2015-36. Du sanctuaire Saint Joseph de Bon Espoir, à Espaly-Saint-Marcel.

Lundi 2 mars 2015.

Chers Amis du Refuge Notre-Dame de Compassion,

En ce 2 mars, au Mesnil-Marie, entre autres commémoraisons, nous nous souvenons du martyre – malheureusement bien oublié par notre diocèse de Viviers – d’une quarantaine d’ecclésiastiques qui, le 2 mars 1573, furent massacrés de la plus horrible manière par les huguenots, en haine de la foi et de l’église catholiques, à Villeneuve-de-Berg, où ils étaient réunis en synode.
Nous rappelons aussi le martyre, pendant la grande révolution, de l’abbé Pierre Montagne, prêtre du diocèse de Viviers guillotiné à Paris le 2 mars 1794.

Mais ce dont je veux vous entretenir aujourd’hui, c’est du mois de Saint Joseph, qui a commencé hier.

Saint Joseph

Bien sûr, nous ne prions pas Saint Joseph uniquement pendant le mois de mars : c’est en tous temps que nous recourrons à son intercession.
De plus, comme je vous l’avais expliqué dans ma chronique de l’été 2009 (> ici), sa statue se trouve dans une niche au pied de l’escalier qui monte à notre oratoire : ainsi, à chaque fois que nous passons devant, nous tournons notre coeur vers Saint Joseph et nous l’invoquons.

Mais puisque la piété chrétienne lui a particulièrement dédié le mois de mars, nous n’omettons pas, tout au long de ce mois, de nous recommander à lui davantage encore, et de lui recommander plus instamment les intentions qui nous sont confiées.
C’est pour cela que, hier dimanche 1er mars, après la Sainte Messe, notre Frère Maximilien-Marie a tenu, avant de rentrer au Mesnil-Marie, à faire une halte au sanctuaire de Saint Joseph de Bon Espoir, à Espaly-Saint-Marcel : il ne s’agissait pas de faire un très « grand » et long pélerinage, mais juste de prendre le temps de monter jusqu’à la grotte-chapelle pour y déposer symboliquement, aux pieds de la statue de Saint Joseph qui a choisi ce lieu pour y répandre d’abondantes grâces, tant de soucis, de peines, de souffrances, de maladies, d’inquiétudes, d’espérances, de projets, de familles… etc. pour lesquels on sollicite nos pauvres prières.

Saint Joseph de Bon Espoir - Espaly-Saint-Marcel

Vue générale du sanctuaire de Saint Joseph de Bon Espoir, à Espaly-Saint-Marcel.

Comme cette année 2015 marque le cent-soixantième anniversaire du commencement de la dévotion à Saint Joseph en ce lieu, laissez-moi vous conter cette histoire.

Espaly-Saint-Marcel, est une commune qui touche celle du Puy-en-Velay : ce n’était d’ailleurs à l’origine qu’un faubourg de la ville.
En 1855, deux dentellières de ce village trouvent une image de Saint Joseph. Elles la déposent dans une anfractuosité du rocher volcanique où avait été érigé au Moyen-Age un château, totalement détruit depuis.

A partir de ce moment, les pieuses femmes de cette humble paroisse prennent l’habitude de venir devant ce rustique oratoire pour confier à Saint Joseph leurs intentions : on y vient en groupe, on s’y retrouve pour réciter ensemble le chapelet et chanter des cantiques…
Puis on y revient pour dire « merci » parce que, de toute évidence, Saint Joseph aime qu’on le prie en ce lieu puisqu’il exauce les prières qu’on y vient lui adresser.

Alors, une modeste construction de planches est édifiée en avant de l’anfractuosité où est exposée l’image de Saint Joseph.

A partir de 1865 (il y a donc cent-cinquante ans cette année), voyant les fruits de grâce de ce minuscule pélerinage qui s’est implanté tout doucement – mais solidement – depuis dix ans, un vicaire zélé, l’abbé Fontanille, lequel est lui-même depuis sa plus tendre enfance un fervent dévôt de Saint Joseph, décide de s’investir totalement dans le développement et la promotion du culte de Saint Joseph sur ce rocher.
En remplacement de la cabane de planches et de l’anfractuosité où a été déposée la première image de Saint Joseph, on creuse dans la roche une grotte-chapelle, avec un autel et une « vraie » statue de Saint Joseph en bois doré. C’est la grotte-étable de Bethléem qui est ainsi évoquée, et – à travers elle – tout le rôle de Saint Joseph dans l’économie du mystère de l’Incarnation.

Espaly-Saint-Marcel -grotte-chapelle de Saint Joseph - état ancien

La grotte-chapelle dans son état ancien.
On remarque l’autel de marbre et la table de communion, les statues, les très nombreux ex-voto et le chemin de croix :
tout cela a disparu aujourd’hui ainsi que le montre la photo suivante, prise ce 1er mars 2015…

Espaly-Saint-Marcel - grotte chapelle état au 1er mars 2015

Et puisque les voeux de ceux qui grimpent jusque là pour lui confier, dans la prière, leurs espérances, sont si bien exaucés, le vocable de Saint Joseph de Bon Espoir va s’imposer.
C’est ce vocable qui explique aussi que, sur la satue de la grotte-chapelle, Saint Joseph tient une ancre, qui, dans la symbolique chrétienne traditionnelle, représente l’espérance.

Statue de Saint Joseph de Bon Espoir

Statue de Saint Joseph de Bon Espoir, dans la grotte-chapelle.

La grotte-chapelle, bientôt trop petite pour contenir les fidèles qui affluent, sera agrandie.
Puis, sur le sommet du rocher, l’abbé Fontanille, décide de faire ériger une statue monumentale de Saint Joseph qui fera en quelque sorte le pendant de la statue monumentale de Notre-Dame de France érigée au Puy sur le rocher Corneille, au-dessus de la cathédrale.

Achevée et bénite lors d’une cérémonie solennelle le 11 avril 1910, la statue – en ciment armé – est l’oeuvre d’un frère jésuite : elle représente Saint Joseph tenant l’Enfant Jésus debout sur son établi, tandis que, de sa main droite, il montre le ciel.

Espaly-Saint-Marcel - statue monumentale de Saint Joseph

Sanctuaire de Saint Joseph de Bon Espoir : la statue monumentale en 2015 ;
et ci-dessous une carte postale montrant une vue d’ensemble avant la construction de la grande église.

Espaly-Saint-Marcel sanctuaire de Saint Joseph et statue monumentale avant la construction de la basilique

Ensuite (1918), l’abbé Fontanille fera construire une grande église, accolée au rocher.
L’architecture de ce nouveau sanctuaire a voulu évoquer l’ancien château médiéval qui s’élevait ici avant le XVIIe siècle : on ne peut pas dire que ce soit une merveille d’élégance et de bon goût religieux, mais du moins cet édifice présente-t-il l’avantage très pratico-pratique de contenir un assez grand nombre de pélerins aux jours de fête.
Depuis son parvis, on découvre un splendide panorama de la ville du Puy et de ses remarquables sanctuaires : la cathédrale Notre-Dame de l’Annonciation, la statue de Notre-Dame de France (cf. > www) et la chapelle Saint-Michel d’Aiguilhe.

panorama du Puy-en-Velay depuis le parvis du sanctuaire de Saint Joseph de Bon Espoir

Panorama du Puy-en-Velay contemplé ce 1er mars 2015 depuis le parvis du sanctuaire de Saint Joseph de Bon Espoir.

Bon et fervent mois de Saint Joseph, chers amis : nous nous retrouvons par la prière auprès de lui, comme auprès de Notre-Dame de Compassion et du Sacré-Coeur de Jésus

Lully.

frise avec lys naturel

Prière à Saint Joseph de Bon espoir
(diffusée par le sanctuaire)

Saint Joseph, vous avez été choisi par Dieu pour être l’époux de Marie, mère virginale du verbe fait chair. En Jésus vous avez contemplé le don du Père. Vous vous êtes mis à l’école du Sauveur, tout en veillant à sa subsistance et à son éducation dans un climat de respect, de prière et d’amour.
Par votre travail humble et persévérant, vous avez servi, avec la joie du coeur donné, ceux que l’unique Père des cieux vous avait confiés.
Modèle parfait de l’autorité paternelle, nous vous prions pour que nos familles dans l’amour et la prière glorifient toujours mieux la Trinité divine, notamment en étant source de réconciliation et d’espérance à l’égard de ceux qui sont blessés dans leur coeur par des divisions ou par des séparations douloureuses.
Glorieux Saint Joseph que nous aimons à invoquer sous le vocable de Saint Joseph de Bon Espoir, nous vous prions aussi pour l’Eglise, la famille universelle des enfants du Père. Vous êtes son protecteur et gardien. Veuillez lui obtenir la grâce d’une unité de plus en plus forte dans la charité.
Nous vous confions à nouveau nos familles de la terre, afin que par la sainteté exemplaire de leurs membres, elles contribuent à l’expansion du Royaume de Dieu parmi les hommes et au salut de toute l’humanité.

Ainsi soit-il !

frise avec lys naturel

Prières pour le mois de Saint Joseph > www
Salutations de Saint Jean Eudes à Saint Joseph > www
Neuvaine du 10 au 18 mars pour préparer la fête de Saint Joseph > www
BD – Allez à Joseph > www
BD – Saint Joseph et le placage > www

Vous pouvez laisser une réponse.

3 Commentaires Commenter.

  1. le 5 mars 2015 à 9 h 06 min Guy O. écrit:

    Nous sommes là au coeur même de notre bonne France profonde dont je veux croire qu’elle est éternelle.
    Prions Saint Joseph et Marie, d’intercéder auprès de leur fils, Notre-Seigneur Jésus, pour protéger nos valeurs et ancrer notre culture dans l’avenir de notre Pays.

  2. le 5 mars 2015 à 8 h 18 min Xavier de Reims écrit:

    Il est bien dommage que souvent, modernité = austérité… Quelle belle grotte ce fut, et quelle superbe et monumentale statue !

    Je suis assez friand de ce genre de pièce spectaculaire. (Nous avons non-loin de chez moi, à Châtillon-sur-Marne précisement, une statue monumentale d’Urbain II)

    Miaoumicalement,
    Xavier

    Réponse de Maître-Chat :

    Plus exactement, « ils » ont confondu l’austérité (qui est en soi une vertu chrétienne) avec le misérabilisme : or, comme le disait Saint François d’Assise, « la pauvreté s’arrête au pied de l’autel », pour signifier que pour le culte de Dieu rien n’est jamais trop beau…
    On a souvent vu des prêtres qui dépouillaient les autels et les églises, au moment de la révolution conciliaire, mais qui en profitaient pour chasser de leur presbytère et de leur table l’austérité et l’esprit de pauvreté… hélas !
    Mon papa-moine connaît la statue du Bienheureux Urbain II à Chatillon-sur-Marne : il y est passé, en 1996, allant à pied de Notre-Dame de Chartres à Notre-Dame de Reims, à l’occasion du 15e centenaire du Baptême de Clovis.

    Lully.

  3. le 2 mars 2015 à 14 h 29 min Kimcat écrit:

    De beaux clichés du sanctuaire St Joseph.
    Bien chat(t)micalement.
    Béa kimcat

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

A tempo di Blog |
Cehl Meeah |
le monde selon Darwicha |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mythologie
| jamaa
| iletaitunefoi