2019-5. Voir Dieu en toutes choses et toutes choses en Dieu.

Mercredi 16 janvier 2019,
en la fête du Cœur immaculé de Marie refuge des pécheurs 
(cf. > ici) ;
mémoire de Saint Marcel 1er, pape et martyr.

Notre-Dame des Victoires

« La foi est un rayon du Ciel
qui nous fait voir Dieu en toutes choses
et toutes choses en Dieu »
St François de Sales

 Bien chers Amis et Bienfaiteurs,

Une fois encore, une fois de plus, le passage d’une année civile à une autre me ramène vers vous. Deux semaines se sont déjà largement écoulées depuis que la date si populaire du 1er janvier a entraîné des rafales de messages de « Bonne année ! », que les catholiques les plus consciencieux complètent pieusement d’un autre adjectif : « Bonne et sainte année ! ».

Je remercie très chaleureusement ceux qui m’ont adressé de belles cartes par la poste, ceux qui m’ont envoyé des vœux personnels par internet, ceux qui m’ont téléphoné… Je devrais presque écrire : « qui ont réussi à m’attraper de manière quasi miraculeuse au téléphone » !!!
J’en profite au passage pour vous remercier également de votre patience : l’ensemble des messages que je reçois par tous ces divers moyens occuperait à temps plein au moins un secrétaire, si ce n’est deux ! J’arrive à lire chaque jour à peu près tout ce que l’on m’adresse, mais il m’est habituellement impossible d’y répondre rapidement, sauf urgence absolue. Chaque jour ajoute un nouvel empilement à la strate de la veille : mon bureau et ma boite aux lettres électroniques se peuvent comparer à un espace archéologique… dans lequel les archéologues ne se pressent d’ailleurs pas !

A l’heure où ce tourbillon s’apaise, c’est-à-dire au moment où la plupart des gens ont déjà tourné la page des vœux, c’est à mon tour de vous rejoindre au moyen de ces quelques lignes : les lecteurs de ce Blogue du Maître-Chat Lully ont reçu, dès le jour de l’an (cf. > ici), un bref message de cette extraordinaire majesté féline – si populaire auprès de ceux qui gravitent dans l’orbite du Refuge Notre-Dame de Compassion – exprimant l’essentiel de ce que je vous peux moi-même souhaiter en sus des vœux conventionnels : la grâce de Notre-Seigneur Jésus-Christ, la paix et la lumière célestes, la force et le courage à l’heure de l’épreuve… qui ne nous est jamais épargnée tant que nous cheminons « in hac lacrymarum valle ».

Or justement parce qu’est maintenant passée l’euphorie (souvent très artificielle) des « fêtes », et parce que l’on peut déjà prendre du recul par rapport aux soubresauts de la vie politique et sociale des deux mois qui se sont écoulés, sans me prendre en aucune manière pour Cassandre, je ne vous cèlerai pas que – tout en priant pour qu’il y ait le moins de « dégâts » possible – je n’ai pas une vision très optimiste pour l’avenir.

Entre un clergé dont la plupart des membres n’a qu’un comportement de fonctionnaires gérant de manière très humaine une espèce d’entreprise chargée de « parler de Jésus », mais en ayant semble-t-il oublié les dramatiques réalités du salut des âmes – qui tombent en enfer serrées comme des flocons de neige pendant une tempête hivernale -, et des hommes politiques qui sont, dans leur majorité, d’une part dirigés par le dieu de l’argent (« mammon d’iniquité »), à travers tous les lobbies financiers et économiques mondialistes, et d’autre part téléguidés par les idéologies antichrétiennes (maçonnerie et tous les avatars de l’« esprit des lumières »), les peuples ne perçoivent plus les réalités surnaturelles éternelles et ne vivent que le regard rivé sur un bien-être matériel immédiat (qui n’est certes pas négligeable mais qui n’est en rien leur fin ultime) sans avoir conscience qu’ils sont appelés à la Cité de Dieu.
De fait, au lieu de travailler à se conformer à elle autant qu’il est possible ici-bas, la cité terrestre ne peut que dramatiquement en devenir l’antithèse, faite d’égoïsmes, de haines, de violences, de stupre, de mensonges, d’injustice et de crimes, ainsi que nous le voyons de plus en plus se réaliser sous nos yeux.

Le seul et unique moyen d’enrayer cet entraînement diabolique vers le chaos, est la conversion.
Conversion toujours plus profonde – car jamais achevée – des chrétiens eux-mêmes au véritable esprit évangélique (qui n’a rien à voir avec une pseudo spiritualité de bisounours ou de ravi de la crèche) et à ses exigences de prière, de pénitence, et de sacrifices volontaires et généreux.
Conversion de tous ceux qui ne croient pas – ou plus – à Notre-Seigneur Jésus-Christ, vrai Dieu et vrai homme, unique Sauveur : conversion des pécheurs, conversion des hérétiques, conversion des juifs, conversion des païens et mahométans, conversion des francs-maçons et autres sectaires grenouillant dans l’ombre, conversion des capitalistes, conversion des marxistes, conversion des hommes politiques, conversion des libertins et débauchés, conversion des matérialistes, conversion des satanistes…
En tous et en chacun : conversion des intelligences, des cœurs… et, par conséquent, des mœurs !

S’il n’y a pas de conversion entière, véritablement amoureuse, à Dieu et à Sa Loi de sainteté dans les faits concrets, dans la vie pratico-pratique de chacun et des sociétés, le monde périra misérablement (cf. Luc XIII, 3).
Il n’y a pas de voie médiane.

En définitive, mes vœux pour chacun d’entre vous se résument en ceci : qu’en chacun de ces jours de l’année 2019, vous viviez toujours plus, toujours mieux, et toujours plus intensément, dans la Vérité et la Charité de Notre-Seigneur pour étendre, à l’intérieur de vous comme autour de vous, le Règne de l’unique Rédempteur !

Et au cours de cette année qui vient de commencer, ne vous attendez à rien d’autre de ma part qu’à encore davantage de « rabâchage » des exigences d’une vie authentiquement chrétienne, de « rabâchage » des vérités spirituelles et historiques aujourd’hui combattues, et de « rabâchage » légitimiste.
Car si les domaines spirituels et temporels sont distincts, ils ne sont en aucune manière séparés, et mes responsabilités, notamment en qualité de Prieur de la Confrérie Royale, exigent de moi que je rappelle à temps et à contre-temps les desseins de Dieu sur ce Royaume de France et la mise en œuvre d’une contre-révolution autant spirituelle que sociale.

Et pour terminer :

  1. Je tiens à remercier TRES chaleureusement tous nos bienfaiteurs qui par leurs oboles, régulières ou ponctuelles, permettent au Refuge Notre-Dame de Compassion d’exister et à moi-même de vivre et d’œuvrer : des travaux nécessaires sont toujours à envisager ici pour l’achèvement des restaurations du Mesnil-Marie et prévoir la construction d’une chapelle ; j’ai aussi dû commander la confection d’une nouvelle soutane (plus exactement, pour l’habit augustin on parle de tunique)…

  2. Rappel : Nos chers amis les chanoines de l’Ordre de Saint-Remi dont la fondation a reçu sa première approbation épiscopale en octobre dernier, organisent un pèlerinage pour la France à Cotignac le samedi 9 février prochain (cf. > ici); j’espère que vous serez nombreux à y prendre part.

En vous renouvelant l’assurance de ma religieuse amitié et de mes prières à toutes vos intentions, je vous reste uni

in Corde Iesu & Mariae.

 Frère Maximilien-Marie du Sacré-Cœur.     

Pour aider le Refuge Notre-Dame de Compassion  ici

Blason du Refuge Notre-Dame de Compassion

Vous pouvez laisser une réponse.

9 Commentaires Commenter.

  1. le 18 janvier 2019 à 22 h 00 min Maître-Chat Lully écrit:

    « La sainteté vous l’avez déjà  » : ne dites surtout pas des choses pareilles car elles sont absolument contraires à la vérité !
    Au contraire, priez pour ma conversion, jamais achevée, et pour ma persévérance dans les voies de la fidélité à ma vocation !!!

  2. le 18 janvier 2019 à 21 h 55 min Nicole-Emma P. écrit:

    Un grand merci, cher Frère, vos publications sont d’un immense réconfort. Particulièrement lors des attaques du démon, qui s’acharne au travers de certaines personnes, à me détruire. La vie que je mène ne doit pas lui plaire et il est tenace depuis une bonne trentaine d’années !! mais Dieu merci, moi aussi, grâce à mon bouclier/la prière, je résiste. Que Dieu vous garde et que cette année vous procure santé et bonheur…. la sainteté, vous l’avez déjà !!!

  3. le 18 janvier 2019 à 10 h 55 min Jean P. écrit:

    Des vœux aussi sincères et chaleureux…GRAND MERCI Cher Frère.
    Des vœux pour une vie pleine et entière vécue et développée dans le sillon de la foi hors du matérialisme stérile que les hommes d’aujourd’hui ne peuvent quitter. Prions pour que le règne du Christ, de sa glorieuse Mère et des Saints revienne en force avec l’aide des prêtres renforcés par de nouvelles et nombreuses vocations.
    Une BONNE Année pour vous et tous nos frères unis par la prière.

  4. le 17 janvier 2019 à 14 h 09 min Béatrice N. écrit:

    Merci à vous, frère, car je suis perdue, eh oui… :’(
    Je me tourne vers nos prêtres pour avoir de l’aide dans mon bénévolat, la réponse est « faites au mieux »!
    A quoi servent-ils?
    Ne sont-ils pas les ministres du Seigneur ? ne doivent-ils pas nous guider sur le Chemin?
    Alors je repars moralement plus bas qu’en arrivant.
    Je suis perdue, dans ce brouhaha qui secoue mon pays, toute cette violence, tout ce mépris…
    Heureusement je sais que vous priez pour nous, pour moi.
    Vos prières sont pour moi, une île de paix où je peux me reposer quelques instants.
    Je reprends confiance en lisant les lettres de notre cher Lully, en lisant vos statuts (sur Facebook)!
    Cher Frère, soyez remercié pour tout le bien que vous faites autour de vous !
    Que Notre-Seigneur Jésus-Christ vous bénisse et vous aide à trouver la force de porter tous nos fardeaux sur vos épaules.
    Votre amie dans la foi.
    Bien évidemment je n’oublie pas Lully, votre fidèle compagnon et secrétaire, embrassez-le pour moi…
    Béatrice.

  5. le 17 janvier 2019 à 9 h 20 min Henri G. écrit:

    Bonne et sainte année.
    Merci de prier pour la canonisation du Père Henri CHANES, humble missionnaire mort en martyr en Chine en 1898 pour avoir voulu annoncer la Bonne Nouvelle, pourtant tellement d’actualité aujourd’hui.

    A bientôt.

  6. le 17 janvier 2019 à 8 h 21 min Jean L.T. écrit:

    Tres cher frère Max,

    un grand merci à vous pour votre temps.
    Nous comprenons parfaitement toutes vos contraintes.
    De même moi. Je ne me suis toujours pas déplacé pour venir vous voir, depuis 10 ans environ.
    Ne vous inquiétez donc pas.
    Prenez soin de vous, des âmes qui s’égarent et de tous ceux auxquels vous pouvez apporter lumière et réconfort pour leurs âmes tourmentées.
    En union de prière.

    Exellente année 2019 !

  7. le 16 janvier 2019 à 20 h 29 min SB écrit:

    Comme d’habitude, un immense MERCI pour ces rabâchages, bien venus, qui (comme dans la symphonie « Surprise » de J. Haydn) nous redonnent un coup de fouet salutaire.
    Que Notre-Dame, Auguste Reine des Cieux et Souveraine Maîtresse des Anges (prière du Père Cestac), veuille bien envoyer ses légions célestes… pour protéger nos saints prêtres (car il y en a !) et les habitants du Mesnil-Marie, et sortir notre Pays du gouffre où il tombe.

  8. le 16 janvier 2019 à 20 h 22 min Hervé N. écrit:

    Bonsoir
    merci à vous aussi de m’avoir aidé à pas me tromper de chemin.
    Il est encore bien long le chemin pour moi, même si c’est à petits pas je ne m’ecarterai dudit Chemin.
    En union de prières avec vous.

  9. le 16 janvier 2019 à 19 h 39 min Marie-Agnès L. écrit:

    Merci, mille fois merci de ces voeux, encore plus chaleureux, plus authentiques, plus profonds.
    Que Dieu nous aide tous et qu’il veille sur notre pays qui part en morceaux, déconstruit et anéanti par une clique pourrie jusqu’à la moëlle.
    Oh ! nos bons rois doivent se retourner dans leurs tombes.
    Mais je ne doute pas que la très Sainte Vierge Marie veille sur sa terre et qu’elle saura ramener ordre et foi, même si c’est au prix de souffrances que nous aurons méritées.
    En union de prières.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

A tempo di Blog |
Cehl Meeah |
le monde selon Darwicha |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mythologie
| jamaa
| iletaitunefoi