2020-91. Au Mesnil-Marie, au terme du Camp-chantier Saint-Constantin.

Mercredi 29 juillet 2020,
Fête de Sainte Marthe, vierge ;
Mémoire des Saints Simplicien, Faustin et Béatrix, martyrs ;
Mémoire du Bienheureux Urbain II, pape et confesseur.

Chers Amis du Refuge Notre-Dame de Compassion,

Il y a 21 jours, en plein milieu du Camp-chantier Saint-Constantin (cf. > ici), je vous en donnais les premières nouvelles. Je me rends compte que je ne vous ai pas parlé de ses derniers jours et de sa conclusion : il est vrai qu’avec la publication de trois messages successifs de notre Roi (cf. > ici, > ici, et > ici), avec quelques journées où j’ai dû m’absenter et d’autres où j’ai été très pris par l’accueil de visiteurs, des lectures urgentes qu’il me faut parfois faire, de nombreux appels téléphoniques, les diverses responsabilités que j’assume localement (comme le fait d’être correspondant de presse pour mon village) … etc., je ne vois pas le temps passer et n’arrive pas à faire tout ce que je voudrais accomplir.

Il n’empêche : il est bien temps et plus que temps que je vous informe de l’état de la situation après cette semaine de travaux.

Ainsi que vous le pouvez voir sur les deux clichés publiés ci-dessous, après l’enlèvement des végétaux qui demeuraient suspendus en l’air comme cela vous a été rapporté dans la chronique du 8 juillet (cf. > ici), nos généreux bénévoles, au pic et à la pelle, ont dégagé pendant deux jours et demi les éboulis : c’est très simple à énoncer, ce l’est beaucoup moins à réaliser !

IMG_7665

IMG_7666

Ils ont trié la terre, les gravats et les blocs de pierre (énormes et très lourds). Ils ont exhumé quantité de débris qui avaient été enfouis derrière ce mur : tessons de verre, fragments de vaisselle, vieux couverts, pièces métalliques rouillées, et autres détritus qui ne se dissolvent pas… Ils ont même retrouvé les ossements d’un chien !

IMG_8094

Bref ! Au terme de ces premiers travaux de nettoyage, on y voit bien plus clair et le lieu est beaucoup moins dangereux (même si l’on n’est pas à l’abri, à l’occasion d’un orage violent par exemple, de nouveaux effondrements).

Ce dernier samedi, l’un de nos fidèles amis, architecte à la retraite grand connaisseur du bâti traditionnel dans le massif du Mézenc, nous a fait la joie et l’honneur de venir voir le travail accompli, d’examiner attentivement les lieux, d’y prendre des mesures… etc., à fin de nous pouvoir proposer des solutions pérennes de reconstruction du mur de soutènement de la terrasse Saint-Constantin, en tenant compte de quelques données nouvelles de sécurisation, d’utilité et d’esthétique.

Ceux qui s’imaginaient, malgré les explications contraires que j’avais fournies, qu’à la fin de ce camp-chantier le mur serait à nouveau debout, ne réalisent sans doute pas toute la complexité de la situation !

IMG_8093

Comme je vous l’ai déjà expliqué, ce camp-chantier donnait aussi une part nécessaire à la formation spirituelle (avec des enseignements quotidiens) et à la prière.

L’heure d’adoration du jeudi soir en a été un très bel exemple :

P_20200709_185556_HDR

L’après-midi du vendredi 10 juillet a vu l’arrêt des travaux, imposé par de gros orages. Cela a donc permis, entre autres, de commencer les rangements du matériel et de la maison d’hôtes louée pour permettre le logement de tous nos bénévoles. Certains d’entre eux avaient dû repartir dès le jeudi, en raison d’autres obligations.

Le samedi 11 juillet, nous avons chanté la Messe de la Sainte Vierge, qui a été offerte à l’intention de tous les bienfaiteurs qui, par leurs offrandes généreuses, ont permis la location du gîte, l’achat du matériel et celui de la nourriture de cette semaine de travaux.

En outre, comme le 11 juillet est l’anniversaire de la dédicace de la cathédrale du Puy, consacrée par les Anges le 11 juillet de l’an 225, ce samedi après-midi a été occupé par un pèlerinage jusqu’à cette insigne basilique-cathédrale où nous avons encore une fois confié à la Sainte Mère de Dieu, au pied de la célèbre « Vierge Noire », les participants à ce camp-chantier et tous ceux qui ont permis sa réalisation.

IMG_7671

Je vous tiendrai bien évidemment au courant de la suite qui va être donnée à ces travaux, et, encore une fois, chers Amis, je tiens à vous remercier très chaleureusement pour votre soutien et votre générosité.

In Corde Iesu & Mariae.

Frère Maximilien-Marie du Sacré-Cœur

Pour continuer à apporter votre aide aux travaux du Mesnil-Marie > ici

IMG_8096

Publié dans : Annonces & Nouvelles, Chronique de Lully |le 29 juillet, 2020 |4 Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

4 Commentaires Commenter.

  1. le 29 juillet 2020 à 22 h 53 min Louis écrit:

    D’aucuns vous féliciteront d’avoir retrouvé une cousine de Lucy…

  2. le 29 juillet 2020 à 17 h 36 min Béa Kimcat écrit:

    Merci pour les nouvelles de l’avancement de vos travaux…

  3. le 29 juillet 2020 à 15 h 58 min Abbé Jean-Louis D. écrit:

    Merci de nous permettre de suivre, de loin, la poursuite des travaux pour la restauration du mur.
    Les lieux d’où part ce Blog nous deviennent familiers.

  4. le 29 juillet 2020 à 12 h 35 min Goës écrit:

    Bon courage !.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

A tempo di Blog |
Cehl Meeah |
le monde selon Darwicha |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mythologie
| jamaa
| iletaitunefoi