2015-2. Il y a quatre-cent-cinquante ans que, en France, l’année civile commence au 1er janvier.

1565 – 1er janvier – 2015

* * *

Öèôðîâàÿ ðåïðîäóêöèÿ íàõîäèòñÿ â èíòåðíåò-ìóçåå Gallerix.ru

Le jeune roi Charles IX en 1564
peint par François Clouet.

images anciennes jour de l'an - Copie (3)

Pour ne pas laisser rouiller la mémoire (faculté qui ne s’use que si l’on ne s’en sert pas), je vous invite, si vous le voulez bien, à commencer l’année par un peu d’histoire.
Vous savez que c’est l’une de mes disciplines de prédilection, sans doute parce que mon papa-moine m’en a communiqué sa passion…

En cette année 2015, il y a – en principe (je dis en principe, nous le verrons plus loin) - quatre-cent-cinquante ans que, en France, l’année civile débute au 1er janvier, en application de l’édit de Roussillon promulgué par Sa Majesté le Roi Charles IX.

Charles-Maximilien de France, cinquième des dix enfants d’Henri II et de Catherine de Médicis, était né en 1550.
Il accède au trône à l’âge de dix ans et demi, lorsque son frère aîné, François II, meurt le 5 décembre 1560, après seulement dix-sept mois de règne : il devient alors Charles IX.

Son énergique mère exerce la régence jusqu’à ce que Charles IX soit déclaré majeur, en 1563, mais continuera en fait à gouverner après cette date.
En mars 1564, la Reine-mère Catherine de Médicis, décide que Charles IX, âgé de 14 ans,  doit connaître son Royaume, et entreprend donc avec lui un grand tour de France. 
C’est à cette occasion que le jeune Roi se rend compte que, selon les provinces ou les diocèses, l’année débute soit à Noël (c’est le cas à Lyon), soit le 1er mars (premier jour du mois du printemps), soit le 25 mars (c’est le cas à Vienne en Dauphiné), soit le jour de Pâques (ce qui complique encore les choses puisque Pâques est une fête mobile !).
Cette variété pouvait donc être la source de nombreuses et durables confusions.

Afin qu’il n’y ait plus désormais qu’une seule manière de compter les années, Charles IX décide donc d’imposer à tout le Royaume, en l’élargissant, un édit, signé à Paris l’année précédente, et qui prescrivait aux officiers publics de dater leurs actes en faisant commencer les années au 1er janvier.
Déjà, quelques décennies auparavant, l’empereur Charles Quint avait imposé une semblable mesure pour les terres d’empire.

images anciennes jour de l'an - Copie

Le Roi, la Reine-mère et une partie de la Cour se trouvaient au château de Roussillon, en Dauphiné, lorsque fut mis au point le texte final de l’édit, qui fut signé le 9 août 1564, et qui est de ce fait appelé « Edit de Roussillon » : « Voulons et ordonnons qu’en tous actes, registres, instruments, contracts, ordonnances, édicts, tant patentes que missives, et toute escripture privée, l’année commence doresénavant et soit comptée du premier jour de ce moys de janvier. Donné à Roussillon, le neufiesme jour d’aoust, l’an de grâce mil cinq cens soixante-quatre. Et de notre règne de quatriesme… »

La mesure, enregistrée par le Parlement de Paris, devait, en droit strict, entrer en vigueur au 1er janvier 1565.
Dans les faits, elle ne fut pas adoptée partout aussi rapidement et il faudra, en réalité, encore trois années pour qu’elle s’impose par tout le Royaume. 
Il n’en demeure pas moins que, selon les textes, cela fait aujourd’hui, 1er janvier 2015, exactement quatre-cent-cinquante ans que, en France, l’année civile doit légalement commencer au 1er janvier.
En 1622, soit plus d’un demi-siècle plus tard, le pape Grégoire XV imposa la même mesure à toute l’Eglise catholique romaine, et c’est ainsi qu’elle a depuis lors prévalu sur toute la surface de la terre.

Enfin, il est plaisant de rappeler que le déplacement au 1er janvier de la tradition d’offrir ses voeux, est à l’origine du « poisson d’avril », qui fit depuis lors florès et a, selon toute vraisemblance, encore de beaux jours devant lui… 

pattes de chat Lully.

Poisson d'Avril - image de tablette de chocolat

Le poisson d’avril : image de tablette de chocolat de la Belle Epoque.

Publié dans : Memento |le 1 janvier, 2015 |5 Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

5 Commentaires Commenter.

  1. le 2 janvier 2015 à 14 h 41 min Bertrand T. écrit:

    Bonne et Sainte Année, Cher Frère Maximilien !
    A vous et à cet extraordinaire Lully !

  2. le 2 janvier 2015 à 13 h 08 min Surfingmoune écrit:

    Merci pour cet article très intéressant.
    C’est toujours très agréable d’apprendre quelque chose, et lorsque cela se produit dans les 1ers jours d’une nouvelle année je me dis : « Wouah, j’espère que tout au long de l’année j’apprendrai plein de choses qui feront travailler mes neurones ! ».

  3. le 2 janvier 2015 à 8 h 11 min Jean-Pierre V. écrit:

    Merci, cher Frère, pour ces informations très intéressantes.

  4. le 1 janvier 2015 à 15 h 05 min Kimcat écrit:

    Voici encore un article passionnant !
    Je connaissais l’origine du 1er avril mais ne savais pas que c’était Charles IX qui avait décidé que l’année devait commencer un 1er janvier.
    Je vous souhaite une bonne année 2015.
    Bien cha(t)micalement.
    Béa Kimcat

    PS : je vais mettre votre billet du jour à l’honneur sur mon blog… Je suis sûre qu’il va intéresser mes lecteurs !

  5. le 1 janvier 2015 à 14 h 50 min Agnès écrit:

    Merci pour ces explications!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

A tempo di Blog |
Cehl Meeah |
le monde selon Darwicha |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mythologie
| jamaa
| iletaitunefoi