2012-42. Chronique du mois de juillet 2012 au Mesnil-Marie.

Mardi 31 juillet 2012,
fête de Saint Ignace de Loyola.

Chers Amis du Refuge Notre-Dame de Compassion,

Dernier jour du mois de juillet : je viens donc vous faire le compte-rendu des principaux évènements qui ont marqué la vie de notre Mesnil-Marie durant les semaines écoulées.
Comme d’habitude, je le rappelle, vous pouvez voir dans un plus grand format les photos qui seront publiées ci-dessous en y faisant un « clic » à l’aide de votre souris…

2012-42. Chronique du mois de juillet 2012 au Mesnil-Marie. dans Chronique de Lully Chat-seur-de-souris

1) Inauguration de l’Espace Culturel Européen du Monastier sur Gazeille :

Le samedi 7  juillet, Frère Maximilien-Marie était invité à l’inauguration officielle de l’Espace Culturel Européen du Monastier-sur-Gazeille, ce dont il a été très honoré.
Cette invitation était motivée par le fait que notre Frère est du nombre des personnes qui ont été interrogées et filmées pour l’élaboration du documentaire présenté à l’intérieur de la partie musée de l’espace culturel.
Mon papa-moine est – à ma connaissance – le seul moine vivant actuellement dans le massif du Mézenc. Or la très grande majorité des paroisses rurales furent d’abord des prieurés, dépendant de monastères ou d’abbayes, et la vie monastique fut donc constitutive d’une part non négligeable de l’histoire et du patrimoine de cette contrée.
Les réalisateurs du documentaire étaient donc assez heureux de rencontrer Frère Maximilien-Marie et de le faire parler. De cet entretien, qui avait été assez long, ont été retenues quelques minutes de tournage pendant lesquelles on voit et on entend Frère Maximilien-Marie rappeler ces choses.
Si vous passez au Monastier-sur-Gazeille, je vous invite donc à vous arrêter et à prendre du temps non seulement pour visiter la très belle église abbatiale, mais aussi pour aller à l’Espace Culturel Européen.
Et en attendant, j’ai aussi décidé de vous en parler plus longuement ici > www.

DSC00686-2-300x225 14 juillet dans Chronique de Lully

Frère Maximilien-Marie apparaissant dans le documentaire diffusé au Monastier-sur-Gazeille

2) Promenades sur les pas du Grand Chanéac :

Ce même 7 juillet, dans l’après-midi, notre Frère accompagnait la deuxième de ces balades contées programmées au cours de l’été, consacrée à l’évocation de la chouannerie dans les hautes Boutières et à la figure du Grand Chanéac (cf. > www).
Ce sont une dizaine de personnes qui, ce jour-là, ont découvert – ou approfondi – les évènements de cette période troublée.
Mais ce qu’il faut aussi signaler c’est que, trois jours plus tard, en sus donc des promenades régulières, Frère Maximilien-Marie avait été sollicité pour guider un groupe de vingt-trois randonneurs, venus du sud du Vivarais, qui, dans la matinée, avaient escaladé un suc voisin.
Cet après-midi là fut un peu perturbé par des orages, mais la perturbation psychologique causée par notre Frère fut-elle peut-être encore plus importante que celle de la météo : certaines personnes n’étaient en effet pas du tout préparées à entendre ce qu’il leur a dit…

Pourtant Frère Maximilien-Marie ne fait pas de propagande, il se contente d’exposer des faits, de présenter des situations et d’expliquer des évènements.
Cependant, en France, la révolution reste un sujet « sensible ». Les clichés et les caricatures, les contre-vérités et les déformations imposés par l’histoire officielle ont la vie dure ; aussi lorsque on va à leur encontre, en apportant des éléments pourtant objectifs et des preuves, on fait fatalement figure de « révisionniste » et on suscite des réactions épidermiques, voire totalement irrationnelles!

coeurvendeen activités culturelles

3) Grand rangement à la sacristie de notre paroisse :

Profitant de la présence de l’un de nos amis, Frère Maximilien-Marie avait proposé à notre cher Abbé, de venir avec lui toute une journée de semaine pour s’attaquer avec lui au grand nettoyage et rangement de la sacristie de notre petite église de Ceyssac.

Le 11 juillet, qui est dans le diocèse du Puy-en-Velay l’anniversaire de la dédicace de la basilique-cathédrale (consécration miraculeuse réalisée par les Anges), après la Sainte Messe, nos « hommes de ménage » ont donc totalement vidé les placards et les tiroirs, ont procédé à un grand nettoyage, ont trié, classé puis à nouveau rangé et bien étiqueté tout le contenu de la sacristie.

J’en profite pour lancer un appel à tous mes lecteurs : malgré le très beau et généreux travail accompli par les couturières et les bricoleurs qui ont confectionné ou restauré des ornements et du matériel, notre petite communauté paroissiale traditionnelle manque encore de certaines choses, si donc vous connaissiez ou entendiez parler de paroisses ou de communautés qui seraient prêtes à en faire don, vous pourriez me le signaler en m’écrivant ici > www.

DSC09986-Copie-300x165 anecdote amusante

Clocher-peigne de l’église de Ceyssac

4) Le 14 juillet autrement :

Je vous l’avais annoncé (ici > www), à l’occasion du deux-cent-vingtième anniversaire des évènements de juillet 1792 en bas Vivarais et sur le territoire des paroisses de l’ancien Uzège rattachées au département de l’Ardèche, Frère Maximilien-Marie avait proposé de marquer le 14 juillet autrement.

Plusieurs de nos amis avaient initialement prévu de participer à cette journée commémorative mais, à la suite d’empêchements divers, au lieu de la quinzaine de personnes escomptées, le groupe ne fut finalement que de cinq.
Qu’importe! Bravant les implacables rayons d’un soleil de plomb, nos valeureux pèlerins se sont rendus sur les lieux qui furent les témoins des plus importants des évènements de ce mois de juillet 1792 : je ne vais pas détailler ici parce que je me suis promis de vous en rédiger un reportage circonstancié, et que je tiendrai ma promesse!
Je rappelle seulement que c’est aussi ce 14 juillet qu’ils se sont rendus à Chapias, comme je vous l’ai raconté ici > www.

ND-de-la-Délivrance-Copie-2-300x173 chouannerie

Chapias : Statue de Notre-Dame de la Délivrance (détail)

5) Visites amicales & visites culturelles :

Pendant l’été, nous recevons de nombreuses visites.
Certains de nos amis qui se trouvent géographiquement un peu loin de notre Mesnil-Marie, en profitent pour passer quelques jours auprès de nous.

Je dois bien le confesser : je ne suis pas toujours enthousiaste à la perspective de devoir « partager » mon papa-moine, même lorsque je sais que ce n’est que pour un temps assez court. Nous sommes ainsi, nous, les chats : exclusifs et facilement jaloux… et j’avoue qu’il m’arrive de manifester ostensiblement de la bouderie!
J’ai néanmoins bien conscience que ces visites d’amis sont importantes, pour nos hôtes comme pour Frère Maximilien-Marie auquel elles apportent de beaux moments, des encouragements et de l’aide.

C’est aussi souvent à l’occasion de ces visites que notre Frère, en bon ambassadeur de notre magnifique province, propose à nos amis de visiter tel ou tel site ou de participer à une activité culturelle : les propositions sont abondantes et variées pendant la période estivale, et elles sont aussi de qualité.
Ainsi Frère Maximilien-Marie a-t-il pu déjà se rendre au vernissage d’une exposition de photographies, assister à un concert à deux pianos (avec des pièces jouées à quatre, six ou huit mains!) dans le cadre du festival Musique & Or, entendre une passionnante conférence sur les chapiteaux romans et les influences antiques dans la sculpture romane, participer à une visite nocturne de la chapelle Saint-Michel d’Aiguilhe, prendre part à une très instructive randonnée dans le Mézenc avec les stagiaires du Centre Haroun Tazieff… etc.

Il m’en rapporte de nombreuses photos, que je ne peux pas toutes publier mais que j’archive soigneusement. Pour cette fois, je vous présente celle-ci, qu’il a prise justement lors de la randonnée avec les stagiaires du Centre Haroun Tazieff : cette « bête à Bon Dieu », il l’a photographiée juste en dessous des « dents du diable » et comme il avait dû prendre une posture un peu acrobatique pour y parvenir, il a tout de suite après fait une magnifique chute qui a nécessité une visite supplémentaire chez l’ostéopathe!!!

DSC00671-Copie-2-300x146 chronique de Lully

6) Préparatifs pour l’hiver :

L’été, c’est aussi le moment où il faut préparer plein de choses en vue de la mauvaise saison.

Notre petit potager nous donne des courgettes, bien plus qu’on ne peut en manger dans l’immédiat, alors Frère Maximilien-Marie les apprête pour les congeler en portions individuelles… En revanche, les plants de tomate ont bien souffert et ne produisent pas grand chose.

C’est aussi le moment où il faut ré-imprégner d’huile de lin toutes les portes et fenêtres afin de leur permettre de supporter les intempéries.

C’est enfin la période où il faut se faire livrer et où il faut monter et ranger le bois qui nous chauffera pendant six mois.
Vous le savez déjà, le Mesnil-Marie n’est pas accessible aux véhicules : le camion déverse son chargement de bûches sur notre aire de stationnement et il faut ensuite le monter jusqu’à la maison… 

DSC00579-2-300x225 Espace Culturel Européen

Que soient ici publiquement et chaleureusement (c’est bien le cas de le dire) remerciées toutes les personnes qui répondent à la suggestion du panneau que Frère Maximilien-Marie a disposé près du tas de bois!

7) Rions un peu :

Pour terminer ma chronique de ce jour, je veux vous raconter une de ces anecdotes un peu cocasses qui arrivent de temps en temps à notre Frère.

Il y a quelques semaines, alors qu’il était en train de pousser son chariot dans les allées d’une grande surface, une petite fille, d’environ trois ans, s’est mise à lui courir après en hurlant à tue-tête et de manière insistante : « Père Noël! Père Noël!… »
La situation devint encore plus amusante lorsque la grande soeur, âgée d’environ six ans, s’est elle aussi mise à courir derrière la fillette et derrière Frère Maximilien-Marie en criant : « C’est un faux! Il n’a pas de barbe et il n’est pas en rouge! »
Notre Frère était écartelé entre une irrépressible envie de rire et la confusion de se retrouver ainsi signalé à l’attention de la foule.
Mais ce qui était encore plus drôle (bien que ce soit aussi profondément attristant), c’était sans doute la tête véritablement ahurie que faisaient les parents, lesquels semblaient n’avoir jamais vu un moine de leur vie et paraissaient se demander ce que pouvait bien être le personnage après lequel courraient leurs filles…

;-) ;-) ;-)

De manière un peu plus sérieuse, avant de prendre congé de vous, je vous invite à vous associer, du 2 au 10 août, à la neuvaine préparatoire à la fête de Sainte Philomène (célébrée le 11 août) > www.

Bon et beau mois d’août à vous tous!

chat_de_smoking_et_carte_de_noel_de_fete_de_souris-p137997235939515280b2icl_400 grand Chanéacpatteschats juillet 2012Lully.

Pour aider et soutenir le Refuge Notre-Dame de Compassion > www.

Publié dans : Chronique de Lully |le 31 juillet, 2012 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

A tempo di Blog |
Cehl Meeah |
le monde selon Darwicha |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mythologie
| jamaa
| iletaitunefoi