2010-55. Nos préparatifs de Noël 2010.

Dimanche de Rorate 19 décembre 2010.

dsc07412copie.jpg

Chers Amis du Refuge Notre-Dame de Compassion,

Peut-être, au vu de cette photographie, vous demandez-vous ce que j’étais en train de bricoler au moment où elle a été prise. Beaucoup de personnes se le sont demandé et m’ont « cuisiné » pour essayer de le savoir avant les autres : moi, je ne disais rien, je les laissais chercher, et il y en a pas mal qui ont dû… donner leur langue au chat !

En fait, depuis fort longtemps, Frère Maximilien-Marie était à la recherche d’une décoration extérieure de Noël qui soit véritablement en rapport avec le sens de cette fête : la naissance du Fils de Dieu incarné.
En vain ! car on trouve dans les magasins toutes sortes de décorations qui vont davantage dans le sens de la « profanation » (j’emploie ce terme dans son sens étymologique : récupération de quelque chose de religieux pour un usage profane) de Noël, que dans celui du maintien de son sens spirituel qui est exclusivement chrétien.

J’ai donc encouragé notre Frère à dessiner puis à confectionner lui-même ce qu’il voulait ; j’avais promis de l’assister. Mais nous avons aussi dû nous faire un peu aider par quelques personnes qualifiées pour les soudures ou pour certains assemblages, ainsi que pour avoir un branchement électrique qui soit parfaitement sécurisé. Nous avons craint – un très court moment – que nous ne serions pas prêts à temps… Hé bien, si : le jeudi 16 décembre, jour où commençait la neuvaine préparatoire à la fête de la Nativité, nous pouvions installer, sur l’un des petits champs en terrasse voisin de l’entrée de notre Mesnil-Marie, une crèche lumineuse stylisée !
En plein jour, on ne se rend pas bien compte de ce que cela peut donner :

dsc07436copiecopie.jpg

Mais à la tombée du jour, voici donc ce que tout le monde (car c’est parfaitement visible depuis la route) peut voir, se détachant dans la nuit :

dsc07439copiecopie.jpg

Depuis quelques jours, ce sont aussi les préparatifs de la grande crèche de l’oratoire : elle n’est pas encore terminée, mais elle est bien avancée.

D’une année à l’autre, Frère Maximilien-Marie s’efforce de la perfectionner. Lors de son dernier séjour à Rome et à Lorette – au printemps dernier – il a pu acquérir de nouveaux personnages.
Chaque année, le jour où Frère Maximilien-Marie les sort de leurs petites boites, dans lesquelles ils sont très soigneusement enveloppés, je suis tout excité et je regarde les santons avec fascination.
Nous avons pris le temps de les compter : nous avons actuellement 51 personnages humains, 4 anges, 3 ânes, 3 chevaux, 1 éléphant et deux dromadaires, 1 boeuf, 2 chiens, 5 lapins, 1 écureuil, 1 blaireau, 1 biche avec ses deux faons, 1 bélier, 41 brebis et agneaux, 3 chèvres et 3 chevreaux,  1 porc 1 truie et 3 porcelets, 35 volatiles (poules, coqs, dindons, faisans, pigeons, pintades, oies et canards…), un poisson (au bout d’une canne à pêche !) et – je garde bien sûr le meilleur pour la fin – 5 chats, dont l’un d’eux est peint exactement comme moi! Cela fait au total, si je sais bien compter, 171 figurines !

Bien sûr, je vous ferai en temps opportun un petit reportage photographique sur l’édition 2010 de notre crèche, mais – conformément aux anciennes traditions (puisque même autrefois dans les églises pendant tout le temps de la préparation on tendait un grand voile devant la crèche jusqu’aux premières vêpres de la Nativité) – elle ne sera vraiment achevée que pour le 24 décembre. En attendant, frère Maximilien-Marie – à grand renfort de cartons de récupération, de papier-rocher, de punaises et d’épingles – modèle « le paysage », aménage le village de Bethléem, prévoit des éclairages… etc.

Et moi, j’inspecte et j’examine tout avec circonspection pour vérifier que ce sera bien convenable pour recevoir l’Enfant Jésus, Notre-Dame, Saint Joseph, le saint âne, le saint boeuf et tout le peuple des santons.

Lully prépare la crèche

J’achève ma chronique en vous encourageant surtout, en ces ultimes jours de préparation à Noël, à faire de votre coeur un asile de consolation, un foyer tout brûlant de ferveur et d’amour, une crèche spirituelle, pour accueillir dans la nuit sainte ce Dieu qui pour vous s’est fait tout petit, et auquel le monde d’aujourd’hui, comme jadis les habitants de Bethléem, continue de fermer sa porte…

Lully.

couronne avent 4 bougies

Publié dans : Chronique de Lully, De liturgia |le 19 décembre, 2010 |10 Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

10 Commentaires Commenter.

  1. le 21 décembre 2010 à 14 h 20 min Picoche écrit:

    Vraiment, j’admire Lully et son maître.
    Merci pour cet envoi.
    JLP

  2. le 20 décembre 2010 à 13 h 35 min Monique P.S. écrit:

    Bravo pour cette belle crèche extérieure qui rappelle à tous les passants ce qu’est vraiment Noël.
    Sainte Fête en union de prières.
    MPS

  3. le 20 décembre 2010 à 11 h 47 min Sybille écrit:

    Mon Lully,
    Je te félicite pour tout ce travail accompli avec autant de talent (pour un chat en plus)!
    J’espère cela dit que ton papa te donne un p’tit coup de patte (ou plutôt un coup de main) et qu’il ne se contente pas de faire l’inspecteur des travaux finis !
    Encore bravo, mon petit Lully : Tu mérites une belle médaille en croquette !
    Je t’embrasse fort. Prends soin de toi et de ton papa.
    Sybille (ou Syboulette, ou Sybiloutte comme dirait ta tante Ioanna)

  4. le 20 décembre 2010 à 7 h 49 min Dumazert écrit:

    Bravo !

    Nous nous joignons à la belle Fête de la nativité, par la pensée et surtout la Prière.

    Jean-Jacques.

  5. le 20 décembre 2010 à 7 h 06 min GKL écrit:

    Cher frère,
    Quelle merveille que cette crèche ! Merci de tous vos messages, de leur contenu qui ne peut que nous aider à faire de notre coeur une autre crèche.
    Je vous souhaite une sainte et joyeuse fête de Noël, tout blanc et une sainte année 2011 demandant au ciel de vous permettre le développement du Mesnil-Marie pour le bien de tous et des chats aussi.
    En union de prières.
    GKL

  6. le 20 décembre 2010 à 7 h 01 min Sophie écrit:

    Merci, Lully, pour ces nouvelles. Je suis contente pour vous de voir qu’il y a moins de neige dehors (bien qu’elle soit assortie à une partie de ton élégant manteau de fourrure). Ici (où les amateurs de neige abondent au contraire), elle tombe à nouveau ce matin, c’est magnifique.
    Bravo à ton maître pour la Crèche lumineuse, quelle formidable idée !
    Vous avez du boulot sur la planche pour la Crèche intérieure. 166 santons (+ les vivants = vous et vos visiteurs), ça promet, j’ai hâte de voir ça !
    Je vous souhaite une très belle semaine couronnée par Noël
    Bisous
    Sophie

  7. le 19 décembre 2010 à 21 h 51 min Opsilos écrit:

    Lully, t’es LE Maître bâtisseur et un super chef de chantier !
    Que ton apprenti (patron) soit au fait de tes recommandations quant à la mise en place de cette crèche !!!

    Pour l’année prochaine, une p’tite idée …:
    Son et lumière !!! !!! !!!

  8. le 19 décembre 2010 à 20 h 29 min Karin écrit:

    Magnifique, Lully ! Ca doit réchauffer le coeur des gens de voir cette jolie crèche de la route ! A Maisons-Laffite aussi la crèche est faite, mais à l’intérieur !
    Joyeux Noël à toi et à ton maître !
    Bises !
    Karin

  9. le 19 décembre 2010 à 19 h 35 min Fra le belge écrit:

    Tout simplement superbe, cela me donne encore plus envie de venir faire un petit pèlerinage par chez vous.
    Je vous embrasse bien fort et vous souhaite une très belle fête de Noël dans votre petit paradis. Fra ;-)

  10. le 19 décembre 2010 à 19 h 05 min Béa écrit:

    Cher Lully,

    C’est avec beaucoup de joie, que j’ai découvert la magnifique Crèche que tu as fabriquée!
    Merci aussi de permettre aux habitants de ta contrée de profiter de cette magnifique création.
    La crèche est pour moi ce qu’il y a de plus beau dans cette période de fête.

    Je m’aperçois que tu as de l’ouvrage aussi, en supervisant toute la création de la créche de ta maison : surveiller si toutes les épingles, punaises et autres ne piquent pas un petit santon!… Mais je sais qu’il n’y aura aucun blessé, tu es trop méticuleux pour laisser passer la plus petite pointe de métal.

    Je t’embrasse sur ton museau.
    Ton amie
    Béa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

A tempo di Blog |
Cehl Meeah |
le monde selon Darwicha |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mythologie
| jamaa
| iletaitunefoi