Recette du Mesnil-Marie : une tarte aux coings.

Jeudi 25 novembre, Sainte Catherine.

Comme dans une grande partie de la France, chez nous aussi le froid s’installe. J’étais bien contrarié ce matin, en voyant qu’une fine pellicule de neige était tombée au lever du jour : mes coussinets nobles et délicats n’étant enthousiastes ni pour l’humidité ni pour le froid, je me suis résolu à rester dedans, épiant les oiseaux – mésanges bleues, mésanges charbonnières, rouges gorges – qui viennent sur les rebords des fenêtres du « Mesnil-Marie » pour picorer les miettes que Frère Maximilien-Marie y dépose à leur intention. C’est pour nous, les chats, un véritable supplice de Tantale que de voir ces appétissants volatiles à quelques pas de nous sans pouvoir leur dire à quel point nous les aimons…!!! Alors, pour nous changer les idées, Frère Maximilien-Marie nous a proposé de l’aider à mettre en oeuvre une nouvelle recette qui aurait l’avantage d’utiliser les trois derniers coings de notre récolte. Le résultat semble concluant et, pendant que la tarte refroidit, je viens donc vous livrer les secrets de sa fabrication…

Mésange

Mésange charbonnière « nargueuse » de chats…

 Succulente tarte aux coings :

Ingrédients (pour 6 à 8 personnes) : 

Nous avons pris une pâte brisée ; 3 gros coings ; 150 g de sucre ; 1 cuillère à café rase de cannelle ; 25 cl de crème fraîche épaisse ; 3 oeufs ; de la poudre d’amandes.

Préparation : 

Nous avons commencé par bien laver et essuyer les coings pour en enlever tout le duvet, puis nous les avons coupés en morceaux plus ou moins cubiques, en ôtant les queues, les pépins et les parties abîmées.  En revanche, nous ne les avons pas pelés, mais nous les avons mis tels quels dans le « cuit-vapeur » où ils se sont attendris pendant 40 minutes.

Pendant ce temps-là, nous avons disposée la pâte brisée dans un moule à tarte puis, dans une jatte nous avons battu les oeufs, y avons ajouté le sucre, la cannelle et enfin la crème fraîche.

Lorsque les coings furent cuits, nous les avons mis sur la pâte, dans le moule, et nous avons versé par dessus notre mélange oeufs-sucre-crème. Enfin nous avons saupoudré le tout de poudre d’amandes et nous l’avons mis au four. Le four (préchauffé) était réglé à 220° et nous avons laissé cuire environ 45 minutes.

Et voici le résultat, n’est-il pas très convenable pour fêter dignement Sainte Catherine?

Tarte aux coings du Mesnil-Marie

Publié dans : Recettes du Mesnil-Marie |le 25 novembre, 2010 |5 Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

5 Commentaires Commenter.

  1. le 25 novembre 2010 à 22 h 52 min Iolire écrit:

    Magnifique …
    Cela suffit à l’ambiance!

  2. le 25 novembre 2010 à 16 h 49 min Picoche écrit:

    Très bien, mais il est difficile de se procurer des coings dans les super marchés!
    Amitiés. JLP

  3. le 25 novembre 2010 à 15 h 11 min Traudl W. écrit:

    Cela me fait venir l’eau à la bouche…. j’ai hâte d’en faire autant.
    Miaou, miaou, petit chaton.

  4. le 25 novembre 2010 à 15 h 06 min Béa écrit:

    Eh bien, cher Lully, je ne m’étonne plus que vous ayez un si beau pelage, vu les très bonnes choses que vous préparez et mangez!!!

    Quand aux petis oiseaux, quelle chance vous avez!
    Ici, je ne vois plus de mésanges, ni de rouges gorges, et ce n’est pas faute de leurs donner des petites graines. Vos confrères Picards seraient t’ils plus voraces????

    Cher Lully, je vous remercie de partager avec nous vos succulentes recettes, et je vous embrasse sur votre petit nez tout chaud.

    Votre Fidèle

    Béa

  5. le 25 novembre 2010 à 14 h 51 min Géraldine écrit:

    miam ….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

A tempo di Blog |
Cehl Meeah |
le monde selon Darwicha |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | mythologie
| jamaa
| iletaitunefoi