2007-11. Retour de Rome.

Lundi soir 9 octobre 2007.

Chers Amis du « Mesnil-Marie« ,

Comme vous vous y attendiez sans doute, notre Frère étant revenu de Rome, je peux vous faire une rapide compte-rendu de son pèlerinage, puisque j’ai eu une bonne partie de la journée de ce lundi pour l’interroger…

Parti de l’aéroport de Beauvais avec cinq autres personnes le lundi matin 1er octobre de très bonne heure, les pèlerins ont atterri à l’aéroport de Ciampino alors qu’il était exactement 11h, donc avec un peu d’avance sur l’horaire prévu.

Un taxi, commandé spécialement pour eux, les a rapidement conduits jusque chez les Religieuses de Saint Thomas de Villeneuve où ils étaient attendus et se sont installés avant même de déjeuner. La « Casa San Tommaso » est située au nord de la « villa Borghese »: c’est une très grande maison qui fut construite en 1903  par les religieuses françaises au moment où les congrégations ont été chassées de France. Le lieu où les soeurs firent construire se trouvait alors en pleine campagne tandis que maintenant c’est un quartier plutôt résidentiel (de standing!) où l’on trouve plusieurs ambassades, et qui n’est pas du tout bruyant la nuit.

Après le déjeuner, le groupe s’est dirigé à pied à travers les jardins de la « villa Borghese » jusqu’au Pincio d’où l’on peut avoir une très belle vue sur la Ville: le temps était non seulement ensoleillé, mais véritablement chaud, ce qui faisait un contraste certain avec la météo de la France les jours précédents… Ce beau temps a duré toute la semaine – hormis le samedi où il a un peu plu – et la chaleur justifiait amplement que l’on recoure aux savoureuses glaces romaines!

Les visites ont commencé par la Piazza del Popolo (Place du Peuple), qui était le principal point d’arrivée des pèlerins de l’Europe lorqu’ils venaient à pied dans la Ville Eternelle. Sur cette place se trouve l’Eglise Santa Maria del Popolo, riche de nombreuses oeuvres d’art  mais très spécialement de deux toiles du Caravage : la conversion de Saint Paul et le martyre de Saint Pierre. Leur contemplation était une bonne introduction à leur itinéraire sur les pas des Saints Apôtres Pierre et Paul et des nombreux martyrs des premiers siècles.

Les pèlerins ont ensuite flâné avec bonheur dans les rues animées, s’immergeant dans un dépaysement total.

La journée du mardi les conduisit aux catacombes et à la basilique de Sainte Agnès hors les murs, puis au lieu du martyre de Saint Paul, aux Trois Fontaines, et à la basilique de Saint Paul hors les murs. Le mercredi fut consacré à Saint Pierre : Saint Pierre « continué » en la personne et dans le ministère de Benoît XVI d’abord, puisque la matinée fut occupée par l’audience générale pour laquelle le groupe était fort bien placé (Frère Maximilien-Marie avait obtenu des places dans le « riparto speciale », situé à droite du lieu où se tient le Souverain Pontife sur le parvis même de la basilique vaticane, comme en témoigne la photo suivante)…

Audience du 3 0ctobre 2007

Puis il y eut la visite approfondie des fouilles sous la basilique, qui ont permis de retrouver la tombe et les ossements du Prince des Apôtres, puis les dévotions dans la basilique elle-même.

Le jeudi matin fut consacré à la visite des principales églises du Transtévère : Sainte-Marie, Saint Chrisogone et Sainte Cécile… et l’église Saint François où l’on conserve la cellule où le saint Patron de l’Italie, dont c’était justement la fête ce jour-là, a logé lors de ses séjours à Rome. L’après-midi les a ramené à Sainte Marie-Majeure, à Sainte Marie des Anges et des Martyrs (dans les anciens thermes de Dioclétien) et à Sainte Marie de la Victoire (où se trouve le célèbre groupe de « l’extase de Sainte Thérèse » sculpté par Le Bernin).

Le vendredi, ils visitèrent Saint Laurent hors les murs avant d’aller vénérer les reliques de la Passion à Sainte Croix en Jérusalem et de gravir la « Scala Santa »; puis ce fut la visite du Baptistère et de l’archibasilique du Latran, avant d’aller aux Quatre Saints Couronnés, à Saint Clément, à Saint Sébastien sur le Palatin (lieu où il fut percé de flèches), à la prison Mamertime et à la basilique des Saints Côme et Damien au forum.

Le samedi fut une journée « libre » où les pèlerins ont pu retourner dans certaines basiliques de leur choix, faire des emplettes, acquérir de précieuses reliques, ou tout simplement flâner dans les quartiers historiques…

Dimanche matin, après la Grand’Messe, la plupart ont pu se rendre encore Place Saint-Pierre pour la récitation de l’Angélus avec le Saint Père. Puis il leur a fallu reprendre le chemin de l’aéroport de Ciampino et laisser le beau ciel de l’Italie pour rentrer en France!

Moi j’étais tout content de voir revenir Frère Maximilien-Marie et je lui ai fait plein de câlins à son arrivée et pendant toute cette journée de lundi, car vraiment je n’aime pas être séparé de lui pendant si longtemps…

Lully.

Publié dans : Chronique de Lully |le 8 octobre, 2007 |5 Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

5 Commentaires Commenter.

  1. le 20 novembre 2007 à 18 h 34 min Cat écrit:

    Mon Ami Lully,

    Te rends-tu compte de la « déclaration » de Ionna ? J’avoue (de toi à moi) que je l’apprécie également …
    Effectivement, il y a des noeuds qui ne doivent être défaits ; je ne doute pas que Notre Mère fera bien le tri et nous gardera et protègera tous !
    Et puisque tu as autorisé Ionna à m’embrasser, eh bien, je fais de même et lui disant que cela me dit toujours bien volontiers de nous retrouver en comité au Mesnil (dis, tu accepteras que Bambou joue avec toi cette fois ? Tu sais, il ne demande que cela ! Même s’il va piquer dans tes croquettes plutôt que dans son plat personnel ; il m’a fait le coup ce midi …).
    Bonne fête de la Présentation de la Vierge !
    Cat

  2. le 16 novembre 2007 à 7 h 04 min Ioanna écrit:

    Chère Catherine,
    Parmi ceux et celles qu’il m’a été offert de rencontrer chez nos Frères, tu es une de celles que … j’aime bien (oui, bon ! c’est dit !!!). Je te remercie de ton appréciation, mais sache que je n’ai aucun mérite (St François dirait que c’est une forme de vanité que de le dire) : Des fois (souvent) il faut que ca « sorte ». Et, Messire Lully, tu le sais bien, est une vraie « tombe ». Il ne dit jamais rien à personne. Même pas en … cachette; nous devrions prendre exemple sur lui. Si je comprends bien, tu participes aussi à la neuvaine ? Seulement attention : il y a des noeuds qui ne doivent pas être défaits. Mais ne t’inquiète pas : j’en toucherai un mot à Qui de Droit !!! Que notre très Sainte Mère (c’est La même pour les schismatiques Orthodoxes) te garde et te protège. Après avoir demandé l’autorisation (?!) à Messire, je t’embrasse aussi. A bientôt, en petit comité au Mesnil ??? Ca te dirait ?? Ioanna

  3. le 14 novembre 2007 à 12 h 07 min Cat écrit:

    Bonjour à tous !
    Je ne suis pas « blogeuse » et donc n’ai pas le « réflexe » de visiter ton blog, Messire Lully …
    Je tenais juste à précise ô combien j’ai apprécié le « p’tit mot » de Ioanna la Schismatique Orthodoxe du 21/10 dernier ; et, comme il y a longtemps que je n’ai été en contact avec elle, j’en profite (allez, ne lésinons pas !) au passage pour bien l’embrasser !
    Eh, ne râlez pas, vous Messire Chat et les Frères ! Vous y avez droit également … et unissons-nous tous pour … défaire les noeuds !
    Cat.

  4. le 21 octobre 2007 à 23 h 45 min Ioanna écrit:

    Merci, très cher Lully, pour ce récit, digne d’un « xénagos » comme on dit chez moi en Grèce …

    La ville de Rome, n’est pour moi -la schismatique Orthodoxe que je suis- qu’une ville touristique.
    Pour les Frères et les personnes qui les accompagnaient, Rome a dû revêtir une toute autre importance et la notion même de « pélerinage » y trouvait tout son sens : une occasion supplémentaire de TOUT partager. Une occasion d’Etre « un » ensemble. Une occasion de puiser dans la Foi, vivre la Foi ensemble. Etre, ensemble, dans la Foi (jalouse, moi ? Non jamais !!!). Mais cette Foi dérange. Non, je ne parle pas de celle des « grenouilles de bénitiers » mais de Celle de l’Acceptation totale de tout, quand la Foi est mise à rude épreuve… Quand le Malin s’amuse à vouloir nous démontrer qu’Elle n’est qu’illusion, qu’elle est inutile…

    Un de tes Evêques (puisque tu traines avec des frères catholiques) m’a scandalisé un jour quand il m’a dit: « Nous devons toujours nous interroger pourquoi nous croyons? ». Il n’avait peut-être pas aussi tort que cela !!!
    Eh bien, je vais t’avouer un secret (ne le dis à personne !) : « Jo » (c’est le nom que nous lui avons donné au Malin), j’ai appris à le connaître, à le cotoyer… Au risque de te scandaliser, il a même participé à renforcer ma Foi en Notre Seigneur et à sa Très Sainte Mère.
    « Jo », donc, se manifeste de différentes manières et à des moments inattendus, mais bien précis.
    Je ne souhaite pas rentrer dans les détails, mais sache qu’il peut aller très très loin dans ses manifestations.
    Le « Padre » (un des tiens, donc pas Orthodoxe) m’accompagne de ses prières quand sa présence devient inssuportable. Quand la douleur -INEXPLICABLE par le corps médical- me fait perdre la tête (j’aurais aimé la perdre pour un homme, c’est mieux !) et que je ne me souviens même pas de combien j’ai souffert et quelles ont été mes réactions. Heureusement, que ma tendre moitié n’a pas appellé le Samu psychiatrique qui aurait conclu à une « hystérie ». Il parraît que c’est typiquement féminin!!!
    Le « Padre », que Dieu le protège, a une autre explication : surprenante à première vue. Et je me suis rendue compte que je vis cela depuis la mise en route de mon projet.
    Et tu sais quoi, mon Lully ? « Jo », attaque quand mon projet avance. A chaque « avancement », il attaque encore un peu plus fort. Et ne réussissant pas à m’arrêter (je suis un peu tête de mule, disent certains) il a attaqué mes proches. Et comme, cela ne m’arrêtait pas non plus, il s’est réattaqué à moi. En colère, « mister Jo » ?

    Pourquoi avoir la Foi, en effet, devant tant de déchaînements ???
    Eh bien justement, pour avancer, pour avoir la Foi. Sinon, ce serait : « La Foi qui ne suffit pas » (Jean 2,Verset 23)et j’aurai abandonné. Je l’aime bien celui-là : j’ai le même prénom que lui (quelle prétention!!!). Alors, Jean écrit : « [...] Mais Jésus, lui, ne croyait pas en eux, car il les connaissait tous, et il n’avait nul besoin qu’on lui rendit témoignage au sujet de l’homme : il savait, quant à lui, ce qu’il y a dans l’homme ».

    Oui, je le crois de toutes mes forces, de toute mon Ame : Il est le seul à savoir ce qu’il y a dans l’homme, et l’homme l’a porté sur la Croix. Et, Il a accepté d’être crucifié, pour l’homme.

    La nature de l’homme est … naturelle et ses réactions aussi.
    Sauf, quand « Jo » décide de le désorienter, de semer la zizanie pour arrêter un projet de Foi, et alors ses réactions deviennent « pas naturelles » : RIEN n’est, RIEN ne se passe que Dieu n’ait permis.
    Les Voies du Seigneurs sont impénétrables et il n’incombe pas à l’humain de les interprêter. J’ai essayé d’interprêter et j’ai compris (il a fallu du temps) en ce qui me concerne car c’est ma propre expérience, que ma Foi consiste à m’adresser à ma Sainte Mère et lui demander de bien vouloir accepter mes douleurs, mes réactions, mes absences pour les déposer au pied de la Sainte Croix qui a porté Son Fils pour moi l’humaine.

    Voilà. J’aurai bien aimé partager cette FOI avec ceux qui étaient à Rome…. J’aurai bien voulu aussi, partager les moments des …boutiques. Jalouse moi ???? Peut-être bien ! C’est ma nature humaine.

    Si les frères te demandent pourquoi tu as laissé passer toutes ces lignes, réponds-leur simplement que ma Foi m’a … emporté dans ces lignes.
    Je t’embrasse et embrasse les frères pour moi.
    Ioanna

  5. le 12 octobre 2007 à 9 h 11 min Sophie écrit:

    Merci, cher Lully, pour cette ballade dans la Rome éternelle(ment ensoleillée).
    Merci aussi d’avoir déniché cette BD écrite par un autre illustre félin, que j’ai hâte d’avoir entre les mains (l’album, pas le chat du Saint-Père).
    En attendant de te revoir, je t’envoie bien des caresses distinguées
    Sophie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

A tempo di Blog |
Cehl Meeah |
le monde selon Darwicha |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | mythologie
| jamaa
| iletaitunefoi