2017-30. A la glorieuse mémoire de Monsieur de Charette, généralissime de la Grande Armée Catholique et Royale.

frise lys deuil

C’est le 29 mars 1796 que François-Athanase Charette de La Contrie, communément appelé Charette, dernier généralissime de la Grande Armée Catholique et Royale du Bas-Poitou et du Pays de Retz, fut fusillé à Nantes, sur la place Viarme, après avoir longuement et courageusement combattu les troupes de la révolution impie.
Capturé par le républicain Jean-Pierre Travot, le 23 mars 1796, dans les bois du manoir de La Chabotterie (paroisse de Saint-Sulpice-le-Verdon), le « Roi de la Vendée », fut c
onduit à Nantes.
Nous avons publié (cf. > ici) le procès verbal de son interrogatoire qui eut lieu le 28 mars. Sans surprise, il fut condamné à mort.
Ce 29 mars 1796, il fut donc conduit sur la place Viarme, en face du peloton d’exécution.

Charette est prêt.
Confiant dans le Seigneur pour lequel il a combattu, il prie : « In manus tuas, Domine, commendo spiritum meum : Seigneur, entre Vos mains je remets mon esprit ». Puis, refusant d’avoir les yeux bandés,
 il dirige lui-même le peloton de sa propre exécution, en lançant aux soldats : « Lorsque je fermerai les yeux, tirez droit au cœur ! » 

Au moment où ses exécuteurs ont ouvert le feu, dans un ultime réflexe de combattant, il s’est élancé en avant…

Julien Le Blant - Exécution du général de Charette

Le célèbre tableau de Julien Le Blant (1851-1936) représentant l’exécution du général de Charette
sur la place Viarme, à Nantes, le 29 mars 1796.

Puisque cette année 2017 marque le 175e anniversaire de la mort de Luigi Cherubini (cf. > ici), en ce 29 mars, dédions, à la glorieuse mémoire de Monsieur de Charette, cette marche funèbre (*), interprétée ici par l’Orchestre de la Radio Suisse Italienne dirigé par Diego Fasolis.

Image de prévisualisation YouTube

Note * : Cette marche funèbre fut composée par L. Cherubini à l’occasion des funérailles de Monseigneur Charles-Ferdinand d’Artois, duc de Berry (+ 14 février 1820), père de Monseigneur le comte de Chambord.

frise lys deuil

Publié dans : Memento, Vexilla Regis |le 29 mars, 2017 |1 Commentaire »

Vous pouvez laisser une réponse.

1 Commentaire Commenter.

  1. le 30 mars 2017 à 16 h 42 min Jean-Martin S. écrit:

    Grandiose et profondément émouvant.

Laisser un commentaire

A tempo di Blog |
Cehl Meeah |
le monde selon Darwicha |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mythologie
| jamaa
| iletaitunefoi