2011-85. Le Refuge Notre-Dame de Compassion sur Facebook.

Jeudi 17 novembre 2011,
Fête de Saint Grégoire de Tours, historien des Francs.

Chers Amis,

Beaucoup d’entre vous le savent déjà, notre humble Refuge Notre-Dame de Compassion est présent sur Facebook : il y est d’abord présent sous la forme d’une « page » que même les non-inscrits peuvent consulter (cf. > www) et sur laquelle sont publiés certains de nos actualités ou de nos « coups de coeur ».

Mais Frère Maximilien-Marie y est également présent par un profil personnel.
Il ne fait pas partie de ceux qui cherchent à enfler leur liste d’ « amis » : ils sont strictement triés et relativement peu nombreux.
Il ne cherche pas à augmenter démesurément le nombre de ses contacts (ce sont essentiellement des personnes qu’il connaît et estime déjà dans la « vraie vie ») : il privilégie les échanges personnels de qualité et je peux vous assurer  qu’il y en a, j’en suis témoin!…

Lully à l'ordinateur!!!

Certains de nos amis se sont effrayés ou ont émis des réserves au sujet de cette présence sur Facebook.
Certes – nous en sommes pleinement conscients -, les réseaux sociaux sont le domaine d’une virtualité qui peut être pleine de mensonges et de tromperies ; ils permettent un « flicage » qui est véritablement effrayant, c’est vrai ; ils sont aussi l’amplificateur, la caisse de résonance et le démultiplicateur de toutes les passions et turpitudes, lâchetés et méchancetés,  péchés et tares de l’humanité, c’est encore vrai!

Mais j’attirerai justement votre attention sur le fait que les réseaux sociaux en général et Facebook en particulier ne sont que des amplificateurs, des caisses de résonance et des démultiplicateurs : ils ne sont pas l’origine de tout le mal qu’ils peuvent véhiculer.
La source de ce mal se trouve dans le coeur de l’homme
; ce mal on le trouve en toute société, parce qu’elle est composée d’hommes pécheurs. Le coeur de l’homme et, par conséquent, la société se pervertissent d’autant plus que les hommes tournent le dos à Dieu, se révoltent contre sa loi de sainteté et sont rebelles à sa grâce…

Il est bien vrai que l’on peut retrouver tout ce mal, décuplé, sur ces réseaux sociaux qui se sont tellement développés sur Internet : mais il est également vrai qu’on peut y trouver de bonnes, voire d’excellentes choses, et il est encore tout aussi vrai qu’on peut les utiliser pour de bonnes choses.
Le mal n’est pas une fatalité, et ce qui peut servir d’instrument au mal, pourquoi ne pas le faire aussi concourir à quelque bien?

Au Mesnil-Marie, nous ne sommes pas des Amish : ce n’est pas en supprimant le progrès technique que l’on éliminera le mal de la société ou du coeur de l’homme, mais c’est en y faisant pénétrer l’influence et la grâce divines le plus largement possible!

Il importe certes d’exercer un discernement, un jugement, une maîtrise et un contrôle qui soient pleinement et rigoureusement cohérents avec la foi qui nous habite et le zèle qui nous anime.
Cela n’est-il pas justement bien plus accordé à l’esprit de l’Evangile et à l’exemple des saints?
Je me souviens d’avoir lu que certains visiteurs de Niepokalanow posaient à Saint Maximilien-Marie Kolbe des questions de ce genre : « Tout de même, ces rotatives et machines à imprimer de tout denier cri, cette station de radio… pensez-vous que Saint François d’Assise aurait approuvé cela? » Et le Père Kolbe répondait calmement : « Si Saint François était là, il retrousserait ses manches et se mettrait au travail avec nous! »

Dans un texte que je vais très bientôt mettre en ligne in extenso sur ce blogue, notre amie Isabelle a écrit : « Si aujourd’hui des réseaux dit sociaux existent, autant les utiliser, non pas comme d’aucuns en ont peur, peur d’être fiché, réduits au silence. Puisque réseaux il y a,  utilisons-les pour clamer, informer, penser et proposer, crier et non nous taire.  Et même si tout ce que nous y disons est archivé, et bien tant mieux. D’éminents spécialistes de la communication mettent en garde par rapport au fait que sur ces réseaux tout est entendu, vu. Retournons donc l’arme et utilisons cette fenêtre de prime abord sans vue pour faire voir, non pas nous-mêmes, mais ce monde qui n’est qu’imposture, faciès non aimable. Il nous incombe de nous éduquer pour changer la face du monde… »

Sur Facebook, Frère Maximilien-Marie a créé et anime quelques « groupes ». Ils ont pour noms :

- « Prions pour nos malades » : conformément à son titre, ce groupe permet de recommander à tous ceux qui y sont inscrits des intentions de prière pour des personnes en souffrance (physique, psychologique et/ou spirituelle), et je puis témoigner que ces prières de personnes éloignées géographiquement mais qui ont pu se réunir en Dieu grâce à Internet, ont obtenu déjà des grâces signalées.

- « Requiem aeternam dona eis, Domine » : là encore le titre est assez explicite, c’est un groupe dans lequel sont confiés à la prière de tous les membres les âmes des personnes dont on apprend le décès.

- « Amour & Réparation » : ce groupe propose de petits jalons sans prétention, pour soutenir et encourager fraternellement ses membres dans leur marche spirituelle à l’occasion des moments forts de la liturgie (fêtes, temps liturgiques spécifiques) selon la spiritualité du Sacré Coeur de Jésus et du Coeur douloureux et immaculé de Marie.

- « Gustave Thibon » : lieu d’échanges et de partage Pour tous ceux qui trouvent un aliment intellectuel et spirituel dans les écrits, la pensée et l’exemple du « paysan philosophe » Gustave Thibon (1903-2001).

- « Défense et promotion de la réception traditionnelle de la Sainte Communion » : groupe initialement créé en protestation des abus de pouvoir de nombreux prêtres ou évêques qui, en France, ont utilisé le fallacieux prétexte de la grippe A pour interdire la réception de la Sainte Communion de manière traditionnelle et pour imposer la communion dans la main…!!!
Alors que la grippe A appartient au passé, les idéologues co
ntinuent occasionnellement leurs mesures vexatoires contre les fidèles qui persistent à vouloir recevoir la Sainte Communion sur la langue.
De son côté, notre Saint-Père le Pape enseigne par l’exemple que la manière officielle de communier, même dans la « forme ordinaire du rite romain », demeure la réception de la Sainte Eucharistie sur la langue, à genoux, avec le plateau de communion.
Sachons le dire, sachons défendre et promouvoir la manière traditionnelle de recevoir la Sainte Communion ; sachons rappeler que la « communion dans la main » n’est qu’une permission et ne constitue en aucune manière la norme liturgique.

- « A mort le Père Noël, vive l’Enfant Jésus! » : avec ce titre intentionnellement provocateur, ce groupe se propose de rassembler ceux qui en ont par dessus la tête de cet vieillard obèse et bêtifiant aux couleurs de Coca-Cola, imposé par ceux qui ont transformé la fête de la Naissance du Sauveur dans la pauvreté en une scandaleuse débauche de consommation, et qui veulent au contraire s’employer dans leur famille et autour d’eux à remettre à l’honneur les traditions chrétiennes de la fête de Noël.

- « Je soutiens et défends la doctrine légitimiste traditionnelle » : espace restreint d’échanges d’informations et de communication entre personnes de confiance qui se réfèrent de manière stricte aux principes et valeurs de la monarchie capétienne traditionnelle telles qu’elles sont défendues et promues par l’U.C.L.F. (Union des Cercles Légitimistes de France) sans cependant prétendre être un organe officiel de l’Union.

Et puis il y a, bien sûr, un groupe des « Amis du Refuge Notre-Dame de Compassion« , réunissant les « facebookers » qui désirent soutenir notre oeuvre par leur prière et leur amitié.

Voici en résumé ce que notre Frère appelle parfois en riant sa « paroisse virtuelle », mais je puis vous assurer que là on a bien dépassé le stade de la virtualité informatique et qu’on est entré, en se servant des possibilités offertes par Internet et par Facebook, dans le domaine de la surnaturalité chrétienne!

Lully à l'ordinateur!!!   Lully.

Publié dans : Annonces & Nouvelles, Chronique de Lully |le 17 novembre, 2011 |6 Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

6 Commentaires Commenter.

  1. le 17 novembre 2011 à 18 h 49 min Dominique L. écrit:

    Je suis en accord sur le sujet : rien ne sert de rester en retrait sur l’utilisation des technologies comtemporaines, mais bien au contraire, il convient de les accompagner au mieux pour en éviter les dérives …

    D’ailleurs « Les premiers hommes sur cette terre ont très vite créé des outils … »

    Concernant le « fliquage », il commence à l’aube de la naissance …et se termine au crépuscule de nos vies…

    Bonne soirée à tous

    Dom

  2. le 17 novembre 2011 à 13 h 08 min Clara écrit:

    C’est pour moi très important de vous suivre depuis l’autre côté de l’océan où je suis.
    Que peuvent-ils  »fliquer »? ici il n’y a que prières, vérité, réconfort, sans vous facebook n’aurait pas le même intérêt.
    Dieu vous garde et Notre-Dame vous protègent.
    MERCI du fond du coeur, Lully… et Papa-Moine !

  3. le 17 novembre 2011 à 12 h 02 min Béa écrit:

    J’ai oublié de vous remercier pour tout ce que vous m’apportez à travers cette petite fenêtre « face book »
    Sur un plan spirituel ou de sourire avec les photos de Maitre-Chat Lully
    Béa

  4. le 17 novembre 2011 à 11 h 19 min Béa écrit:

    Bonjour Frère,

    Il y quelques dizaines d’années, mon oncle qui travaillait à la Maison Blanche, disait à mes parents :

    - Lorsque vous appelez au téléphone, qui que ce soit, méfiez vous : vous pouvez être écoutés!!! Et surtout quand vous téléphonez à la famille ici (usa)!

    Les mormons aussi détiennent des milliers d’informations sur nous!!! J’ai vu un reportage une fois à la TV !

    http://www.grands-reporters.com/Mormons-la-montagne-secrete.html

    Comme quoi nous sommes surveillés depuis des années déja!!

    Je ne connaissais pas tous vos groupes!!!
    Je suis allée chez Emmaüs et j’ai demandé s’ils avaient des livres sur Gustave Thibon, ils vont rechercher et me tenir au courant.

    Je vous souhaite une bonne journée et un gros bisou à Lully

    Béa

  5. le 17 novembre 2011 à 10 h 57 min Michèle écrit:

    Et je ne peux que rendre grâce pour votre présence clairvoyante et attentive, aux côtés de votre si bon papa-moine, qui nourrit nos pauvres âmes et cœurs chaque jour que Notre merveilleux Seigneur fait pour nous ♥

  6. le 17 novembre 2011 à 10 h 53 min Géraldine écrit:

    Est-ce utile de vous rappeler que nous avons besoin de vous quotidiennement ???
    Facebook nous a surtout permis de nous connaître !!! Deo gratias !!!
    Je veux bien être « fliquée » par Dieu ….

Laisser un commentaire

A tempo di Blog |
Cehl Meeah |
le monde selon Darwicha |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mythologie
| jamaa
| iletaitunefoi