2019-13. Du pléonasme.

Jeudi 31 janvier 2019,
Fête de la Bienheureuse Marie-Christine de Savoie, Reine des Deux-Siciles (cf. > ici) ;
Mémoire de Saint Jean Bosco.

Lully le chroniqueur

Chers Amis du Refuge Notre-Dame de Compassion,

Ainsi que cela se produit de manière régulière en période hivernale, notre Mesnil-Marie est aujourd’hui entièrement assiégé par la neige qui est tombée la nuit dernière.
Si mon papa-moine, pour aller chercher le courrier ou rendre visite à nos sœurs les poules, chaussé de grandes bottes, s’aventure dans cet élément traître qui, sous des dehors ouatés charmants cache une humidité et une froidure fort désagréables à mes nobles coussinets, vous imaginez bien que, pour ce qui me concerne, je préfère le doux rayonnement du poêle et le confort de mon couffin.
N’allez toutefois pas vous imaginer que je sois oisif ! Je médite, je me cultive au milieu des livres, et je prends des notes, sur toutes sortes de sujets…

Comme mes publications de ce mois de janvier ont toutes été extrêmement sérieuses, j’ai résolu, pour ce dernier jour du mois, de vous livrer – de manière un peu plus légère – quelques annotations que j’avais soigneusement mises de côté  il y a près de deux ans, lorsque Frère Maximilien-Marie avait procédé à un petit rappel des bons usages de la langue française : cela concernait le pléonasme

Chat & croissant de lune.gif

Le pléonasme (mot qui vient du grec et signifie originellement « surcharge ») est un figure de style qui consiste à renforcer une idée par l’ajout de mots ou de qualificatifs qui ne sont pas nécessaires au sens de la phrase, mais qui par leur redondance produiront une insistance.
L’un des exemples littéraires le plus fréquemment cité est ce vers fameux tiré du « Tartuffe » : « Je l’ai vu, dis-je, vu, de mes propres yeux vu ». On ne peut voir qu’avec les yeux, et celui qui affirme avoir vu une chose ne peut l’avoir vue qu’avec ses propres yeux, non avec ceux du voisin ! Molière, par ce pléonasme, produit néanmoins une tournure véritablement géniale.

Félix le chat riant

Mais, de fait, pour un cas où il s’agit d’un authentique effet de style, on trouve dans l’usage courant des tas d’exemples qui constituent davantage des maladresses, des lourdeurs inutiles, d’amusantes bourdes ou des expressions fautives. On parlera alors de périssologie, plutôt que de pléonasme.

Voici quelques exemples de tournures à éviter :

- A partir de dorénavant : dorénavant suffit, ou bien « à partir de maintenant ».
– Avoir un bel avenir devant soi : d’habitude l’avenir n’est pas derrière !
– Achever complètement : Bon ! si c’est achevé, c’est achevé… Si ça ne l’est pas complètement, c’est donc que ce n’est pas achevé !
– Accumuler (ou empiler) les choses les unes sur les autres : accumuler ou empiler se suffisent.
– Ajouter en plus : je ne sais pas si vous avez déjà réussi à ajouter en moins, mais pour ce qui me concerne je n’y suis jamais arrivé !
– Allumer la lumière : que pourrait-on allumer d’autre ? Ah si, je sais : « ♫ allumez le feu ♫♪ allumez le feu ♪♫ » !
– Apanage exclusif : un apanage est un apanage et ne se partage pas.
– Apparence extérieure : par définition l’apparence est ce qui apparaît, donc ce qui se trouve à l’extérieur.
– Avertir (ou prévoir) à l’avance : certes ! je sais bien qu’il y a des personnes qui avertissent en retard ou carrément après coup… mais alors, en ce qui concerne l’efficacité de l’avertissement, c’est loupé !
– Une bonne aubaine : une aubaine est par définition une bonne affaire ou une heureuse circonstance.
– S’approcher près d’Un Tel : il me semble que s’approcher loin est quelque chose d’extrêmement compliqué à réaliser.
– Applaudir des deux mains : si vous voulez applaudir avec une seule main, cela me paraît fort peu efficace ; et comme par ailleurs vous n’êtes probablement pas un chimpanzé je suppose que, comme tous les humains, vous n’avez que deux mains pour applaudir…
– S’assoir sur son séant : parce que le séant désigne justement cette partie du corps qui permet de s’assoir…
– Un campus universitaire : je ne crois pas qu’il existe de campus non universitaire.
– Un mauvais cauchemar : permettez-moi juste une question : vous est-il déjà arrivé d’en faire des bons ?
– Comparer ensemble : d’habitude je ne crois pas qu’on puisse comparer une chose toute seule. 
– Conclure en terminant (ou pour terminer) : cela vous est-il déjà arriver de conclure en commençant ?
– Consteller d’étoiles : Eh bien, si c’est constellé, c’est forcément d’étoiles. En latin, « stella », qui est le radical de consteller, signifie « étoile ». Néanmoins, je conçois que l’on puisse utiliser ce verbe pour établir une analogie. Alors oui, en ce cas on précise : « une chemise constellée de taches de vomis », par exemple ; toutefois je crois qu’il vaudrait mieux dire « éclaboussée ».
– Se cotiser à plusieurs : si vous vous cotisez tout seul pour offrir un cadeau à un pote, cela revient à tout payer vous-même et ce n’est donc plus une cotisation !
– Construire une maison neuve : si l’on construit, on fait du neuf ; si c’est de l’ancien on reconstruit ou on restaure. Mais, quand bien même l’on utilise des matériaux anciens, s’il s’agit d’une première construction c’est toujours une maison neuve…
– Différer à une date ultérieure : je ne connais pas d’exemple de réunion différée à une date antérieure (sauf bien sûr si vous disposez d’une machine à remonter le temps).
– Une dune de sable : les géographes et les explorateurs n’en ont pas encore trouvé qui soient constituées d’eau, de voitures ou de biscuits apéritifs…
– Emmener avec soi : il me semble que si vous emmenez quelqu’un c’est qu’il vient avec vous. En effet, s’il ne vient pas avec vous, je ne crois pas que vous puissiez dire que vous l’emmenez !
– S’entraider mutuellement : oui, généralement c’est ainsi que l’on s’entraide.
– S’esclaffer de rire : parce que vous connaissez des personnes qui s’esclaffent de pleurs ou de hurlements ?
– Exporter à l’étranger : exporter chez soi est une opération commerciale extrêmement rare et difficile à mettre en oeuvre.
– Des illusions trompeuses : même si l’on voulait y croire une illusion est par définition illusoire, c’est à dire qu’elle induit en erreur.
– Au jour d’aujourd’hui : « aujourd’hui » est plus que suffisant.
– un index alphabétique : je crois savoir qu’ils sont toujours alphabétiques sinon on ne s’y retrouve pas.
– Marcher à pied : bon, je sais bien qu’il y en a qui marchent sur la tête…
– Au grand maximum : parce que vous connaissez des petits maximums vous ?
– Le monopole exclusif : si c’est un monopole…
– Neiger dehors : s’il neige dedans, c’est que vous n’avez plus de toit au-dessus de votre tête et que donc, en fait, cela revient à la même chose qu’être dehors (c’est la même chose pour la pluie, le soleil et le vent).
– Les orteils des pieds : je n’ai pas le souvenir d’en avoir vu ailleurs que sur cet organe. Ce n’est pas votre cas ?
– Une paire de jumelles : parce que je crois avoir compris que le propre des jumelles c’est d’aller par deux !
– Le genou de ma jambe : précision anatomique importante : si vous avez un genou, voire plusieurs, ailleurs qu’à vos jambes, ce n’est peut-être pas un gage de bonne constitution physique ; et au niveau du bras, cela s’appelle un coude.
– La panacée universelle : le mot « panacée » vient du grec et on y trouve le mot « pan » qui signifie « tout ». La panacée est un remède qui guérit tout.
– Des phases successives : les phases simultanées sont très rares !
– Prédire (ou prophétiser) à l’avance : parce que prédire ou prophétiser un événement après qu’il a eu lieu n’est pas exactement une prédiction ni une prophétie.
– Un projet futur, ou d’avenir : simple question : avez-vous déjà rencontré une personne qui a des projets de passé ?
– Reculer en arrière : essayez donc de reculer en avant et vous m’en direz des nouvelles !
– Se réunir ensemble : parce que vous arrivez à vous réunir tout seul, vous ?
– Surprendre à l’improviste : parce que quand c’est prévu et annoncé ce n’est plus vraiment une surprise.
– La topographie des lieux : parce qu’il est difficile d’établir la topographie des images, des sons, des lumières, et des courants d’air…
– L’unanimité totale : si un seul n’est pas d’accord, il n’y a plus d’unanimité.
- Le tri sélectif : chez les gens normalement constitués, trier consiste à faire une sélection…

Bon ! il reste une expression dont certains disent que c’est un pléonasme, mais je les soupçonne d’être machistes, et d’une manière générale les dames protestent énergiquement lorsque l’on pose cette question : « femme de ménage », est-ce oui ou non un pléonasme ?

Lully.

clin d'oeil de chat.gif

Vous pouvez laisser une réponse.

6 Commentaires Commenter.

  1. le 4 février 2019 à 18 h 42 min Jean P. écrit:

    Une bonne dose d’humour…
    vaut mieux que…

    Grand Merci.

  2. le 4 février 2019 à 13 h 37 min Claude L. écrit:

    Il y a maintenant « des hommes de ménage », notamment dans les « entreprises de service à la personne ».

  3. le 2 février 2019 à 13 h 43 min Thomas écrit:

    Notre ville, pour garder les enfants qui ne vont pas encore à l’école, a une « crèche collective »…
    Autre sujet, en face de celle-ci a été construit une Maison de l’Enfance à laquelle a été donné le nom de Simone Veil !!!!

  4. le 1 février 2019 à 19 h 43 min du Val de la Poterie écrit:

    Tout simplement hilarant et il n’y a pas de pléonasme caché.
    Juste un plaisir en rentrant de ma journée de travail auprès de ma triple classe de primaire (…).
    Veillez à ne pas vous faire une entorse dans la neige et continuez à nous régaler de vos bons mots.
    Bien à vous.

  5. le 1 février 2019 à 17 h 40 min Béa Kimcat écrit:

    C’est excellent Maître-Chat Lully !!

  6. le 31 janvier 2019 à 17 h 50 min Marie-Agnès L. écrit:

    Une anthologie à conserver précieusement sous son nez tant il est difficile à l’heure actuelle de garder le cap face au mauvais français utilisé tant dans la presse qu’à la télévision ou sur les affiches publicitaires.
    C’est navrant
    Merci Maitre-Chat !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

A tempo di Blog |
Cehl Meeah |
le monde selon Darwicha |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mythologie
| jamaa
| iletaitunefoi