« Rejetez donc loin de nous l’esprit mauvais et muet, ô Seigneur ! »

3ème dimanche de carême.

L’abbé Isaac de l’Etoile (vers 1105 – vers 1178) a écrit cette prière comme une sorte de développement personnalisé de l’Evangile que nous entendons au troisième dimanche de carême (Luc XI, 14-28).

Luc XI 14 expulsion du démon muet

Luc XI, 14 : « En ce temps-là, Jésus expulsait un démon, et c’était un démon muet.
Et lorsqu’Il eût chassé le démon, le muet parla et les foules furent dans l’admiration. »

Seigneur Jésus, qui ouvrez, sans que personne ne puisse fermer, et qui êtes apparu pour dissiper les oeuvres du démon, chassez de Votre serviteur toute complaisance pour le péché, et donnez-moi un coeur contrit et repentant.
En m’inspirant des désirs plus purs, une crainte plus vive, une réserve plus vigilante, déliez le frein qui retient ma langue. Et moi, après avoir été muet, j’ouvrirai la bouche pour publier Vos louanges, à la grande admiration, non seulement des hommes, mais des anges et même des démons. Voici en effet que nous sommes devenus un spectacle pour le monde, pour les anges et pour les hommes, pour les bons et pour les méchants.
Faites donc qu’on admire les paroles de Votre serviteur ; non pas seulement celles que profère sa bouche, mais celles qui résonnent dans ses actions, car les actes sont eux-mêmes des paroles.
Faites que Votre serviteur prononce des paroles d’humilité pour Votre grande gloire et l’édification du prochain, et ceci dans sa parole, dans son coeur et dans ses actes.
Qu’il n’ait pas à craindre de perdre ce qui peut être conservé dans l’éternité. Qu’il n’hésite pas à abandonner un espoir qui l’aurait trompé, afin de ne pas perdre ce qui donne un réconfort éternel.
Rejetez donc loin de nous l’esprit mauvais et muet, ô Seigneur, Vous qui êtes le Verbe du Père. Faites que la parole de vérité nous donne le pouvoir de la parole pour Vous confesser et Vous rendre gloire. O Vous qui vivez et régnez avec le Père et le Saint-Esprit, dans tous les siècles. Ainsi soit-il !

expulsion du démon muet - détail

Publié dans : De liturgia, Prier avec nous |le 3 mars, 2018 |5 Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

5 Commentaires Commenter.

  1. le 4 mars 2018 à 18 h 57 min Reine Claude écrit:

    C’est exactement ce que je dis à chaque fois !
    A ce propos, je ne retrouve pas une de mes réponses d’il y a une dizaine
    de jours à propos de Saint Jean-Paul II, de notre magnifique Saint Père
    Benoît XVI, et de … François qui n’a pas encore de numéro !
    Très Cher Frère, je ne cesse de puiser dans vos propos sages et merveilleux.
    C’est vrai, vous êtes mon directeur de conscience et j’espère être digne de
    suivre vos conseils.
    Merci de si bien m’éclairer.
    Très respectueusement vôtre.
    Grosses caresses à Lully.
    Reine Claude

  2. le 4 mars 2018 à 18 h 03 min Jean P. écrit:

    L’Art des mots est une chose,
    Beaucoup plus riches et profonds les mots sont là… aide ô combien précieuse.

  3. le 4 mars 2018 à 9 h 29 min Goes écrit:

    Merci à l’abbé Isaac de l’étoile pour cette belle prière et au frère de nous en faire le rappel.

  4. le 4 mars 2018 à 9 h 23 min Jean-Martin S. écrit:

    Il est doux d’être crucifié pour ceux à qui on a consacré sa vie entière. Aucun sacrifice n’est de trop pour qu’ils aient la plénitude de la grâce de Dieu en surabondance; aucun sacrifice n’est de trop pour guider tout « bienfaiteur » de leur âme vers eux.

  5. le 4 mars 2018 à 8 h 53 min Jean-Martin S. écrit:

    Tout est grand de ce que vous dites, cher Frère ; tout est profond et va droit au coeur de celui qui vous lit le « coeur ouvert »! Tout est vécu et fait vivre vos « ouailles »! Vous êtes un guide spirituel un directeur de conscience qu’il est agréable de suivre avec confiance.
    Bon dimanche, cher Frère, et merci pour vos prières.

Laisser un commentaire

A tempo di Blog |
Cehl Meeah |
le monde selon Darwicha |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mythologie
| jamaa
| iletaitunefoi