2016-79. Parce que, à des degrés divers, nous sommes tous plus ou moins contaminés par l’esprit révolutionnaire actuellement régnant…

27 octobre.
Vigile des Saints Apôtres Simon et Jude.

Chers Amis du Refuge Notre-Dame de Compassion,

Si j’ai tenu, lors de mes quatre précédentes publications (cf. > ici, > ici, > ici et > ici), à publier des extraits de l’ouvrage de Gustave Thibon intitulé « Diagnostics », c’est parce que, je l’ai dit et je le redis, cet ouvrage – qui n’est, malheureusement, pas l’un des plus connus ni des plus lus – contient des éléments précieux pour la compréhension de ce qui se déroule sous nos yeux, en ces jours mêmes, aussi bien dans la société civile que dans l’Eglise.

Qu’est ce, en effet, que cette république qui prétend « être la France » ?
Car c’est bien ce qui ressort de l’article premier de la constitution du 4 octobre 1958 qui proclame : « La France est une république… » Etrange aberration qui fait la confusion entre d’une part un pays physique – défini par la géographie et par l’histoire – , et d’autre part un régime politique, ce qui est une notion abstraite.

Je répète donc ma question : qu’est-ce donc que cette république ?
Eh bien, elle n’est rien d’autre que la continuation et l’institutionalisation de la révolution.
La république, c’est la révolution mise en acte chaque jour dans la vie sociale de la France.
Et pas seulement dans la vie sociale : c’est aussi la révolution mise en acte chaque jour dans la vie et dans la conscience de chacun des Français.
La révolution-république s’insinue en effet partout, et elle étend ses métastases dans l’intelligence, dans l’esprit, dans la conscience et dans le cœur de tous les individus, pour les façonner selon son idéologie, pompeusement attifée de « valeurs » qu’elle a dénaturées après les avoir volées à la Chrétienté.

On reconnaît sans peine en cela l’action du « singe de Dieu », l’action de celui qui est « menteur et homicide dès le commencement » (cf. Jean VIII, 44) : l’ange déchu, le premier révolutionnaire, qui a entraîné dans sa révolte le tiers des étoiles du ciel (cf. Apoc. XII, 4), et qui a séduit nos premiers parents, leur proposant d’être « comme des dieux » en les incitant à se faire eux-mêmes la norme et le critère du bien et du mal (cf. Gen. III, 5).
De tout ceci, je vous ai déjà en bonne partie entretenus, chers Amis, lorsque j’ai publié, en 2012, une petite étude intitulée « Lucifer, ange tutélaire de la république maçonnique » (cf. > ici).

Lucifer enchaïné - cathédrale de Liège - Guillaume Geefs 1848

Lucifer enchaîné
oeuvre de Guillaume Geefs (1848) à la cathédrale de Liège.

Les extraits de cette « Biologie des révolutions » que nous avons publiés ces jours précédents sont-ils autre chose que des réflexions de bon sens chrétien ?
Le problème vient précisément du fait que, de nos jours, le bon sens chrétien devient rare, même parmi les clercs.

Car, lorsque des évêques publient une indigeste réflexion sur le « sens du politique » en semblant pratiquement ignorer que, en saine théologie catholique, le principe de la souveraineté ne réside ni dans le peuple, ni dans la nation, ni dans un « contrat social », mais en Dieu seul – « Omnis potestas a Deo » (Rom. XIII, 1) – , et en faisant quasi abstraction des conséquences concrètes du péché originel dans la condition humaine, on ne peut évidemment plus parler de bon sens chrétien et encore moins d’enseignement authentiquement catholique : les métastases de l’idéologie révolutionnaire – fille du nominalisme, fille du protestantisme politique, fille du rousseauisme, fille du naturalisme, fille du relativisme, fille du modernisme, fille de l’abandon de la philosophia perrenis, fille de l’ignorance de la doctrine des Pères et Docteurs de l’Eglise… etc. – ont généralisé le cancer intellectuel et psychologique au point d’en faire un ralliement total aux doctrines des loges.

En novembre 2010, au terme d’une étude sur l’incompatibilité entre la franc-maçonnerie et l’Eglise, j’abordais la question des infiltrations maçonniques dans l’Eglise et j’écrivais : « (…) c’est une évidence qui n’a pas besoin d’être démontrée que beaucoup de catholiques – comme la plupart de nos contemporains – ont aujourd’hui admis les thèses relativistes, pour le dogme comme pour la morale, qui découlent des convictions maçonniques. C’est justement l’une des grandes victoires de la franc-maçonnerie, à la suite d’un important travail de sape de l’influence catholique et par une mainmise de plus en plus forte sur tout ce qui peut influencer le jugement des hommes, d’avoir réussi que ses idées soient devenues quasi générales dans la société occidentale, sans que les citoyens « de base » en aient conscience. » (voir > ici).
Je réaffirme aujourd’hui haut et fort ce que j’écrivais alors (et vous invite à vous reporter à l’intégralité de mon texte, ainsi qu’à la bande dessinée - réalisée en 2001 – que je publiais à sa suite, et à propos de laquelle j’insiste pour dire qu’elle ne comporte point d’outrance mais la seule et stricte vérité).

Voilà pourquoi, en conclusion des publications de tous ces jours, et en raison même des carences et lacunes que nous portons tous – parce que, à des degrés divers, nous sommes tous plus ou moins insidieusement contaminés par l’esprit révolutionnaire actuellement régnant -, je voudrais vous encourager avec toute l’énergie dont je suis capable, mes chers Amis, à acquérir une solide formation politique fondamentale, une formation politique fondamentale authentiquement catholique, que vous chercheriez en vain dans la majorité des publications actuelles.
Il y a deux ouvrages qui me paraissent absolument fondamentaux et que je vous recommande par dessus tout :
- 1) l’opuscule de Saint Thomas d’Aquin intitulé « De regno » (ou « De regimine principum »), dont on peut trouver la traduction authentique  par exemple > ici.
- 2) et l’admirable ouvrage de notre grand Bossuet qui a pour titre « Politique tirée des propres paroles de l’Ecriture Sainte », qui est davantage qu’un opuscule mais dont la lecture persévérante constitue en vérité une cure de guérison intellectuelle et spirituelle (c’est un ouvrage qui a été réédité et qui coûte relativement cher, mais que l’on peut aussi lire « en ligne » ou télécharger dans une édition ancienne, par exemple > ici).

Les enjeux actuels, la véritable lutte contre-révolutionnaire libérée des mirages d’une prétendue « efficacité » immédiate, l’avenir et la résurrection de notre France catholique et royale et, à travers cela, le salut de nos âmes valent bien quelques efforts soutenus de formation, quelque ascétique que cela puisse sembler…

Patte de chatLully.

Saint Michel gif

Vous pouvez laisser une réponse.

7 Commentaires Commenter.

  1. le 27 octobre 2021 à 16 h 14 min Jean P. écrit:

    Toujours excellent et tellement vrai.
    Grand MERCI pour ce rappel (pas piqure!)

  2. le 28 octobre 2016 à 6 h 43 min Jean P. écrit:

    comme disent les enfants:TROP VRAI !

    Merci, Frère.

  3. le 28 octobre 2016 à 6 h 23 min Sybille A. écrit:

    Merci, mon petit Lully, pour cet article, et ce rappel à l’évidence.

  4. le 27 octobre 2016 à 21 h 16 min Le Forez écrit:

    Merci pour cette piqûre de rappel afin d’en bien pénétrer les esprits, pour en terminer avec les illusions.
    M. Poisson en est un parfait exemple, vite rattrapé par le système, qui lui « enjoint » de rentrer dans le rang, malgré ses velléités de jouer le chrétien providentiel (demande de pardon, annulation d’une rencontre avec Ménard et tout à l’avenant) : un cas d’école.
    Un républicain qui n’aura pas fait illusion très lontemps.
    Merci pour ce recentrage sur le sujet.

  5. le 27 octobre 2016 à 20 h 24 min Abbé Jean-Louis D. écrit:

    Merci, cher Lully, de nous accompagner dans le discernement des événements qui travaillent notre pauvre France. Lucifer et la Franc-Maçonnerie, qui est l’extension de son bras, avec la synagogue de Satan, conduisent le bal.
    Votre érudition, votre lucidité et votre sagesse soutiennent nos convictions et nos faibles connaissances.

  6. le 27 octobre 2016 à 20 h 11 min Rachel écrit:

    Cher Frère Maximilien-Marie, merci pour cet article et ces deux ouvrages du plus haut intérêt.

  7. le 27 octobre 2016 à 19 h 26 min Gérard de V. écrit:

    Remarquable et j’espère que nous serons nombreux à approfondir le sujet si ce n’est déjà fait.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

A tempo di Blog |
Cehl Meeah |
le monde selon Darwicha |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | mythologie
| jamaa
| iletaitunefoi