2014-68. Du huitième anniversaire du Maître-Chat.

Jeudi 10 juillet 2014.

9- Lully à l'oratoire sur les genoux de Fr.Max.M.

Lully sur les genoux de « son moine » à l’oratoire pendant l’oraison…

Très Noble, très Haut et très Puissant Maître-Chat,
Mon très cher Lully,

Parce que c’est aujourd’hui ton huitième anniversaire, je me permets une incursion personnelle au milieu de tes savantes et sages publications afin de te présenter mes voeux très affectueux, et pour te souhaiter de nombreuses et très heureuses années de vie en ce Mesnil-Marie dont, après Dieu Notre-Seigneur et Sa Très Sainte Mère, tu es le Maître incontesté…

Beaucoup de mes congénères – parce qu’il faut bien reconnaître que les humains sont habituellement bien loin d’avoir la sensibilité, l’intelligence, la sagacité et la finesse dont les chats ont été dotés par le divin Créateur – ne comprennent pas toujours très bien la place que tu occupes au Refuge Notre-Dame de Compassion et dans mon coeur…
Mais qu’importe ! Auprès de toi, à ton exemple, j’ai appris qu’il est parfaitement inutile de se justifier devant les hommes, et qu’il ne faut jamais chercher – et s’abaisser – à expliquer à ceux qui ne le saisissent pas d’abord par une intuition du coeur, ce que sont ces affinités secrètes que l’incompréhensible et incommensurable sagesse de Dieu a établies entre certains êtres : « Donnez-moi quelqu’un qui aime, et il comprendra ce que je dis » a écrit notre glorieux Père Saint Augustin.

A un catholique un peu « coincé » qui s’offusquait de ce que Saint Philippe Néri plaçât son admirable et très sage chat sur les gradins de l’autel pendant qu’il célébrait la Sainte Messe, j’avais un jour tenté d’expliquer que le Bon Dieu n’avait de mépris pour aucune de Ses créatures, et que la beauté hiératique et les toujours très nobles attitudes d’un chat rendaient autant – sinon plus – de gloire à Dieu qu’un bouquet de fleurs.
Las ! je ne crois pas avoir réussi à le convaincre, et je crains même d’avoir augmenté son scandale.
Il m’avait en effet interrogé : « Pouvez-vous me dire à quoi peut bien servir un chat dans une maison religieuse, sinon à vous donner de la distraction ? », et je lui avais répondu : « Tout être créé, tout animal, toute fleur, témoignent d’une qualité particulière de Dieu… » ; mais il insistait : « Et quelle est la qualité de Dieu dont le chat vous semble spécialement le témoignage ? » et j’ai suggéré : « Peut-être celle que beaucoup de fidèles ont justement le plus de mal à imaginer : la volupté divine ! »

L’effarement que je pus lire alors sur son visage était indescriptible.

S’il arrivait donc que ces lignes tombassent sous les yeux de quelque fidèle dont la compréhension souffre de ce genre de limites, je le prierais de bien vouloir cesser immédiatement sa lecture et de me pardonner le scandale dont je suis pour lui la cause.
Mais à tous les autres qui, comme moi, sont capables de verser d’irrépressibles larmes de tendresse spirituelle au spectacle d’une cane inquiète s’occupant de ses canetons turbulents – parce que j’y lis la parabole de la tendre sollicitude de Dieu pour moi – , et à tous ceux dont l’esprit est amoureusement transporté en entendant le récit du loup de Saint François, du chien de Saint Roch ou de la baleine de Saint Brendan et de Saint Malo (cf. > www), j’offre en même temps qu’à toi, mon cher Lully, quelques photographies choisies parmi celles que j’ai prises de toi au cours de ta première année, et je les présente aussi à Dieu en fervente action de grâces !

Frère Maximilien-Marie.  

Chat gif

Sur cette photo, la première que j’ai prise de toi, le 18 août 2006 (tu avais donc cinq semaines et demi), tu venais d’être profondément blessé à l’oeil gauche par la griffe d’un de tes frères ou soeurs : on a cru que tu perdrais ton oeil… mais les soins que je t’ai prodigués l’ont sauvé. Il t’en reste une « coquetterie », mais tu y vois… tu y vois même très bien !          

1- Lully le 18 août 2006

Le 29 août 2006, tu as pris possession du Mesnil-Marie (cf. > www) et tu m’as dit : « Ok, Frère Max, je t’adopte ! »

2-Lully 29 août 2006 prend possession du Mesnil-Marie

Sur la photo suivante, tu as deux mois et une semaine, et tu faisais un incroyable numéro de charme à l’une de nos amies :

3- Lully 17 sept 2006

Et voilà, tu as déjà cinq mois, et tu as commencé à étendre largement ton domaine autour de la maison : souris, mulots et campagnols apprennent à leurs dépens que tu es un redoutable chasseur…
Et les hommes apprennent aussi que tu es un observateur vigilant à l’oeil duquel rien n’échappe :

4-Lully 13 déc. 2006

Mais tu es aussi un novice modèle, qui apprend à bien se tenir à l’oratoire, qui sait bien faire la différence entre un missel et un bréviaire, et dont les longues heures d’oraison silencieuse s’appuient sur leurs textes sacrés…

5- Lully 24 oct 2007

Quant à tes dons stylistiques et ta maîtrise de l’informatique, point n’est besoin d’en parler, puisque ce blogue que tu tiens depuis le 10 septembre 2007, et dont le nombre de lecteurs dépasse désormais très largement les 20.000 chaque mois, en est le meilleur témoignage (cf. > www)…

6- Lully 4 déc 2007

Chat gif

Publié dans : Chronique de Lully |le 10 juillet, 2014 |9 Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

9 Commentaires Commenter.

  1. le 11 juillet 2014 à 21 h 46 min C. écrit:

    Oh comme vous avez compris et bien présenté Maître Chat!
    Je découvre l’anecdote de Saint Philippe Néri et son chat très sage sur les gradins de l’autel. Nul doute que le petit félin devait suivre avec un très grande attention la messe, et sûrement pas plus mal qu’une abeille butineuse en été, s’introduisant dans un saint lieu au moment de l’Eucharistie.
    Quant à la volupté divine. Oui je me le dis (je pensais capacité à la jouissance naturellement assumée, mais volupté est vraiment le mot juste) tous les jours même et plus encore quand je compare notre chat à son compagnon chien toujours si fidèlement, servilement et affectueusement en mouvement.
    Bonne continuation Maître Chat pour le bonheur de tes compagnons de route à deux pattes et bure de moine.

  2. le 10 juillet 2014 à 19 h 22 min Iolire écrit:

    Mon adorable Maître Chat Lully,
    Seigneur du Mesnil-Marie,
    Je me rends compte que tu as bien enseigné à ton papa-moine … l’écriture, tout en veillant sur lui, avec amour et tendresse !
    Longue et heureuse vie à toi ! Tu as encore tellement à « enseigner » !
    Grooooos câlins félins de tes amis (hummmm ..) Dali et Chat-pitre <3

  3. le 10 juillet 2014 à 18 h 19 min Jacqueline M. écrit:

    Un bon anniversaire au Maître chat…
    Que ceux qui n’ont pas d’amour pour les animaux passent leurs chemins…
    Il nous apprennent tellement et sont souvent nos confidents et partagent nos peines…. Si Dieu les a créés, c’est pour quelque chose, ne l’oublions pas…
    Belle soirée, frère Maximilien !

  4. le 10 juillet 2014 à 16 h 51 min Jacqueline T. écrit:

    Bon anniversaire, Lully, et surtout continue à veiller sur Frère Maximilien encore de longues années.

  5. le 10 juillet 2014 à 12 h 48 min Jules F. écrit:

    Quel bel hommage votre papa-moine vous rend dans le magnifique texte ci-dessus !
    Voilà un homme qui connaît bien les chats, vous avez eu raison de lui faire confiance et de l’adopter…
    Qu’il plaise à Dieu de vous donner encore de longues années durant lesquelles vous pourrez continuer d’apporter du bonheur à cet humain.
    Il est plus difficile qu’on ne croit de mériter vraiment qu’un chat daigne partager la vie des hommes !
    Bel anniversaire Lully… Aurez-vous droit à un gâteau à la souris ?

  6. le 10 juillet 2014 à 11 h 05 min Paulette L. écrit:

    Cher petit mignon Minou, tout le monde t’aime beaucoup.
    Avec les hommes, les chats sont si gentils, si frères.
    Ah! si les hommes, tous les hommes découvraient ton amour, comme Dieu serait mieux aimé!

  7. le 10 juillet 2014 à 10 h 39 min Sophie écrit:

    Hmm, il manque dans cet album photos tes premiers sauts entre deux de mes fauteuils (gentiment griffés) lorsque j’eus l’honneur, dans ton enfance, de te garder ;-)

    BON ANNIVERSAIRE, LULLY, ô Maître Chat !

    Meilleurs voeux à toi, et à ton maître vénéré :-)

  8. le 10 juillet 2014 à 10 h 31 min Frédéric L. écrit:

    Ce chat est un fils du cheval de Chauvet.

  9. le 10 juillet 2014 à 10 h 27 min Bertrand T. écrit:

    Adorable Lully !
    Bon anniversaire à toi !
    Et grandes amitiés à ton cher Maître !

Laisser un commentaire

A tempo di Blog |
Cehl Meeah |
le monde selon Darwicha |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mythologie
| jamaa
| iletaitunefoi