Méditation au soir du vingt-quatrième et dernier dimanche après la Pentecôte.

Hans Memling - triptyque du Jugement dernier

L’Evangile de ce dernier dimanche après la Pentecôte (Matth. XXIV 15-35) nous a fait entendre les paroles de Notre-Seigneur annonçant la fin des temps et son retour glorieux « pour juger les vivants et les morts », ainsi que nous le confessons dans le Credo.

L’année liturgique s’achève, et dans ce jour qui s’achève nous nous souvenons que la vie de l’homme sur la terre va elle aussi vers son achèvement : chaque jour nous rapproche de notre fin…

Tout aura une fin.
Et à la fin de tout viendra l’épilogue majestueux : « Alors apparaîtra dans le ciel le signe du Fils de l’homme (c’est-à-dire 
la Croix) ; et alors toutes les tribus de la terre se lamenteront ; et l’on verra le Fils de l’homme venir sur les nuées du Ciel avec grande puissance et majesté » (Matth. XXIV, 30).

Jésus, qui jadis est venu sur terre dans la pauvreté, dans l’effacement et dans la douleur pour racheter nos âmes et nous enseigner le chemin du Ciel, a le droit de revenir dans tout l’éclat de Sa gloire, à la fin des temps, afin de recueillir les fruits de Son œuvre de salut, les fruits de la Rédemption par Son Sang.

Il sera notre juge.
Et comme Il nous l’a annoncé, Il nous jugera sur la manière dont nous aurons vécu et pratiqué l’amour : « Venez, les bénis de Mon Père, recevez en héritage le Royaume… car J’ai eu faim et vous M’avez donné à manger, J’ai eu soif et vous M’avez donné à boire… Dans la mesure où vous l’avez fait à l’un de ces plus petits de Mes frères, c’est à Moi que vous l’avez fait » (
Matth. XXV. 34 & 40).
Son précepte d’amour – amour de Dieu et amour du prochain – sera le code selon lequel chacun de nous sera examiné : bienheureux serons-nous si nous avons beaucoup aimé ! « Ses péchés, ses nombreux péchés lui ont été remis parce qu’elle a montré beaucoup d’amour » (
Luc. VII, 47) déclarait Notre-Seigneur au sujet de la pécheresse. Plus notre amour sera grand et profond, mieux il effacera les péchés, les misères, les défauts et les fautes dans lesquels nous retombons chaque jour, malgré notre bonne volonté.

« C’est une affaire de grande importance pour l’âme, écrit Saint Jean de la Croix, d’exercer en cette vie les actes d’amour, afin que se perfectionnant en peu de temps, elle ne s’arrête longtemps ici-bas ou là-haut, sans voir Dieu » (Vive Flamme, I).
Le Docteur Mystique fait allusion à l’âme enflammée d’amour divin qui aspire ardemment au Ciel pour voir son Dieu face à face et L’aimer davantage.

Quoi qu’il en soit, un intense et persévérant exercice de la charité surnaturelle peut seul conduire à l’union à Dieu, tant sur la terre que dans l’éternité bienheureuse.
Bienheureuse l’âme qui, au soir de sa vie, parce qu’elle aura pratiqué cet amour en conformité avec le Divin Cœur de Jésus, pourra paraître sans crainte au jugement, car ce jugement sera sa joie et son bonheur éternels !

« C’est à Vous, Seigneur notre Dieu, qu’il nous faut adhérer toujours, afin que, par Votre secours continuel, nous puissions vivre en toute sainteté, piété et droiture.
Le poids de notre faiblesse nous entraîne vers ce qui est bas ; mais Votre grâce nous rend ardents et nous nous élevons, nous nous enflammons et remontons des profondeurs, disposant des ascensions dans notre cœur.
Alors nous chantons le cantique de l’élévation, nous brûlons de Votre feu et nous allons à Vous !
Où allons-nous ?
En haut, vers la paix de la Jérusalem céleste, comme il est écrit : « Je me suis réjoui de ce qui m’a été dit : nous irons dans la Maison du Seigneur ».
C’est ici que s’établira la bonne volonté, afin que nous n’ayons plus d’autre désir que d’y demeurer éternellement.
Tant que nous vivons dans ce corps mortel, nous voyageons vers Vous, Seigneur ; nous n’avons pas ici-bas de demeure permanente, mais nous sommes en quête de celle qui doit venir, puisque notre domicile est dans le Ciel.
Avec le secours de Votre grâce, j’entre dans le secret de mon cœur, et j’élève vers Vous mes chants d’amour : vers Vous, mon Roi et mon Dieu ! » (
notre Bienheureux Père Saint Augustin).

coeurdejsus.jpg

Publié dans : De liturgia, Prier avec nous, Textes spirituels |le 20 novembre, 2011 |2 Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

2 Commentaires Commenter.

  1. le 21 novembre 2011 à 8 h 38 min Bernhaerdt van D. écrit:

    Et oui, bien chers Clercs, vos méditation et commentaires disent bien combien l’Oeuvre de rédemption est Amour, rien qu’Amour, tout Amour … du Père qui, par Marie, fait venir parmi les hommes Son Fils bien-Aimé ; jusqu’à Jésus, ce Fils aimant parce que bien-Aimé qui donne Sa Vie jusqu’à souffrir la Croix et n’oublie pas à l’instant même où Il va rejoindre Son Père : « Femme voici ton fils, Jean voici Ta Mère » … et qui un peu plus tard accordera l’Esprit Saint à Ses disciples pour aller porter la Bonne Nouvelle aux extrémités de la terre … « Voilà que Je suis avec vous jusqu’à la fin des temps » … quand paraissant dans Sa Gloire Il accueillera toutes les nations … Domine exaudi orationem meam … parce que Vous l’avez dit Vous-même : « Amen dico vobis, quidquid orantes petitis, credite quia accipietis et fiet vobis » … Confessant le Kerygme il ne nous reste qu’à chanter : Alleluia.

  2. le 21 novembre 2011 à 6 h 10 min Abbé Jean-Louis D. écrit:

    Prions les uns pour les autres afin d’avancer ensemble vers la Patrie céleste, portant les fardaux les uns les autres, les forts aidant les plus faibles, les plus avancés en sainteté priant plus encore pour ceux dont le désir de sainteté n’en est encore qu’au désir du désir!
    Cher frère, il est réjouissant de s’entendre rappeler de quel amour Dieu nous aime et nous attend pour partager sa gloire et son éternité.
    Merci!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

A tempo di Blog |
Cehl Meeah |
le monde selon Darwicha |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | mythologie
| jamaa
| iletaitunefoi