2019-43. « Dominus dedit, Dominus abstulit… Sit Nomen Domini benedictum. »

Le Seigneur me l’avait donné, le Seigneur me l’a repris…
Que le Nom du Seigneur soit béni !
(cf. Job I, 21 b)

Lully chat augustinien

Le Maître-Chat Lully aux pieds de notre Bienheureux Père Saint Augustin

Vendredi 24 mai 2019,
Fête de Marie Auxiliatrice (explication de cette fête > ici) ;
Anniversaire du début du massacre des ecclésiastiques otages de la Commune (cf. > ici).

Chers Amis du Refuge Notre-Dame de Compassion,

Les lecteurs de ma page Facebook l’ont déjà appris en milieu de journée, hier, jeudi 23 mai, et je dois bien me résoudre à vous en faire part dans les pages de ce blogue – son blogue – alors que les heures de la nuit avancent, impitoyablement, sans me permettre de trouver le sommeil : Monseigneur le Maître-Chat Lully a rendu à son divin Créateur sa belle âme de petit félin
Je n’ai aucune honte à écrire ici que mon âme et mon cœur sont dans une incommensurable tristesse, quand bien même pourraient s’en scandaliser ceux qui penseraient que ce n’était « qu’un animal » et qu’il y a ici-bas tant d’autres motifs d’affliction bien « plus sérieux et plus graves »… 

Je n’ai pas le cœur ni la force à écrire beaucoup de choses en ce milieu de nuit, même si les pensées et les souvenirs se bousculent en moi : sans m’égarer en aucune manière dans quelque forme d’antropomorphisme, je me contenterai de dire que Lully, affectueusement surnommé « le Maître-Chat » (en référence à la nouvelle de Charles Perrault intitulée « Le Maître-Chat ou le conte du Chat botté » cf. > ici), était pour moi un compagnon tout-à-fait exceptionnel avec lequel, dès son plus jeune âge, s’était établi une relation très particulière dont bien peu de personnes peuvent soupçonner toute la profondeur et la richesse.
Je pourrais écrire de très nombreuses choses : récits, anecdotes, facéties, leçons de sagesse et de vies apprises à son école. Il était véritablement un don de Dieu à mes côtés, et je ne peux que redire avec le saint homme Job : « Le Seigneur me l’avait donné, le Seigneur me l’a repris : comme il a plu au Seigneur ainsi a-t-il été fait : que le Nom du Seigneur soit béni ! » (cf. Job I, 21 b).

En ce jeudi 23 mai où la « Principauté » du Mesnil-Marie était inondée de lumière radieuse, vers la neuvième heure – selon l’usage antique de marquer les moments du jour -, alors que le soleil entamait son lent déclin qui nous conduirait jusqu’à la nuit, dans un endroit où, vivant, Son Altesse Sérénissime Monseigneur le Maître-Chat aimait s’allonger pour contempler et méditer tout en s’offrant voluptueusement aux rayons bienfaisants du soleil, j’ai déposé en terre ce qui n’était déjà plus qu’une enveloppe vide, saisie par la rigor mortis…

Depuis que j’ai commencé à en publier l’annonce sur Facebook, j’ai déjà reçu des dizaines et des dizaines de messages d’amitié, de soutien, de condoléances, de compassion, et de témoignages qui me touchent au plus haut point : je les reçois avec une émotion profonde, avec gratitude, avec action de grâces…
En raison de ce modeste blogue, le Maître-Chat Lully comptait beaucoup dans le cœur de très nombreux amis, jamais rencontrés physiquement, mais avec lesquels ce sont tissés les liens d’une grande et pure authenticité.

A moi-même, nul doute qu’il me faudra du temps, beaucoup de temps, pour réaliser qu’il ne surgira pas à tout moment, silencieux et si affectueusement despotique, pour me rappeler à ma condition d’humble serviteur, pour se pelotonner en ronronnant sur mes genoux pendant mon oraison ou ma lectio divina, pour venir joyeux à ma rencontre lorsque je rentrerai au Mesnil-Marie, pour me piquer ma chaise lorsque je me lèverai et pour me rappeler à l’observance de tous les innombrables rituels qu’il avait instaurés dans notre vie de « vieux couple » heureux !
Aussi, bien que je m’y fusse peu à peu préparé dans les derniers jours de sa maladie et surtout dans les longues heures de cette dernière nuit avant son trépas où, blottis l’un contre l’autre et les yeux dans les yeux nous nous sommes dit tant de choses en silence, accordez-moi, je vous prie, le temps nécessaire des larmes et de l’émotion…

Chers Amis du Maître-Chat Lully, je vous en remercie.

Frère Maximilien-Marie du Sacré-Cœur.

Jean-Féry Rebel : « Tombeau pour Monsieur de Lully »
(faire un clic droit sur l’image ci-dessous, puis « ouvrir dans un nouvel onglet »)

Image de prévisualisation YouTube

Vous pouvez laisser une réponse.

40 Commentaires Commenter.

1 2 3 4
  1. le 18 juin 2019 à 10 h 49 min Xavier de Reims écrit:

    Cher Frère,

    voilà plusieurs mois que je n’étais pas passé sur votre Blogue à tous les deux, et je tombe sur cette triste nouvelle…
    Je vous souhaite tout le courage et la force nécessaires afin de surmonter du mieux possible cette perte.
    J’habite aussi avec un félin (ou plutôt j’habite chez lui) et nos liens sont uniques, et vous avez déjà prouvé de nombreuses fois que votre lien avec notre ami le Maître-Chat Lully était irremplaçable.

    Douce pensée pour Lully, soutien et amitié pour vous, cher Frère.

  2. le 28 mai 2019 à 5 h 36 min Lionel D. écrit:

    Cher Frère,

    Je vous présente toutes mes condoléances et vous assure de mes prières. Vous fûtes un père pour lui et il a eu une belle vie grâce au Bon Dieu qui vous l’a confié. Deo gratias pour toutes ses grâces. Lully va nous manquer.

    En grande union de prières.

  3. le 27 mai 2019 à 15 h 18 min Lilipuce écrit:

    Désormais une nouvelle étoile brillera la nuit dans le ciel. Nul doute que vous saurez la voir.
    Affectueuses pensées pour Lully et beaucoup de courage pour son papa.

  4. le 26 mai 2019 à 2 h 07 min Floralie écrit:

    Bonjour,

    Je ne connaissais pas Maitre Chat Lully, j’ai appris la nouvelle par Kimcat, je suis vraiment très triste de cette annonce qui me déchire le coeur.
    Un si beau chat qui nous quitte je vous offre pleins de ronrons de ma Fifi qui se joint à moi !
    Cordialement Floralie

  5. le 25 mai 2019 à 21 h 12 min The Swiss Cats écrit:

    Nous ne connaissions pas Maitre Chat Lully, et nous sommes tristes de faire sa connaissance dans ces circonstances. Nous avons appris la nouvelle sur le blog de Kimcat. Toutes nos condoléances pour la perte de ton cher compagnon : nous t’envoyons plein de ronrons réconfortants et de doux coups de tête. Doux ronrons

  6. le 25 mai 2019 à 20 h 53 min Prunelle écrit:

    Je viens de chez Kimcat, je ne connaissais pas Maître Chat mais mon coeur de « maman-chat » ne peut rester insensible … je regrette de ne pas avoir suivi les aventures de Mr Lully et de son bipède avant qu’il ne rejoigne les étoiles mais je sais que rien n’est terminé, que votre compagnon est à jamais vivant dans votre coeur et dans le coeur de tous ses nombreux amis !
    De tout coeur avec vous i

  7. le 25 mai 2019 à 20 h 29 min Michelet et B. R. écrit:

    C’est avec beaucoup de peine que nous avons appris le départ de Maître Chat Lully auquel nous nous étions attachés tout au long de ces années. Il a quitté notre Terre pour rejoindre un monde meilleur mais il vous a laissé seul avec votre chagrin. Nous avons prié pour lui durant sa maladie et nous prions Dieu pour qu’il vous aide et vous console dans cette épreuve pénible.
    Nous vous souhaitons beaucoup de courage et soyez assurés de nos prières et de toutes nos pensées.

  8. le 25 mai 2019 à 16 h 34 min Nounou de Phiphi écrit:

    Comme Chatdesîles, je découvre Maitre Chat Lully à l’annonce de sa transition .
    Je viens aussi de lire ce billet et vais en lire d’autres..
    Je connais tellement ces départs,ces aurevoirs qui nous meurtissent quand nos fidéles amis chats nous quittent que je vous assure de toute ma compassion .
    Certaine que Maitre Chat Lully a été reçu avec joie dans les vertes prairies gérées par St François d’Assise .

    Bien à vous , en communion de pensée

  9. le 25 mai 2019 à 15 h 51 min Chatdesîles écrit:

    Bonjour,

    Oh je suis très touchée par ce billet.
    Je ne connaissais pas Maitre Chat Lully et je je regrette bien.
    J’ai assurément manqué une belle rencontre.
    Je suis arrivée ici parce que j’ai été informée par Kimcat.
    Je viens donc de lire ce billet et quelques autres de ce blog.

    Pour le présent, je devine votre chagrin d’avoir perdu ce précieux compagnon …
    Nul doute qu’il va dorénavant veiller sur vous qui avez pris soin de lui.
    Bien à vous

  10. le 25 mai 2019 à 15 h 41 min Jean-Marc écrit:

    Je viens de chez Kimcat. Tout notre soutien dans cette épreuve.

1 2 3 4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

A tempo di Blog |
Cehl Meeah |
le monde selon Darwicha |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mythologie
| jamaa
| iletaitunefoi