Prière à la Très Sainte Vierge Marie, Reine.

Prière composée par
Sa Sainteté le Pape Pie XII

et qu’il récita en italien,
après avoir couronné l’icône de Marie « Salus Populi Romani »,
en la Basilique de Saint-Pierre au Vatican,
le 1er novembre 1954.

Le mois de mai, mois de Marie, s’achève par la fête de Marie, Reine.
Cette fête fut instituée afin de clore solennellement le mois de Marie, le 31 mai : c’est une initiative de Sa Sainteté le Pape Pie XII qui l’annonça dans l’encyclique « Ad caeli Reginam », en date du 11 octobre 1954
Vingt jours plus tard, le 1er novembre 1954 (jour du quatrième anniversaire de la proclamation du dogme de l’Assomption), dans la basilique Saint-Pierre, le Saint-Père couronnait solennellement la célèbre icône de Marie appelée « Salus Populi Romani », habituellement gardée dans la chapelle Borghèse de la basilique de Sainte Marie aux Neiges et qui, pour cette occasion, avait été portée en procession jusqu’au Vatican.
C’est en cette circonstance que le Vénérable Pie XII prononça la prière dont nous publions le traduction française ci-dessous, prière dont les termes conservent une pertinente actualité.

Pie XII couronnement de l'icône Salus Populi Romani

Sa Sainteté le Pape Pie XII
devant l’icône « Salus Populi Romani »
le 1er novembre 1954

* * * * * * *

Du fond de cette terre de larmes où l’humanité souffrante se traîne péniblement, dans les remous d’une mer sans cesse agitée par le vent des passions, nous levons les yeux vers vous, ô Marie, Mère très aimée, pour puiser le réconfort dans la contemplation de votre gloire et pour vous saluer Reine et Maîtresse des cieux et de la terre, notre Reine et notre Dame.

Votre Royauté, nous voulons l’exalter avec la légitime fierté des fils, et la reconnaître comme due à la suprême excellence de tout votre être, ô très douce et vraie Mère de Celui qui est Roi par droit propre, par héritage, par conquête.

Régnez, ô notre Mère et notre Dame, en nous montrant le chemin de la sainteté, en nous dirigeant et assistant, afin que nous ne nous en éloignions jamais.

Au plus haut des cieux, vous exercez votre Royauté sur les armées des anges qui vous acclament comme leur Souveraine, sur les légions des Saints qui se délectent dans la contemplation de votre éclatante beauté ; régnez de même sur le genre humain tout entier, surtout en ouvrant le chemin de la foi à ceux qui ne connaissent pas encore votre divin Fils.

Régnez sur l’Eglise, qui professe et fête votre suave domination et qui recourt à vous comme à un sûr refuge au milieu des calamités de notre temps. Mais régnez spécialement sur cette portion de l’Eglise qui est persécutée et opprimée, lui donnant la force pour supporter les adversités, la constance pour ne pas plier sous les injustes oppressions, la lumière pour ne pas tomber dans les embûches de l’ennemi, la fermeté pour résister aux attaques ouvertes, et, à chaque instant, une inébranlable fidélité à votre Royaume.

Régnez sur les intelligences, afin qu’elles ne recherchent que la vérité ; sur les volontés, afin qu’elles ne suivent que le bien ; sur les coeurs, afin qu’ils aiment uniquement ce que vous aimez vous-même.

Régnez sur les individus et sur les familles comme sur les sociétés et les nations ; sur les assemblées des puissants, sur les conseils des sages, comme sur les modestes aspirations des petits.

Régnez sur les routes et les places publiques, dans les cités et les villages, dans les vallées et les montagnes, dans les airs, sur la terre et sur les mers.

Et accueillez la dévote prière de ceux qui savent que votre Royaume est un royaume de miséricorde, où toute supplication trouve accueil, toute douleur un réconfort, toute infortune un soulagement, toute infirmité la santé et où, comme sur un signe de vos très douces mains, de la mort même renaît la vie souriante.

Accordez-nous que ceux qui maintenant, dans toutes les parties du monde, vous acclament et vous reconnaissent pour Reine et Maîtresse, puissent un jour au ciel jouir de la plénitude de votre Royaume, dans la vision de votre Fils, qui, avec le Père et le Saint-Esprit, vit et règne, dans les siècles des siècles.

Ainsi soit-il !

On peut voir sur la vidéo ci-dessous une séquence filmée de cette cérémonie du 1er novembre 1954.

Image de prévisualisation YouTube

Armoiries de Pie XII

Nota bene : le 31 mai nous faisons aussi la mémoire de Sainte Pétronille,
céleste protectrice de la « noble nation des Francs », cf. > www

Vous pouvez laisser une réponse.

3 Commentaires Commenter.

  1. le 31 mai 2014 à 6 h 50 min Yvette B. écrit:

    Merci, c’est mon anniversaire et je suis touchée de ce pont entre sa sainteté Pie XII, la Vierge Marie et mon humble naissance.

    Réponse du Maître Chat Lully :
    Bon et joyeux anniversaire, chère amie et fidèle lectrice !

  2. le 31 mai 2014 à 6 h 25 min Catherine A. écrit:

    Prions afin que Dieu permette le miracle qui permettra la béatification du vénérable Pie XII.

  3. le 31 mai 2014 à 5 h 46 min Abbé Jean-Louis D. écrit:

    Merci de nous offrir cette si belle prière en ce jour. Bonne fête de Marie-Reine!

Laisser un commentaire

A tempo di Blog |
Cehl Meeah |
le monde selon Darwicha |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mythologie
| jamaa
| iletaitunefoi