2018-91. Et si on le disait en chantant ?

Mercredi 17 octobre 2018,
Fête de Sainte Marguerite-Marie (cf. > ici et > ici) ;
Anniversaire du massacre de la Glacière (cf. > ici).

orchestre de chats

Chers Amis du  Refuge Notre-Dame de Compassion,

A la fin de ma publication du 8 octobre dernier (cf. > ici), je vous promettais que, si j’en avais le temps, je vous rapporterais quelques anecdotes liées au rapide passage de mon papa-moine à Paris au début de ce mois. En voici une, avec quelques développements…

Après la Sainte Messe de ce samedi 6 octobre dans la chapelle de l’Assomption à Saint-Sulpice, à la sacristie, le jeune prêtre qui venait de célébrer, alors que Frère Maximilien-Marie se relevait après avoir reçu sa bénédiction, l’a remercié d’avoir servi la Messe et il a ajouté : « Vous avez l’air très habitué à cette Messe ».

Notre Frère lui a répondu que, d’une part, il pratiquait exclusivement dans le rite latin traditionnel et qu’il n’assistait – toujours en retrait et sans vraiment y participer – que d’une manière très exceptionnelle à des cérémonies célébrées selon le nouvel ordo (par exemple pour des funérailles) ; et que d’autre part il était un « dinosaure » – c’est le terme qu’il a employé – parce qu’il est né « avant le concile » (là, l’abbé a marqué son étonnement parce qu’il paraît que Frère Maximilien-Marie ne fait pas son âge !) et que toutes ses premières années avaient été marquées par la liturgie traditionnelle.
Il est certes vrai que, par la suite, à une époque où – de manière éhontément mensongère – on a fait passer le rite ancien pour « abrogé » et « interdit », Frère Maximilien-Marie a bien dû assister à la « nouvelle messe », mais il a toujours gardé au fond du cœur l’amour et le vif désir du rite traditionnel, subissant le rite réformé, même lorsqu’il était célébré selon des formes proches de l’ancien rite, en comparaison duquel la nouvelle liturgie lui a toujours parue indigente et débilitante.

Lorsqu’il m’a rapporté la chose, comme nous étions dans les jours qui ont suivi la mort de Monsieur Aznavour, j’ai proposé à mon papa-moine le pastiche suivant que j’ai composé à son intention et qu’il a aussitôt adopté et chanté avec un immense plaisir :

♫ ♪ ♫ ♪ ♫ ♪ ♫ ♪ ♫ ♪ ♫ 
Je vous parle d’un temps
Que les moins d’cinquante ans
Ne peuvent pas connaître :
L’Eglise en ce temps-là
Semblait encore catho
Et bien moins décatie !
Et si la liturgie,
Déjà en bien des lieux,
Ne payait pas de mine,
C’est là que j’ai connu
La véritable Messe
Et que j’en ai vécu !

La vraie Messe !
La vraie Messe !
Ça voulait dire : on est heureux !
La vraie Messe !
La vraie Messe !
Elle nous portait vers les Cieux…
♫ ♪ ♫ ♪ ♫ ♪ ♫ ♪ ♫ ♪ ♫

Je l’ai remarqué bien des fois, un peu d’humour est salutaire en face des situations à la fois terribles et lamentables qui font, en nos tristes temps, l’actualité de la Sainte Eglise, occasions de tant de troubles, inquiétudes et tentations de découragement pour beaucoup de fidèles.

Frère Maximilien-Marie est d’ailleurs assez coutumier et depuis fort longtemps de ces pastiches de chansons.
En témoigne l’adaptation suivante, composée en partie jadis par notre Frère avec des amis, sur une mélodie à succès de la princesse Stéphanie de Monaco quand elle voulut faire carrière dans les variétés (!!!) et que depuis nous avons complétée.
Ce chant a beaucoup amusé Jean-Baptiste, le filleul de Frère Maximilien-Marie, qui le fredonne lui aussi de temps en temps :

♪ ♫ ♪ ♫ ♪ ♫ ♪ ♫ ♪
Comme un ouragan,
Le concile en moi
A balayé le passé :
Il a perverti
La sainte liturgie
Qu’il a protestantisée !

Comme un ouragan,
Le concile en moi
A balayé le passé :
Les étoles en laine,
Les calices en terre
Je ne peux plus m’en passer…
♪ ♫ ♪ ♫ ♪ ♫ ♪ ♫ ♪

C’est une assez bonne méthode pour prendre du recul et, en quelque manière, pour se prémunir contre l’amertume, ce poison qui ruine la vie spirituelle de trop de catholiques traditionnels, fidèles certes, mais si souvent aigris et éteints…

pattes de chatLully.
Chat chantant

Vous pouvez laisser une réponse.

6 Commentaires Commenter.

  1. le 18 octobre 2018 à 18 h 20 min Béa Kimcat écrit:

    Merci Maître-Chat Lully !!

  2. le 18 octobre 2018 à 9 h 22 min Jean P. écrit:

    Comme disent les « djeunes » : TROP BON !

  3. le 17 octobre 2018 à 22 h 06 min Le Forez écrit:

    Merci pour votre humour, qui envoie un joli pied de nez au désespoir ambiant, à la tristesse, à la froideur, à la morosité d’une époque que je qualifierai de « métallique », sans âme et sans vie ; et, tout comme vous, j’emploie un peu cette façon d’appréhender ces moments mortifères par… le sourire, l’espoir, car je sens la présence de NSJC et de Sa douce Maman Marie, qui est aussi la mienne et que je partage avec joie avec toute l’humanité.
    Pour résumer, plus ça va mal, plus je suis heureux près de mon Seigneur, car je sais que je n’ai rien à craindre à Ses côtés, même en traversant cette vallée devenue pourpre.

  4. le 17 octobre 2018 à 19 h 32 min Abbé Jean-Louis D. écrit:

    Excellent!

  5. le 17 octobre 2018 à 17 h 34 min Marie-Agnès L. écrit:

    Merci Lully !
    Pour employer des expressions qui font « jeune », je suis fondue et hilare de ces compositions, et si ce n’étaient des choses – hélas ! – terriblement sérieuses qui font souffrir, j’ose dire que j’en pleurerais.
    Cependant, comme le dit la conclusion, mieux vaut en rire quelquefois, d’autant que le rire est une excellente thérapie, en effet, pour les jours que nous vivons et ceux à venir !
    Alors je ne me prive pas de m’esbaudir à en avoir des crampes.
    Quant à l’orchestre de chats, quelle trouvaille !

  6. le 17 octobre 2018 à 17 h 30 min Rachel écrit:

    Cher Lully,
    oui, l’humour est un excellent remède dans les ennuis et les déboires de la vie.
    Et la belle et bonne musique, une consolation.
    Merci pour ces pastiches de chansons.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

A tempo di Blog |
Cehl Meeah |
le monde selon Darwicha |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mythologie
| jamaa
| iletaitunefoi