2019-16. Chronique du Mesnil-Marie depuis la fête de la Conception de Notre-Dame 2018 jusqu’à la veille de la Septuagésime 2019.

Vendredi 15 février 2019,
Fête de Saint Claude de la Colombière (cf. > ici) .

Bain de soleil de Lully

Maître-Chat prenant son bain de soleil, ce vendredi 15 février 2019

Chers Amis du Refuge Notre-Dame de Compassion,

Je ne vous ai pas donné de nouvelles de notre Mesnil-Marie depuis la fête de la Conception immaculée de Notre-Dame (cf. > ici) et les nouvelles de la Légitimité que j’avais publiées quelques jours plus tard (cf. > ici).

Nous sommes à la veille d’entrer dans le si beau temps de la Septuagésime (voir > ici, > ici, et aussi > ici ou encore > ici), que Frère Maximilien-Marie affectionne d’une manière très spéciale.
Faisons donc, si vous le voulez bien, une rapide rétrospective des temps de Noël et de l’Epiphanie en notre Mesnil-Marie.

La semaine précédant Noël a été en grande partie consacrée aux préparatifs de la Crèche. Voici, grâce aux offrandes relevées dans le tronc de la Crèche pendant le temps de Noël 2017-2018, les trois nouveaux personnages et le groupe de brebis que nous avons pu acquérir ; il faut aussi y ajouter – grâces aux libéralités de quelques bienfaiteurs qui se sont manifestés en novembre lorsque nous avons appris l’existence d’une promotion le concernant -, le four, avec à l’intérieur une ampoule au clignotement irrégulier imitant les flammes.
Merci à nos généreux bienfaiteurs !

Nouveautés de la Crèche

Un berger à la lanterne, un paysan avec ses légumes,
un jeune joueur de musette, un groupe de brebis et le four :

ce sont les nouveautés que nous avons pu ajouter à la Crèche à l’occasion de ce Noël 2018

Jean-Baptiste, le filleul de Frère Maximilien-Marie qui l’a aidé pour les ultimes fignolages, a donc pu compter que nous avions cette année dans la Crèche 64 représentations humaines ou angéliques et 154 représentations animales !

La Crèche a été bénite à l’occasion du passage d’amis prêtres au Mesnil-Marie le 26 décembre.
Ensuite, elle a fait l’objet de nombreuses visites pendant les jours de la Nativité et tout le mois de janvier.

Bénédiction de la Crèche 26 décembre 2018

Bénédiction de la Crèche, le 26 décembre 2018

Les routes du massif du Mézenc étant tout-à-fait praticables, Frère Maximilien-Marie a pu se rendre à la chapelle du Puy pour les offices de la Sainte Nuit de la Nativité et le Saint Jour de Noël.

Je précise tout de suite qu’il n’en a pas été ainsi ensuite une grande partie des dimanches du mois de janvier et du début février.
Vous le savez bien, désormais, dans ces cas-là notre Frère se rend à l’église Notre-Dame, à Valence, desservie par Monsieur l’Abbé Sébastien Dufour, de la Fraternité Saint-Pierre qui nous honore de son amitié.

Voici, juste pour le plaisir des yeux, l’un des paysages du massif du Mézenc pendant la période hivernale : admirez la route verglacée et les deux magnifiques cascades complètement gelées !

Route et rochers glacés cirque de Boutières janvier 2019

Route du cirque des Boutières, au pied du Mont Mézenc, en conditions hivernales.

Sitôt l’Epiphanie passée, pendant tout le mois de janvier, c’est la période des cérémonies de vœux et des galettes des rois de toutes les associations dans lesquelles Frère Maximilien-Marie est impliqué ou avec lesquelles il a des liens d’amitié, ou encore pour lesquelles – à titre de correspondant local de presse – il doit envoyer des comptes-rendus à « L’Hebdo de l’Ardèche ».
Je ferai une mention spéciale pour la Fête des Rois, commune aux deux Cercles Légitimistes du Dauphiné et du Vivarais, qui s’est déroulée le jour même de l’Epiphanie, dimanche 6 janvier, à Valence.

Epiphanie - la galette des chats

Je ne dois pas négliger de mentionner les trois « Veillées Culture & Patrimoine » – les mardis 11 décembre, 15 janvier et 12 février – organisées conjointement par l’association Refuge Notre-Dame de Compassion et l’Amicale Art-Création-Loisirs de Saint-Martial.
Elles ont réuni des publics variés selon les circonstances et l’intérêt portés aux thèmes abordés : en décembre, les dames de l’Amicale qui étaient allées en Alsace pour l’ouverture des marchés de Noël ont raconté leur périple et montré les photos prises à cette occasion ; en janvier, la veillée – qui a laissé un souvenir impérissable – était une évocation de la vie d’autrefois à travers des objets, outils, instruments, éléments de costume, vaisselle ou bibelots, apportés et expliqués par chacun des participants ; en février, ce fut la projection d’un film racontant la traversée de toute l’Amérique du Sud en vélo par une jeune fille dont la famille est originaire de Saint-Martial, et qui est engagée dans l’association « Pompiers sans frontière ».

Ces veillées, sont devenues des moments importants de la vie villageoise : les liens amicaux s’y renforcent ; les échanges qui y ont lieu sont un enrichissement pour tous ; l’aspect de découverte et d’approfondissement culturel, dans une ambiance simple et joyeuse plaisent beaucoup…

Requiem pour Louis XVI à Notre-Dame de la Rose

Requiem à la pieuse mémoire de Sa Majesté le Roi Louis XVI

Comme l’année dernière, les deux Cercles Légitimistes du Dauphiné et du Vivarais se sont également retrouvés le samedi 19 janvier en fin d’après-midi à la chapelle Notre-Dame de la Rose, à Montélimar, pour la célébration d’une sainte messe de requiem à la pieuse mémoire de Sa Majesté le Roi Louis XVI.
Cette commémoraison annuelle, à laquelle Frère Maximilien-Marie s’efforce de donner le plus d’importance possible, malgré les effectifs réduits des fidèles soucieux de maintenir la flamme en nos contrées sinistrées par l’immonde et répugnante idéologie républicaine, est un sommet spirituel de la deuxième partie du mois de janvier.
Monsieur l’Abbé y apporte lui aussi beaucoup de ferveur et sa prédication, en tous points remarquable, fut bien propre à nourrir l’intelligence et à stimuler le zèle de ses auditeurs ! 

Deux jours avant cette fervente cérémonie, ainsi que je vous l’avais rapporté (cf. > ici), Frère Maximilien-Marie avait accompli son pèlerinage auprès des reliques de Saint Antoine le Grand, au jour de sa fête. Je n’oublie pas que je vous ai promis de nouveaux clichés de ce lieu que nous aimons tant. Un peu de patience, cela viendra !

Chandeleur 2019 - Le Mesnil-Marie

Notre Mesnil-Marie le 2 février en fin d’après-midi

L’épisode neigeux le plus important de cet hiver, s’est produit le jour de la Chandeleur, samedi 2 février.

Ici même, à 700 mètres d’altitude, la couche était d’environ 20 cm, mais au village de Saint-Martial (875 m d’altitude) la couche atteignait 50 centimètres, tandis que sur les sommets et hauts plateaux qui nous environnent, sous l’effet de la burle – ce vent hivernal comparable au blizzard du grand nord canadien – les congères ont atteint des proportions très impressionnantes.
L’épreuve spéciale du rallye Monte-Carlo historique qui devait passer par Saint-Martial le dimanche 3 février a dû être annulée.

Quant à notre beau lac, si prisé des baigneurs en été, il a été entièrement pris par la glace, ainsi qu’on peut le constater sur le cliché suivant !

Saint-Martial et son lac gelé 3 février 2019

Le village de Saint-Martial
avec son lac dont la surface tout entière a été prise par la glace en ce début février 2019

Je vous avais annoncé le pèlerinage pour la France, auprès de Notre-Dame de Grâces, à Cotignac, organisé le samedi 9 février par le jeune Ordre de Saint Remi (cf. > ici), en cette année du cinquième centenaire de l’apparition de la Sainte Mère de Dieu en ce lieu.
J’ai résolu de réserver une publication spéciale à cet événement, afin de vous en montrer les plus belles photos. Je vous précise simplement ici toutefois qu’à cette occasion, notre Frère Maximilien-Marie a été reçu comme membre d’honneur du Chapitre de Saint-Remi et qu’il en a reçu les insignes en ce lieu si symbolique où le Grand Roi en personne est venu en pèlerinage le 21 février 1660.

Réception du camail de l'Ordre de Saint-Remi

Frère Maximilien-Marie recevant le camail de l’Ordre de Saint Remi
à Cotignac le samedi 9 février 2019

Croix de l'Ordre de Saint-Remi

Croix de l’Ordre de Saint Remi reçue par Frère Maximilien-Marie à Cotignac ce 9 février 2019

Voilà donc les événements les plus marquants de ces dernières semaines, mes bien chers Amis.
Il me reste à vous souhaiter une sainte et fervente entrée dans le beau temps de la Septuagésime (relisez donc le « Reportage infernal » relatif à cette période 1> ici, 2> ici, 3> ici, et enfin 4> ici), en attendant de revenir vers vous au travers de nouvelles publications. 

pattes de chatLully.

Et pour aider à la vie, aux travaux et activités du Refuge Notre-Dame de Compassion > ici

frise avec lys naturel

Publié dans : Chronique de Lully |le 15 février, 2019 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

A tempo di Blog |
Cehl Meeah |
le monde selon Darwicha |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mythologie
| jamaa
| iletaitunefoi