Neuvaine préparatoire à la Nativité de Notre-Seigneur Jésus-Christ.

du 16 au 24 décembre

Etoiles

L’Eglise encourage et de très nombreux saints recommandent de préparer la Nativité de Notre-Seigneur Jésus-Christ par une neuvaine : la neuvaine de Noël.
Il est conseillé de la faire (mais ce n’est pas une obligation absolue) à la tombée du jour, au moment où, traditionnellement, on sonne les cloches pendant le chant des « Grandes Antiennes O ».
La Confrérie Royale - et nous relayons avec ferveur sa proposition – invite ses membres et sympathisants à faire cette neuvaine, non seulement pour que chacun prépare mieux son âme au mystère de la Nativité, mais également comme neuf jours de prière plus intense pour la France, née de l’alliance de la Foi catholique et de la Royauté franque dans les fonts baptismaux de Reims au jour de Noël 496.

Arrivée de St Joseph et de Notre-Dame à Bethléem

L’une des représentations de l’Attente à l’approche immédiate de Noël :
le voyage vers Bethléem de Notre-Dame enceinte et de Saint Joseph.

Pour cette neuvaine, nous proposons :
1) de chanter « Venez, divin Messie » (on trouvera les paroles traditionnelles authentiques ici) ou un autre cantique de l’Avent.
2) de réciter la prière suivante.
3) on peut ajouter la « Grande Antienne O » propre à chaque jour avec le « Magnificat » (dans vos missels ou bien > ici).

Venez, divin Messie !

Par Votre grâce, venez renaître au milieu de nous !

Venez renouveler en chacune de nos âmes les grâces de Votre Nativité et nous en communiquer les fruits mystiques, afin que nous Vous soyons plus parfaitement unis et que nous imitions les vertus dont Vous nous avez donné les plus purs exemples dans Votre sainte Enfance !

Venez pour donner à nos familles la grâce de marcher dans les pas de Votre Sainte Famille, à Bethléem et à Nazareth !

Et nous souvenant que Vous avez voulu que, tout comme Vous-même, la France naisse dans les fonts baptismaux de Reims en une nuit de Noël, nous Vous supplions ardemment pour que, retrouvant son unité et les chemins de l’obéissance à Votre Sainte Volonté, la France revienne à Votre Coeur et redevienne une famille de peuples unis sous l’autorité paternelle de Votre lieu-tenant, son Roi légitime.

O divin Enfant de Bethléem, la France, comme une terre aride et désolée, a plus que jamais besoin de la rosée fécondante et vivifiante de Votre grâce : puisse ce nouveau Noël, anniversaire de Votre naissance en ce monde et anniversaire de la naissance de Clovis, notre premier Souverain, dans l’ordre de la grâce, avec tout son peuple, obtenir aux cœurs de beaucoup de Français de s’ouvrir à Votre miséricorde et à cette paix que le chant de Vos anges a proclamée dans le ciel de Bethléem pour les hommes de bonne volonté.

Nous Vous le demandons par l’intercession de Votre Très Sainte Mère, qui est Reine de France, par l’intercession de Saint Michel, de Saint Louis, de Sainte Jeanne d’Arc, de Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus, et de tous les Saints de France.

Ainsi soit-il !

Autre proposition de neuvaine de préparation à Noël dans ce blogue > ici

Vierge de l'Attente

Il convient que nous méditions devant le berceau vide,
et que nous creusions en nos âmes un véritable « vide » afin que Marie vienne y déposer Jésus…
Publié dans : De liturgia, Prier avec nous, Vexilla Regis |le 15 décembre, 2017 |1 Commentaire »

Vous pouvez laisser une réponse.

1 Commentaire Commenter.

  1. le 16 décembre 2017 à 20 h 30 min Abbé Jean-Louis D. écrit:

    Très belle prière pour cette Neuvaine à laquelle je m’associe volontiers.

Laisser un commentaire

A tempo di Blog |
Cehl Meeah |
le monde selon Darwicha |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mythologie
| jamaa
| iletaitunefoi