Recette du Mesnil-Marie : le sirop de serpolet.

Serpolet (planche descriptive)

    Le serpoletthymus serpyllum – est de la même famille que le thym (il est d’ailleurs parfois appelé thym sauvage). Depuis l’antiquité, il est connu pour ses vertus médicinales et ses qualités sont toujours reconnues aujourd’hui. On utilise ses sommités fleuries que l’on récolte au cours de l’été.
Tonique, vermifuge, diurétique, antispasmodique, stomachique, stimulant pour la respiration, vaso-dilatateur, expectorant, le serpolet est donc utilisé pour soigner
la grippe, la coqueluche, la toux, les bronchites, les flatulences, l’asthénie, l’asthme, l’emphysème, les angoisses, les saignements de nez, les maux d’estomac …etc.

Sur les terrains rocheux qui entourent notre « Mesnil-Marie« , depuis quelques jours, le serpolet commence à fleurir : aussi, j’ai décidé de vous donner aujourd’hui la recette d’un délicieux sirop que l’on peut réaliser avec ses fleurs.
En effet, en sus de ses vertus thérapeutiques (qui sont libérées par les infusions et les huiles essentielles), le serpolet possède un goût très agréable et parfumé : avec de l’eau fraîche – plate ou gazeuse – il vous désaltérera délicieusement lors des chaleurs estivales.

Ingrédients :
Deux bonnes poignées de serpolet ; un litre d’eau ; un kilo de sucre.

Préparation :
Faire bouillir l’eau puis la verser sur le serpolet et laisser infuser pendant 12 heures. Filtrer, ajouter le sucre et faire cuire à petit feu pendant 30 minutes (au moins). Mettre en bouteille.

Attention! Cette préparation ne se conserve pas très longtemps. Il est impératif de garder la bouteille au réfrigérateur. Ou alors on peut congeler ce sirop : soit en petits flacons, soit en « doses individuelles », c’est en dire sous forme de glaçons que l’on mettra dans l’eau de chaque verre et qui libèreront leur arôme en fondant.

Abeille butinant le serpolet près du Mesnil-Marie

Abeille butinant le serpolet près du Mesnil-Marie
(cliquer sur la photo pour la voir en plus grand)

 

Publié dans : Recettes du Mesnil-Marie |le 14 juin, 2011 |4 Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

4 Commentaires Commenter.

  1. le 11 juillet 2020 à 9 h 15 min Vincent écrit:

    Excellent, très bon contre la toux.
    Je l’utilise aussi pour faire mon levain.
    Merci

  2. le 17 juin 2011 à 15 h 49 min Nielluccia écrit:

    Oui, mais mon maître n’y entend rien! Dommage!
    Et moi non plus!

    Nielluccia.

  3. le 15 juin 2011 à 11 h 05 min Henri écrit:

    Merci de la leçon gustative.

  4. le 14 juin 2011 à 17 h 37 min iolire écrit:

    Ce n’est point par chez nous que cette belle plante pousserait -:((
    Mais loin d’ici … près d’un lac, il y en a.
    Quand j’y serai de nouveau… il n’y en aura plus ! Dommage …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

A tempo di Blog |
Cehl Meeah |
le monde selon Darwicha |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | mythologie
| jamaa
| iletaitunefoi