2019-44. Parce que les combats qu’a soutenus le Maître-Chat et son esprit continuent, son blogue aussi va continuer !

Mardi 28 mai 2019,
Mardi des Rogations ;
Fête de Saint Bernard de Menthon, abbé et confesseur ;
Commémoraison de Saint Augustin de Cantorbury ;
225ème anniversaire du massacre de Bédoin (28 mai 1794 – cf. > ici) ;
9ème anniversaire de la naissance de NN.SS. le Dauphin Louis et le Prince Alphonse de France (28 mai 2010 – cf. > ici).

Lully chat chouan

Le Maître-Chat Lully fut un véritable chouan et son combat continue !

Chers Amis du Refuge Notre-Dame de Compassion,

En tout premier lieu, je dois remercier très chaleureusement tous ceux qui, sur les réseaux sociaux, dans ce blogue même ou par le moyen de messages personnels, depuis le trépas de Monseigneur le Maître-Chat m’ont exprimé leur sympathie et leurs condoléances : il s’agit bien d’un véritable deuil qu’il me faut accomplir, pour ce qui me concerne… comme aussi pour certains d’entre vous qui connaissaient personnellement le Maître-Chat Lully et avaient les honneurs de sa confiance et de son amitié.

Je ne vous cache pas que, les liens qui nous unissaient étant extrêmement fusionnels et continus, son absence, en ce Mesnil-Marie, se fait cruellement ressentir.
Toute cette maison, qu’il remplissait d’une présence aussi forte que discrète, parle sans bruit à tout moment de sa prégnante et riche personnalité : il n’en est pas un lieu – pas le plus petit recoin – qui ne la rappelle, qui ne suscite des souvenirs, n’éveille des réflexions se rapportant à lui.
Et je sais qu’il en sera ainsi très longtemps.

En effet, un chat qui vous a adopté et éduqué n’est pas un simple « animal de compagnie » ; il est – bien davantage que certains êtres humains que vous côtoyez pourtant régulièrement – un véritable compagnon avec lequel se font des échanges profonds et d’authentiques partages d’âme
Je ne déraisonne pas ; je n’affabule pas ; je ne suis pas en train de « pêter les plombs » : tous ceux qui ont en vérité partagé la vie d’un chat pourront en attester eux aussi.

Ne vous inquiétez pas pour moi, j’accomplis le « travail du deuil », à mon rythme, sereinement, sans romantisme ni sensiblerie (ceux qui me connaissent savent combien j’ai horreur de cela).

Chat botté

Mais il y a une autre chose qui me semble importante dont je vous dois informer, car la question m’a été posée : « Le Maître-Chat étant trépassé, son blogue va-t-il cesser ? »

Sur ce point, une chose est certaine, même si, n’étant que son humble secrétaire, je n’ai pas le même talent que lui, je vais continuer l’œuvre du Maître-Chat.
Pendant les douze ans et huit mois où j’ai été son disciple, je crois que j’ai réussi à me bien imprégner de son esprit, de sa manière de regarder les réalités du monde, de la société, de la France et de l’Eglise, et que je connais donc assez bien ce qu’étaient ses façons de réagir et d’analyser, ses centres d’intérêt et ses approfondissements, les motifs de ses ronronnements et de ses coups de griffe… etc.

Parce que les combats qu’a soutenus le Maître-Chat et son esprit continuent, son blogue aussi va continuer, autant que Dieu Notre-Seigneur m’en donnera les capacités et la force, quand bien même cela agacera et fera grincer des dents les républicains, les démocrates, les adorateurs de la révolution, les jacobins et les sans-culottes, les traîtres à la royauté légitime, les hérétiques et les apostats, les modernistes et complices de l’affadissement de la doctrine catholique, les ennemis de la liturgie traditionnelle et toutes autres catégories de scélérats qui ont abandonné et combattent la Tradition catholique et politique qu’a fidèlement et félinement servie le Maître-Chat Lully.

Sans prétendre l’égaler (vous serez indulgents envers moi, n’est-ce pas ?), je m’efforcerai de mon mieux de conserver son esprit, maintenir l’impertinente pertinence de ses réflexions, poursuivre ses combats, et perpétuer ses engagements au service de Dieu et du Roi, avec la ferme confiance et espérance que depuis son au-delà il m’inspirera et m’enverra ses bonnes idées…

Frère Maximilien-Marie du Sacré-Coeur.

ange chat

Vous pouvez laisser une réponse.

14 Commentaires Commenter.

1 2
  1. le 28 mai 2019 à 17 h 45 min Sophie écrit:

    Un fameux petit chouan à pattes :-) Merci pour ce message, cher Maître du Maître-Chat Lully que j’eus l’honneur de fréquenter dans sa petite enfance. Bon courage et belle fête de l’Ascension !

  2. le 28 mai 2019 à 13 h 30 min D-Nathanaël écrit:

    Je partage votre peine immense…
    Il me sera impossible d’oublier cette date du 23 qui tombe le jour de ma fête. Merci de continuer votre blog, nécessaire plus que jamais. Maître-Chat Lully ne manquera pas de vous inspirer, comme il l’a toujours fait, pour notre plus grand bien spirituel et humain.

  3. le 28 mai 2019 à 12 h 25 min Anick H. écrit:

    Grand merci, cher frère, de continuer le blogue.
    Maître-Chat Lully nous surveille, et nous pensons bien sûr à vous deux et au duo spirituel que vous formiez.

  4. le 28 mai 2019 à 11 h 18 min Guy M. écrit:

    Tout est dit, bien dit, et c’est bien ainsi.

  5. le 28 mai 2019 à 10 h 59 min Emmanuelle DVDLP écrit:

    J’apprends à la sortie de 3 semaines d’hospitalisation la triste nouvelle.
    « De profundis » au Maître-Chat Lully qui est certainement déjà au Paradis des fins félins.
    Je comprends et partage vos douleurs ayant 10 chats et autant de communications différentes avec eux. Sachez que 3 derniers chatons sevrés et propres sont en attente d’un refuge se seront les derniers car tous sont désormais opérés.
    Le moment de deuil doit se faire et pour un animal comme pour un humain il peut durer et jamais le souvenir des moments partagés ne s’efface.
    Bien à vous et courage dans la poursuite de votre mission.

    E.D.d l P.

  6. le 28 mai 2019 à 10 h 56 min SB écrit:

    « Parce que les combats qu’a soutenus le Maître-Chat et son esprit continuent, son blogue aussi va continuer,  »
    Merci Frère Maximilien-Marie du Sacré Coeur !

  7. le 28 mai 2019 à 10 h 26 min Jacqueline B. écrit:

    Je n’ai pas songé une seconde que Maitre-chat Lully n’allait pas continuer à alimenter votre plume !
    Non. Pas une seconde….
    Et c’est curieux, comme il nous manque aussi ; ça n’était pas… mon chat, et cependant, j’y pense…
    Merci à vous, ça va continuer d’être un bonheur…

  8. le 28 mai 2019 à 9 h 47 min Abbé Jean-Louis D. écrit:

    Je suis persuadé qu’il y aura une parfaite fusion d’idées de combat, et que le papa-moine orphelin de Maître Lully sera à égalité de talent.
    Bonne équivalente poursuite du combat pour Dieu et pour le Roi!

  9. le 28 mai 2019 à 9 h 41 min Annie écrit:

    Merci cher Frère Maximilien-Marie de continuer le blogue du Maître-Chat Lully, de notre cher matou Lully…

  10. le 28 mai 2019 à 9 h 15 min Alain T. écrit:

    La vision de votre angélique chat m’émerveille.
    Merci de continuer votre bon combat.

1 2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

A tempo di Blog |
Cehl Meeah |
le monde selon Darwicha |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mythologie
| jamaa
| iletaitunefoi