2011-52. Les vraies vacances du chrétien.

C'est quand les vacances?

Chers Amis du Refuge Notre-Dame de Compassion,

Alors que, ces jours-ci, les bulletins d’information quotidiens (le matin j’écoute un peu la radio avec Frère Maximilien-Marie pour me tenir au courant de l’actualité) font revenir le mot « vacances » comme un refrain, en l’associant à un tas d’activités toutes plus superficielles et étourdissantes les unes que les autres, je suis allé rechercher des paroles prononcées par notre Saint-Père le Pape Benoît XVI relatives à cette période estivale.
J’ai pensé que ce que j’ai trouvé pourrait peut-être vous intéresser vous aussi et je l’ai donc recopié à votre intention :

« Dans le monde où nous vivons, cela devient presque une nécessité de pouvoir se régénérer dans le corps et dans l’esprit, en particulier pour ceux qui habitent en ville, où les conditions de vie, souvent frénétiques, laissent peu de place au silence, à la réflexion et au contact reposant avec la nature.
Les vacances sont, en outre, des jours pendant lesquels on peut se consacrer plus longuement à la prière, à la lecture et à la méditation sur les significations profondes de la vie, dans le cadre serein de sa famille et de ses proches.
Le temps des vacances offre des opportunités uniques de s’arrêter devant les spectacles suggestifs de la nature, merveilleux « livre » à la portée de tous, grands et petits.
Au contact de la nature, la personne retrouve sa juste dimension, elle redécouvre qu’elle est une créature, petite mais dans le même temps unique, en mesure « d’accueillir Dieu » car intérieurement ouverte à l’infini. Poussée par la demande de sens, qui est pressante dans son coeur, celle-ci perçoit dans le monde environnant l’empreinte de la bonté, de la beauté et de la Providence divine et elle s’ouvre presque naturellement à la louange et à la prière.
« 
(Sa Sainteté le pape Benoît XVI avant l’Angélus du dimanche 17 juillet 2005).

C’est moi qui ai tenu à mettre certains passages en caractères gras. Intérieurement, je me disais que, dans notre Mesnil-Marie, niché dans un écrin de splendeurs naturelles hautement suggestives de la beauté, de la grandeur et de la bonté de Dieu, nous n’avions pas besoin de nous précipiter ailleurs pour trouver le calme et le recueillement qui nous ouvrent intérieurement à l’Infini…

Chers Amis, je ne sais si vous faites partie des privilégiés qui pourront, au cours de l’été, partir de chez vous et rompre avec les conditions de la vie ordinaire, pour profiter d’un temps de repos et de vraie détente.
Si c’est le cas, je m’en réjouis pour vous… Mais de toute façon, je souhaite à tous et à chacun – chez soi ou en villégiature – de savoir prendre les indispensables moments de régénération spirituelle au contact de Dieu, principalement par la prière.

C’est ce que notre Frère Maximilien-Marie avait déjà exprimé à travers l’une de ses petites bandes dessinées (celle-ci réalisée il y a déjà une vingtaine d’années), et c’est en la publiant ci-dessous que je vous souhaite de bonnes vraies vacances chrétiennes

pattes de chat Lully. 

Gif soleil

"Vacances" B.D. 1

"Vacances" B.D.2

Gif soleil

Quelques autres bandes dessinées de Frère Maximilien-Marie publiées dans ce blogue :
« Saint Joseph et le placage » (
> ici); “Une lettre pour toi” (> ici); “La préférée de Dieu” (> ici); “Concurrence” (> ici); “J’enrage!” (> ici); “Pas meilleur que les autres” (> ici); “Grindsel le séraphin se pose quelques bonnes questions” (> ici); “Comment se forment les perles” (> ici),  « Au jour le jour » (> ici), et « A l’école de Saint Louis de Gonzague : la Garde des sens » (> ici).

Vous pouvez laisser une réponse.

5 Commentaires Commenter.

  1. le 21 juillet 2019 à 16 h 11 min Kimcat Béa écrit:

    Belle petite bande dessinée…
    Pas de vacances ! Je reste à la maison avec mes 2 minettes…

  2. le 16 juillet 2013 à 11 h 13 min Jacquie écrit:

    Bonjour Maître Lully,
    Pour ma part point de départ en vacances… L’Ardèche me convient, et ses lieux épargnés des flots de touristes ont ma préférence…
    J’ai la chance de m’émerveiller de la création du monde qui nous entoure et de savoir l’apprécier à sa juste valeur.
    Belle journée dans la sérénité et la méditation !

  3. le 11 juillet 2011 à 18 h 21 min Niellucia écrit:

    Cher Lully,Que j’envie ta sagesse!
    Pourquoi les humains sont-ils si bêtes?
    Ici, ils ne songent qu’à faire trempette…
    Nielluccia.

  4. le 5 juillet 2011 à 20 h 21 min Guy de P. écrit:

    Mon cher Lully,

    Pour nous les vacances, c’est le moment où nous recevons nos enfants mariés et surtout nos petits-enfants dans une grande maison à la campagne.
    Notre voisin agriculteur a planté cette année du tournesol… Le coucher de soleil rougeoyant se fait sur cette surface jonquille…

    Bonnes et saintes vacances avec votre maître.

    Guy et Marie-Christine

  5. le 5 juillet 2011 à 18 h 14 min Béa écrit:

    Bonnes vacances, Lully, dans le cadre magnifique du “Mesnil-Marie“!!!

    Je ne pars pas en vacances, mais j’ai la chance d’habiter en campagne : au bout de ma rue, des champs à perte de vue.

    Les regarder, remercier le Seigneur pour toutes ses Oeuvres ; regarder les oiseaux, et même les insectes, me suffit pour être heureuse ; être près de mon mari pour quelques semaines, vivre à deux, profiter d’être à deux : n’est ce pas merveilleux même si nous restons chez nous?

    Je t’embrasse, Lully.
    Bonne vacances! et j’espère pour toi que mesdames les souris… ne partent pas en vacances! ;o)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

A tempo di Blog |
Cehl Meeah |
le monde selon Darwicha |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mythologie
| jamaa
| iletaitunefoi