2011-9. De l’ « autel »(???) contemporain de la cathédrale de Viviers.

Lundi 24 janvier 2011.

Bien chers Amis,

Dans ma publication de samedi dernier (cf. > www), j’ai évoqué la figure du martyr Saint Vincent, et je vous ai expliqué qu’il était le céleste protecteur de la cathédrale et du diocèse de Viviers.

Avec la souveraine liberté qui caractérise les chats, je m’autorise aujourd’hui à publier sur mon blogue des réflexions que j’ai recopiées sur le « mur » facebook de Frère Maximilien-Marie après qu’il a publié, il y a déjà quelques mois, des photos qu’il avait faites pour présenter à ses amis, la belle cathédrale Saint-Vincent de Viviers.

Parmi les trésors artistiques qu’elle renferme, il y a un splendide maître-autel du XVIIIème siècle, véritable merveille de marqueterie de marbre :

Maître-autel cathédrale Viviers

(cliquer sur la photo pour la voir en plus grand format)

Tous les amis de Frère Maximilien-Marie qui ont commenté cette photographie se sont unanimement extasiés sur l’élégance et la finesse de cette oeuvre d’art, bien propre à magnifier le Saint-Sacrifice de la Messe.

Il n’en a pas été de même avec la photo suivante présentant l’ « autel contemporain » placé à une date récente juste devant le maître-autel présenté ci-dessus. Je me contente seulement de vous recopier en dessous de la photo quelques uns des commentaires qui se sont immédiatement multipliés, dès que Frère Maximilien-Marie l’eût publiée – quelques uns seulement, car il eût été fastidieux de reprendre toutes les exclamations de surprise ou d’horreur qui sont à peu près dans les mêmes termes -  :

2011-9. De l'

(nota : les dimensions de la plaque de verre servant de table sont d’environ 80 x 50cm)

Charlotte : « Mon Dieu, que c’est laid!!!!!!!!!!!!!! Il serait plus à sa place dans un restau simili branché-branchouille que dans une église… »

Pedro : « Mais ceci ressemble plus à un socle ou à un guéridon qu’à un autel… »

Jérôme : « Un tronc d’arbre mal équarri sur lequel on a planté un tout petit Sacré-Coeur! »

Charlotte : « Je ne m’en remets pas tellement c’est moche… »

Cécile : « Mon Dieu, ça dépasse l’entendement et le bon goût… Pauvre Sacré-Coeur !!! »

Nicolas :  « Ikea fait des autels maintenant??? Ils sont forts ces Suédois quand même… Ou alors c’est le syndicat des bûcherons locaux qui l’a offert… Ridicule! »

Charlotte : « Une question : A part y poser un bol avec des fraises tagada ou des chips pour l’apéro, il n’y a même pas de place sur ce… truc ??? »

Cécile : « Ça tombe bien, je cherchais une table moderne de ce genre pour mon ordinateur… Je reprends !!

Pierre-Antoine : « Absurde et insignifiant. A l’image du catholicisme moderniste : un vieux morceau de bois qui n’intéresse plus personne. »

Nicolas : « On dirait même un billot d’exécution qu’on a redressé sur un de ses côtés : on voit l’encoche pour positionner le cou des condamnés… Pourrait-on connaitre le prix de cette « affreuseté »? L’Eglise est donc tellement riche qu’elle puisse se permettre de gaspiller de l’argent?… »

Jérôme : « Justement, j’allais demander si les fidèles sont d’accord pour que l’argent qu’ils donnent au denier du culte serve à ça! »

Lorenzo : « Quelle horreur! Ce n’est même pas digne d’être ce que Don Camillo appelait « la tavola calda »… »

Sophie : « Il faut rire ou pleurer? »

Lorenzo : « Pleurer!… »

Cyrille : « Prier, prier, c’est mieux!… »

Thibault : « C’est un tapis de prière en dessous?… ils sont prévoyants! »

Nicolas : « Entre les expos d’art contemporain dans les appartements du Roi et ces horreurs répugnantes dans la maison de Dieu, on finit par penser que l’on vit vraiment une époque méprisable remplie de petits hommes qui parlent fort!!! Prions pour que ça cesse, mais un petit coup de mortier 81 mm devrait aider nos prières, je pense… »

Cyrille : « Ça va faire trop de bruit … et puis un mortier, ça ne se trouve pas au coin de la rue… lol »

Lorenzo : « Nicolas a une idée qui me plait : une belle volée de mortier de 81 serait très utile! Le grand cardinal Giuseppe Siri, le dernier cardinal de Pie XII,  a déclaré un jour : « Aujourd’hui, la société a le culte de la laideur, signe que la saison du mal a commencé! »

Julie : « Acheté un euro sur ebay ? »

Charlotte : « Le tapis? oui! »

Nicolas : « Excellent! D’un autre côté, on doit bien se douter que ce ne sont pas les Compagnons qui ont sculpté cet immondice… »

Cyrille : « Pas immondice, TAAAAABLE contemporaine! »

Nicolas : « Ah,oui! c’est vrai… Je n’arrive pas à m’y faire!!! Il faut que je relise les mémoires de Jack Lang et d’Aillagon!!! »

Julie : « Même chez But y’a des meubles plus beaux!!! »

Charlotte : « Heureusement pour ceux qui bossent chez But!!! »

Sophie : « Il y a un petit papier coincé sous le tronc mal dégrossi… Qu’est ce que c’est? une cale? ils n’ont pas été fichus de faire qu’il ne soit pas bancal? »

Cyrille : « Ils n’avaient peut-être pas le budget suffisant pour que le constructeur puisse finir le calage de cette table… »

Sophie : « Heureusement, Dieu est le Maître du Recyclage : le jour où il en aura marre de cette chooooose infâme : pfffffuit!!!!! »

Jérôme : « Au fait : j’ai trouvé des morceaux de troncs, des vieilles boites rongées par la rouille, des tessons de verre ou d’assiette… etc. Avec de pareilles merveilles je pourrais m’établir créateur de mobilier liturgique contemporain et peut-être que je ferais fortune en proposant mes créations aux évêques modernichons. »

Emma : « Excellents commentaires! Je me régale en vous lisant car passer de la superbe photo du maître-autel à la photo du « machin »… c’est vraiment choquant! »

* * * * * * *

Voilà ce que je voulais porter aujourd’hui à votre connaissance, mes chers Amis : pour moi, ce qui me réjouit en lisant ces commentaires, c’est d’abord le bons sens, l’humour et l’intelligence qui les animent ; mais je jubile ensuite aussi en pensant que ces réflexions pertinemment impertinentes émanent de jeunes adultes, de personnes nettement plus jeunes que les commanditaires de ce genre de prétendu « mobilier liturgique » lequel, il faut le souligner, n’est de toute façon pas en accord avec les textes publiés par le Saint-Siège, même pour la célébration de la messe selon le missel de Paul VI…!!!Tout ceci rejoint ce que j’avais déjà publié ici > www à propos des autels destinés au culte catholique.

A la veille de la clôture de la semaine de prières pour l’unité des chrétiens, redoublons encore de ferveur pour que, en priorité, à l’intérieur de notre Eglise catholique se réalise une véritable unité autour de notre Saint-Père le Pape Benoît XVI et, pour cela, prions pour que l’hérésie moderniste, exprimée par tant de liturgies (ou de prétendues liturgies) fantaisistes, cesse de troubler les âmes, cesse d’égarer les intelligences, cesse aussi d’attenter au plus élémentaire bon goût…

Lully.

Armoiries de Sa Sainteté le Pape Benoît XVI

Vous pouvez laisser une réponse.

22 Commentaires Commenter.

1 2 3
  1. le 25 janvier 2011 à 10 h 09 min Eléonor écrit:

    Sophie je me permets de soumettre une idée pour les reliques et maitre Lully corrigera si je suis trop dans l’héresie!
    A mon avis les reliques étaient au niveau du trou mais pour des questions d’hygiènes (on ne sait jamais avec tous les virus qui trainent ces temps ci) ceux qui ont installé cette table à apéro les ont enlevées. Et pour que les participants de la grande cérémonie soit rassurés quant à la consécration de cette table ils ont dessiné un coeur sacré! c’est plus propre! c’est comme le verre un coup de lave vitre et c’est propre pas de microbe!!

  2. le 25 janvier 2011 à 7 h 47 min Sophie écrit:

    Ahurissant, oui, ça tient de la guillotine recyclée, du socle de totem, de la table de salon tendance ethnik…

    L’avantage du verre, est que le prêtre peut voir un reflet de lui-même. Miroir, mon beau miroir…
    J’espère que le Saint-Esprit aidant, il apercevra des cornes, une fourche et quelques flammes qui lui ouvriront les yeux.
    (Extrait de la Gazette de Viviers : « C’est ainsi que, sa Messe dite, on vit Mgr mettre le feu à l’autel en poussant des hurlements. On dit que depuis, c’est un homme inoffensif, qui se laisse soigner gentiment et n’a que rarement besoin de la camisole. »)

    Je suis en train de lire L’ESPRIT DE LA LITURGIE du Cardinal Joseph Ratzinger (Ad solem 2001).
    Les pages sur « L’autel et l’orientation de la prière » sont frémissantes de (sainte) colère contenue.

    « Dans cette perspective, on a pu voir se développer une « cléricalisation » comme jamais il n’en a existé auparavant. Le prêtre, ou plutôt « l’animateur liturgique », comme on préfère l’appeler maintenant, est devenu le véritable point de référence de la célébration liturgique. Tout se rapporte à lui. Il faut le regarder, suivre ses gestes, lui répondre; c’est sa personnalité qui porte toute l’action. Pour encadrer ce « one man show », on a confié à des « équipes liturgiques » l’organisation « créative » de la liturgie; on a ainsi distribué des fonctions liturgiques à des laïcs dont le désir et le rôle sont souvent de se faire valoir eux-mêmes. Dieu, cela va sans dire, est de plus en plus absent de la scène. L’important c’est d’être ensemble, de faire quelque chose qui échappe à un « schéma préétabli ».

    Sans doute, le sublime autel initial n’a pas pu être déboulonné parce que protégé (Monuments historiques). La mise en perspective des deux doit être hallucinante !

    Mais dis-moi, Lully, peux-tu poser une question à ton cher maître : un autel, si je ne me trompe, doit être dûment consacré, et contenir des reliques ?

    (tiens, ça fait aussi penser aux horribles trucs qu’on fabrique pour que les chats puissent faire leurs griffes…)

  3. le 24 janvier 2011 à 21 h 26 min Lionel D. écrit:

    Mais c’est une horreur !
    J’ai connu l’archiprêtre de la cathédrale de Carcassonne – un magnifique prêtre, avec une foi… miraculeuse : Il célèbre en nouveau rite avec une très grande dignité. Il a des enfants de choeur qui sont vraiment bien. Il les forme très bien. Il a fait le ménage en arrivant dans sa cathédrale. Je n’ai jamais vu le choeur des chanoines si bien rangé.
    Il y a naturellement un magnifique autel en marbre et devant… une table – piétement en fer forgé et dessus en marbre.
    Il me demandait, le bon archiprêtre : « C’est digne tout de même ? »
    Je dois avouer que cela a une certaine tenue mais là, vraiment, à Viviers… c’est horrible!

  4. le 24 janvier 2011 à 20 h 55 min Luciani écrit:

    Sine voce sum.
    Sed Nielluccia exclamavit : « MIAAAAU »

  5. le 24 janvier 2011 à 14 h 16 min Eléonor écrit:

    Sybille, les trafiquants savent reconnaître les choses de valeurs!
    Ainsi que les objets qu’ils pourront revendre rapidement parce qu’ils représentent quelque chose au yeux de l’acheteur (au niveau sacré, sentimental ou artistique!!!)

    Lully :

    - Oui, alors que « ça » je me demande qui en voudrait chez lui…!!!

  6. le 24 janvier 2011 à 13 h 59 min Eléonor écrit:

    Ça sent la révolution à plein nez!! ils veulent peut être guillotiner Jésus!! déjà qu’ils l’enlèvent de la croix pour moins choquer les âmes sensibles! Maintenant ils se servent d’un outil de mort pour célébrer Celui qui nous a sauvés de La Mort!! c’est honteux!!
    Mais encore heureux, le brave Lully est là pour dénoncer l’ignominie, et un jour tout rentrera dans l’Ordre!!

  7. le 24 janvier 2011 à 13 h 58 min Sybille écrit:

    Curieusement… Ces horreurs ne font jamais l’objet de pillage… comme quoi…

    Réponse de Lully:

    - Oui, c’est vrai, les voleurs et les trafiquants d’art ont quand même bien meilleur goût qu’un grand nombre de prêtres et d’évêques!

  8. le 24 janvier 2011 à 13 h 48 min Pascal écrit:

    « Pardonne-leur, : Seigneur ils ne savent mème PLUS ce qu’ils font »…
    Mais je me ferais un malin plaisir de la faire tomber pour péter le verre!
    Ce sont tout simplement des icoconoclastes modernistes hérétiques et idiots!
    PITIE, SEIGNEUR, car le Royaume de France est en grand danger!

  9. le 24 janvier 2011 à 13 h 32 min Guy de P. écrit:

    Cher frère,

    Cet autel non conforme me désole, mais je me console en voyant que l’ancien autel est toujours là, et que celui qui l’a « complété » sera facile à enlever (ou à renverser puisqu’il est bancal !) le jour où on voudra réutiliser l’ancien grâce à la « réforme de la réforme » dont je vois la lente progression dans les paroisses que je fréquente.
    Bien à vous

    Guy de P.

  10. le 24 janvier 2011 à 12 h 30 min Sybille écrit:

    Je me souviens de ce jour là comme si c’était hier ! quelle partie de rigolade !

1 2 3

Laisser un commentaire

A tempo di Blog |
Cehl Meeah |
le monde selon Darwicha |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mythologie
| jamaa
| iletaitunefoi