2020-81. Appel en faveur du « camp-chantier Saint Constantin » du 5 au 11 juillet 2020.

Mardi 23 juin 2020,
Mardi dans l’octave du Sacré-Cœur ;
Vigile de la Nativité de Saint Jean-Baptiste ;
7ème jour du carême des Saints Apôtres (cf. > ici).

nain piocheur

Chers Amis du Refuge Notre-Dame de Compassion,

Vous vous en souvenez très probablement, le samedi 21 décembre dernier, le Mesnil-Marie a vu l’assez spectaculaire effondrement d’une partie du mur de soutènement de la terrasse Saint-Constantin, ainsi dénommée parce que c’est là qu’a été solennellement bénite, le 14 septembre 2013, la grande croix érigée pour célébrer le dix-septième centenaire de l’Edit de Milan.
Je vous avais alors montré les photographies de cet éboulement, et vous pouvez les revoir encore > ici.

Six mois se sont écoulés et les choses sont restées en l’état,
- d’une part parce qu’un hiver fort peu rigoureux et plutôt sec ainsi que les rares pluies du printemps qui vient de s’achever n’ont  - Dieu merci ! – pas aggravé la situation (je n’ai constaté que la chute de quelques pierres occasionnée par l’épisode de pluie et de vent qui a saccagé le barnum qui avait été monté sur la terrasse Saint-Charlemagne – cf. > ici) ;
- et d’autre part parce que jusqu’à présent il ne m’a pas été possible d’y commencer des travaux…

Effondrement de la terrasse Saint Constantin état au 23 juin 2020

L’effondrement de la terrasse Saint-Constantin :
état des lieux ce 23 juin 2020

L’urgence actuelle consiste à dégager et à trier l’amoncellement de pierres, gravats et terre consécutif à cet éboulement.
Evidemment, ce serait beaucoup trop simple si une mini-pelle ou quelque autre engin de chantier pouvait accéder à cet endroit : mais ce n’est pas le cas.
La seule solution donc est d’y travailler « à l’ancienne », c’est-à-dire à la pioche, à la pelle et à la brouette. Quand on est « tradi », on l’est jusqu’au bout, si j’ose dire !!!

Plusieurs jeunes gens et jeunes adultes sont décidés, avec courage et générosité, à venir au Mesnil-Marie du 5 au 12 juillet pour se consacrer à ce travail ingrat, fécond en fatigues et courbatures.
Comme il s’agit de travailler en vue de la consolidation et reconstruction de cette terrasse Saint-Constantin, je n’ai pas résisté à la tentation de donner à ce séjour de travail absolument bénévole le nom de « Camp-chantier Saint-Constantin », plaçant ainsi les labeurs et la générosité de ses participants sous la céleste protection du premier empereur chrétien, celui qui, après avoir été victorieux par la puissance de la Croix (cf. > ici et > ici), mit fin aux persécutions, permit à la Sainte Eglise de sortir des catacombes, la combla de bienfaits, convoqua le concile de Nicée (325) pour le triomphe de la vraie foi, et qui est honoré par les chrétiens d’Orient du titre magnifique d’ « égal aux Apôtres ».

Le Bernin statue équestre de Constantin (détail)

Le Bernin : détail de la statue équestre de Saint Constantin dans le narthex de la basilique vaticane

Afin de permettre à ces bénévoles d’avoir les sanitaires, les douches et toutes autres installations nécessaires à ce séjour, j’ai retenu la totalité de la maison d’hôtes de ma plus proche voisine (« Le hameau gourmand » cf. > ici), même s’il est probable qu’il faudra rajouter quelques tentes (je comptais sur le barnum pour y installer quelques couchages, mais il est actuellement absolument inapte à toute utilisation, en raison des dégâts subis pendant la nuit du 11 au 12 juin cf. > ici).
Cela permet aussi de disposer d’une cuisine et d’une salle à manger adaptées à un groupe, ce qui n’est pas le cas en mon ermitage.
La préparation des repas est assurée par deux dames amies, et un encadrement spirituel est également assuré pendant toute la durée du séjour avec la Sainte Messe quotidienne, des temps de prière et des enseignements spirituels.
C’est donc toute une petite communauté de 15 à 20 personnes qui sera présente au Mesnil-Marie en ce début juillet. 

Ces bénévoles donnant de leur temps et de leur personne, le Refuge Notre-Dame de Compassion prend en charge la nourriture de tout ce petit monde, la location du « Hameau Gourmand » (qui s’élève à 890 € pour la semaine), en sus évidemment de l’achat de tout le matériel nécessaire à ce chantier : j’ai commandé des pelles, des pioches, des gants de travail… etc.

Plusieurs de nos amis, que l’effondrement de ce mur de soutènement avait émus, avaient demandé à ce moment-là s’ils pouvaient nous aider à financer les travaux. L’occasion s’en présente donc maintenant et je tends une fois de plus la main vers vous afin de solliciter votre générosité…

Main tendue

En outre, si quelqu’un parmi vous connaît quelque « tuyau » pour que l’on nous donne, ou prête pour la durée de ce « camp-chantier », ou permette d’acquérir à un prix raisonnable une ou deux tentes de 5 ou 6 places, comme le sont les tentes de patrouille des scouts, qu’il n’hésite pas à nous contacter dans les plus brefs délais…

Location du « Hameau gourmand », nourriture, matériel, tentes… voilà donc tout ce qui motive aujourd’hui cet appel à votre générosité en faveur du « Camp-chantier Saint-Constantin » qui va commencer dans quelques jours.

Puisse Dieu vous rendre en grâces abondantes
ce que Sa Providence vous inspirera de donner
pour la réalisation de ces travaux !

Frère Maximilien-Marie du Sacré-Cœur

Pour aider le « camp-chantier Saint-Constantin » > ici 

sept nains

Vous pouvez laisser une réponse.

1 Commentaire Commenter.

  1. le 23 juin 2020 à 18 h 20 min MV écrit:

    Voili voilou.
    Bon camp chantier à tous.
    MV

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

A tempo di Blog |
Cehl Meeah |
le monde selon Darwicha |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mythologie
| jamaa
| iletaitunefoi