2020-17. Où, en la fête de Saint François de Sales, on célèbre aussi le jubilé d’argent d’une affiliation à l’Ordre de la Visitation.

Mercredi 29 janvier 2020,
Fête de Saint François de Sales (cf. > ici, > ici, et > ici).

Saint François de Sales

Saint François de Sales
(ce tableau se trouvait naguère dans la chapelle de l’ancien monastère de la Visitation au Puy-en-Velay
dont les bâtiments ont été vendus il y a peu par le diocèse au Conseil départemental de la Haute-Loire)

Chers Amis du Refuge Notre-Dame de Compassion,

Il y a dix ans exactement, le 29 janvier 2010, le Maître-Chat Lully, vous parlait de l’ouverture de l’année jubilaire du quatrième centenaire de la fondation de l’Ordre de la Visitation par Saint François de Sales et Sainte Jeanne-Françoise de Chantal (cf. > ici) et, à cette occasion, il vous entretenait du quinzième anniversaire de mon affiliation à cet Ordre.

Comme il me semble savoir encore un peu compter [15 + 10 = 25, n'est-ce pas ?], cela signifie que je suis parvenu au vingt-cinquième anniversaire de cette affiliation : un quart de siècle !
D’une certaine manière donc, je célèbre aujourd’hui, dans l’intimité de mon cœur, un jubilé : un jubilé d’argent, pour reprendre l’attribution symbolique des matériaux et métaux que l’on associe aux anniversaires.

Dans sa publication du 29 janvier 2010, Monseigneur le Maître-Chat vous expliquait en quoi consiste l’affiliation à l’Ordre de la Visitation et reproduisait le texte du dialogue qui eut lieu au monastère de la Visitation de Chartres (monastère hélas fermé depuis !) ce 29 janvier 1995 (aller voir > ici) en présence du tableau intitulé « Le Rêve de l’Enfant Jésus » peint par Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus de la Sainte Face (présenté > ici).
Au terme des six mois de ce « quasi noviciat » (c’est l’expression utilisée à la Visitation pour parler du temps de préparation spirituelle à cette affiliation pratiqué sous la direction de l’une des Chères Mères), la présence de ce tableau, apporté spécialement à la chapelle pour l’occasion, était évidemment chargée d’une très forte valeur symbolique que vous comprendrez aisément.

Cela fait donc un quart de siècle que je suis devenu fils spirituel de Saint François de Sales et de Sainte Jeanne de Chantal ; un quart de siècle que je suis humblement fier de porter cette croix d’argent qui me fut alors remise, et dans laquelle j’ai placé des reliques (de troisième classe) de ces saints fondateurs, ainsi que de Sainte Marguerite-Marie, Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus de la Sainte Face, Sœur Marie-Marthe Chambon (cf. > ici) et d’une autre mystique du XXe siècle à laquelle je dois beaucoup ; un quart de siècle que, plusieurs fois par jour, je vénère cette croix par un baiser, dont je puis certifier qu’il n’est jamais accompli par routine.

Croix de l'Ordre de la Visitation

Croix de l’Ordre de la Visitation
reçue le dimanche 29 janvier 1995

Permettez-moi, chers et fidèles Amis, à l’occasion de ce jubilé d’argent, d’offrir à votre lecture et à votre méditation quelques lignes des notes abondantes que j’avais prises lors de ma préparation de cette affiliation sous la direction de la Révérende Mère Supérieure du monastère de Chartres :

- La « spiritualité » n’est rien d’autre que la connaissance de la voie et des moyens qui conduisent à la perfection.
Quelle voie ? « Je suis la voie – Ego sum via » ; « Nul ne vient au Père que par Moi » ; « Celui qui Me suit ne marchera pas dans les ténèbres » : il ne peut y avoir d’autre voie que Jésus Lui-même.
Quels moyens ? fondamentalement la Loi et les préceptes, perfectionnés par les « conseils évangéliques » : ce sont les guides infaillibles de la vie parfaite. Mais « la plénitude de la loi, c’est l’amour » (Rom. XIII, 10). Il ne faut jamais confondre les moyens et la fin : préceptes et conseils ne sont pas une fin en eux-mêmes ; leur raison d’être, c’est la perfection de la charité. La charité surnaturelle – et non ses déformations humaines – est le but, la fin dont les yeux ne se doivent jamais détacher.  

- Le propre de Saint François de Sales est d’avoir mis en valeur le concept d’amour : son titre est d’ailleurs « Docteur de l’Amour divin ». Tout son enseignement spirituel tend à établir cet amour divin dans les cœurs et à l’y faire croître. Il insiste pour que cet amour soit non seulement au terme de la vie spirituelle, mais pour qu’il en soit le moteur constant, pour qu’il soit tout en tout, et pour que cet amour soit filial, confiant et paisible, joyeux, aimable et énergique [...].

- En réaction contre l’hérésie calviniste, lourde de conséquences désastreuses pour la vie intérieure, puis du jansénisme naissant, Saint François de Sales ne préconise en fait de crainte et de tremblement devant Dieu, que la peur de l’enfant qui aime son Père et qui, à tout prix, ne veut ni le contrister, ni désirer ou penser que ce qu’Il veut ou pense.
C’est ainsi que notre Bienheureux Père « faisait toutes ses actions purement et simplement pour le seul amour de Dieu, Lequel il craignait parce qu’il L’aimait, et L’aimait pour Lui-même » (déposition au procès de béatification).

- La spiritualité de Saint François de Sales produit un profond équilibre : la constatation des misères humaines est portée par lui à produire non seulement le sentiment de l’infinie perfection divine, mais aussi de Son Amour méconnu ou offensé, et partant au désir de la réparation par la pénitence, ou de la prévention par la mortification.
Mais loin de plonger l’âme dans un repliement sur soi, après sa faute, il va jusqu’à lui faire trouver sans ses chutes le moyen d’intensifier son amour filial !

Saint François de Sales (image d'Epinal)

Saint François de Sales, Docteur de l’Amour divin
(image d’Epinal du XIXème siècle)

En conclusion, s’il m’est permis de formuler un souhait, c’est celui-ci : que chacun d’entre vous connaisse toujours davantage l’esprit de Saint François de Sales ; que vous lisiez et relisiez ses œuvres – en particulier l’incontournable « Introduction à la vie dévote » et le non moins important « Traité de l’Amour de Dieu » – œuvres en lesquelles on trouve constamment de nouveaux trésors ; et que, nourris de cette nourriture substantielle, remède puissant contre nombre d’erreurs et spiritualités frelatées répandues à notre époque, vous marchiez joyeusement sous sa conduite dans les voies d’une authentique sainteté.

Frère Maximilien-Marie du Sacré-Cœur

Et dans les pages de ce blogue vous trouverez aussi :
- La présentation de Saint François de Sales par Benoît XVI > ici
- Les litanies de Saint François de Sales > ici
- Quelques bons ouvrages d’introduction à Saint François de Sales > ici
- Une prière célèbre de Saint François de Sales à la Très Sainte Vierge > ici
- Les préludes de la fondation de l’Ordre de la Visitation > ici
- Le récit de la journée de la fondation de la Visitation > ici
- La fin et l’esprit de l’Ordre de la Visitation > ici

Armoiries de Saint François de Sales

Vous pouvez laisser une réponse.

2 Commentaires Commenter.

  1. le 30 janvier 2020 à 13 h 18 min Abbé Jean-Louis D. écrit:

    Tous mes vœux, cher frère, pour un saint Jubilé!
    Je suis content d’apprendre votre affiliation à l’Ordre de la Visitation.
    Je vous remercie des riches informations qui accompagnent la page d’aujourd’hui et permettront d’aller puiser dans les pages de ce blogue une connaissance toujours plus grande de la spiritualité de Saint François de Sales.

    J’ai la joie de célébrer chaque jour la Sainte Messe à la Visitation de Saint-Flour.
    Je suis très épris de la spiritualité salésienne.

    Cette année est aussi année jubilaire pour l’Ordre de la Visitation à l’occasion du centième anniversaire de la canonisation de Sainte Marguerite-Marie Alacoque.

  2. le 29 janvier 2020 à 17 h 47 min Kimcat écrit:

    Cela fait donc un quart de siècle que vous êtes devenu fils spirituel de Saint François de Sales et de Sainte Jeanne de Chantal et que vous portez cette croix d’argent…
    C’est une belle occasion de fêter Saint François de Sales…
    J’ai apprécié vos notes, frère Maximilien-Marie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

A tempo di Blog |
Cehl Meeah |
le monde selon Darwicha |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mythologie
| jamaa
| iletaitunefoi