguis et aqua. Et qui vidit, testimonium perhibuit : et verum est testimonium ejus.

En ce temps là, Jésus sachant que toutes choses étaient accomplies, afin que fussent accomplies les Ecritures, dit : J’ai soif. Or il y avait là un vase plein de vinaigre. C’est pourquoi les soldats entourant d’hysope une éponge pleine de vinaigre, la présentèrent à sa bouche. Lors donc que Jésus eut pris le vinaigre, il dit : Tout est consommé. Et ayant incliné la tête, il rendit l’esprit. Les Juifs donc (parce que c’était la Parascève) afin que les corps ne demeurassent point en croix le jour du sabbat, (car ce jour de sabbat était très solennel) demandèrent à Pilate qu’on leur rompît les jambes et qu’on les enlevât. Les soldats vinrent donc, et ils rompirent les jambes du premier puis du second qui avait été crucifié avec lui. Mais lorsqu’ils vinrent à Jésus, et qu’ils le virent déjà mort, ils ne lui rompirent point les jambes, mais un des soldats avec une lance lui ouvrit le côté, et aussitôt il en sortit du sang et de l’eau. Et celui qui a vu en a rendu témoignage : et son témoignage est vrai.

Credo. 

Offertorium :
Insurrexerunt in me viri iniqui, absque misericordia quaesierunt me interficere ; et non pepercerunt in faciem meam spuere : lanceis suis vulneraverunt me, et concussa sunt omnia ossa mea.

Des hommes iniques se sont levés contre moi, sans miséricorde ils ont cherché à me tuer ; et ils ne se sont pas retenus de me cracher au visage : avec leurs lances ils m’ont blessé, et tous mes os ont été ébranlés.

Secreta :
Sanctificet nos, quaesumus Domine, hoc sanctum et immaculatum sacrificium vespertinum : quod unigenitus Filius tuus in cruce obtulit pro salute mundi. Qui tecum vivit et regnat in unitate Spiritus Sancti Deus…

Nous Vous le demandons, Seigneur, que ce sacrifice vespéral saint et immaculé que Votre Fils unique a offert sur la croix pour le salut du monde nous sanctifie. Lui qui vit et règne avec Vous dans l’unité du Saint Esprit, Dieu…

Préface de la Croix.

Communio :
Videbunt in quem transfixerunt, cum moverentur fundamenta terrae.

Ils regarderont vers celui qu’ils ont transpercé, lorsque seront ébranlés les fondements de la terre.

Postcommunio :
Domine Jesu Christe, qui temetipsum in cruce holocaustum immaculatum et spontaneum Deo Patri obtulisti : quaesumus, ut ejusdem sacrificii oblatio veneranda indulgentiam nobis obtineat, et gloriam sempiternam. Qui vivis et regnas…

Seigneur Jésus-Christ, qui Vous êtes offert Vous-même sur la croix en holocauste immaculé et volontaire à Dieu le Père, nous Vous le demandons, que l’oblation de ce même sacrifice, à laquelle est due la vénération, nous obtienne l’indulgence et la gloire sans fin. O Vous qui vivez et régnez…

église saint-Médard de Parfondeval (diocèse de Soissons)

Vitrail de l’église Saint-Médard de Parfondeval (diocèse de Soissons)

nika

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

A tempo di Blog |
Cehl Meeah |
le monde selon Darwicha |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | mythologie
| jamaa
| iletaitunefoi