2020-95. Réception d’un ancien ornement blanc qui vient d’être restauré.

Vendredi 7 août 2020,
Premier vendredi du mois, dédié à la réparation envers le divin Cœur de Jésus ;
Fête de Saint Gaëtan de Thiène, confesseur ;
Mémoire de Saint Donat, évêque et martyr ;
Huitième jour du carême de la Mère de Dieu (cf. > ici).

Chers Amis du Refuge Notre-Dame de Compassion,

Je pourrais reprendre ici aujourd’hui sans en changer un iota ce que je vous écrivais il y a exactement un an et deux jours (le 5 août 2019, cf. > ici) en introduction de la présentation du bel ornement vert qui venait de nous revenir remis à neuf par les soins de Guillaume qui travaille en son « Atelier Corneille » pour réaliser ou restaurer des vêtements et ornements liturgiques.
La même série d’ornements sacrés que nous avions recueillis, il y a plusieurs années, après qu’ils avaient échappé au bûcher iconoclaste ordonné par un curé moderniste, contenait un ornement blanc complet qui, bien qu’il eût subi les outrages du temps, n’en était cependant pas moins magnifique.
De même que l’ornement vert restauré que je vous présentais il y a un an (cf. > ici), il avait subi lui aussi un essai de restauration qui, s’il avait eu le mérite de conserver tant bien que mal cette chasuble blanche et ses accessoires, avait toutefois fort mal vieilli.
Le talent et la patience de Guillaume, pendant de longues semaines de travail minutieux, viennent de lui rendre sa beauté et lui permettront désormais de resservir au culte et à la glorification de Dieu Notre-Seigneur.

De nombreux indices nous donnent à penser que cet ornement pourrait avoir été confectionné sous le règne de Charles X : tous les galons et orfrois (voir la note en bas de page) ont été confectionnés à la main, ils sont, en certains endroits, surchargés de fausses pierres serties.
Le tissu d’origine était une moire blanche qui subsistait en certains endroits, jaunie, mais qui, lors de l’essai de restauration (dans la première moitié du XXe siècle peut-être) évoqué ci-dessus, avait été majoritairement remplacée par une soie unie, laquelle, avec le temps, s’était rétractée et occasionnait de disgracieuses déformations.
Guillaume a donc dû procéder à un démontage complet pour récupérer tous les galons et orfrois, qui sont magnifiques malgré l’usure qu’ils présentent en certains endroits ; il lui a ensuite fallu changer tout ce qui devait l’être, puis retendre une moire blanche et enfin y recoudre les galons et orfrois d’origine.
Je tiens à le remercier vivement, et publiquement, pour ce beau travail de restauration.

Mais je vous laisse maintenant admirer de vos propres yeux la beauté de cet ornement remis à neuf, par l’intermédiaire de douze clichés que j’ai sélectionnés pour vous permettre d’avoir une vue de son ensemble et de ses détails.

Frère Maximilien-Marie du Sacré-Cœur

Pour nous aider à continuer à entretenir, faire restaurer ou confectionner d’autres ornements sacrés, nous permettre d’acheter ou faire restaurer  du mobilier liturgique ou des parements d’autel, et participer aux frais des luminaires (veilleuses du Saint-Sacrement et cierges)   > ici

Chasuble blanche restaurée 1

Voici donc tout d’abord des vues d’ensemble du dos et du devant de la chasuble…

Chasuble blanche restaurée 2

… et de ses accessoires : bourse, voile de calice, étole et manipule :

Chasuble blanche restaurée 3

Détail de la croix précieuse qui orne le dos de la chasuble :

Chasuble blanche restaurée 4

Quadrilobe central de la Croix, au centre duquel figure le monogramme IHS sur des pampres, feuilles de vigne et raisins :

Chasuble blanche restaurée 5

Motif  répétitif des orfrois :

Chasuble blanche restaurée 6

Extrémité des bras de la Croix :

Chasuble blanche restaurée 7

Orfroi de l’encolure :

Chasuble blanche restaurée 8

Galon du pourtour :

Chasuble blanche restaurée 9

Etole (détail) :

Chasuble blanche restaurée 10

Croix du voile de calice :

Chasuble blanche restaurée 11

L’une des grappes de raisin du quadrilobe central de la Croix :

Chasuble blanche restaurée 12

Note :
« On entend par orfrois les parements, broderies et franges d’or et même, dans certains textes, le tissu d’or. (…) On entend aussi par orfrois, mais dans un sens impropre, les parements, broderies et franges d’argent, ou d’une autre couleur, et le drap d’argent… » [Dom Joannès Roux, article "Orfroi", in "Dictionnaire pratique de liturgie romaine" publié sous la direction du chanoine Robert Lesage - éd. Bonne Presse 1952].

Vous pouvez laisser une réponse.

6 Commentaires Commenter.

  1. le 8 août 2020 à 6 h 33 min Claude L. écrit:

    Les seuls mots qui conviennent sont que ces ornements sont magnifiques, et que le restaurateur mérite un bravissimo.
    Hélas ! les curés catho modernes ont tout fait perdre, le faste dû à Dieu, la beauté liturgique… ils ont tout changé et mon voisin, plus ou moins incroyant, disait : « Pourquoi croire en cette nouvelle religion puisque l’ancienne qu’ils nous ont enseignée, n’était pas bonne ? »
    L’orthodoxie a le mérite d’avoir conservé les liturgies de saint Basile et de saint Jean Chrysostôme, elles sont magnifiques et j’y retrouve ma foi de toujours.

  2. le 7 août 2020 à 13 h 00 min Abbé Jean-Louis D. écrit:

    Splendide! Un vrai trésor sacré.

  3. le 7 août 2020 à 11 h 03 min Guérin de Mâcon écrit:

    Une merveille. Quel travail splendide! On sent que c’est fait avec beaucoup d’Amour, en plus du talent !
    Quelle joie de savoir qu’il existe des personnes capables de ce genre de travail!

  4. le 7 août 2020 à 10 h 11 min D-Nathanaël écrit:

    Superbe ! Tout simplement.

  5. le 7 août 2020 à 9 h 15 min Béa Kimcat écrit:

    De toute beauté !
    Merci pour ce beau partage.
    Bonne fin de semaine frère Maximilien-Marie.

  6. le 7 août 2020 à 8 h 23 min Pithois écrit:

    Magnifique !
    Merci, Seigneur, pour cette personne qui a restauré cette magnifique chasuble!
    Notre saint curé d’Ars aurait dit que rien n’est trop beau pour Notre-Seigneur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

A tempo di Blog |
Cehl Meeah |
le monde selon Darwicha |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mythologie
| jamaa
| iletaitunefoi